logo La revue auto

Vous pouvez écouter cet article :

Essai MG4 Electric : elle a rien de spécial, et c’est là le problème

Cela faisait de longues années que l’Europe se préparait à l’invasion jaune. Pourtant, il aura fallu attendre le diktat de la voiture électrique sur le Vieux Continent pour voir l’empire du Milieu prendre place. SAIC, l’un des plus gros industriels automobiles chinois, est sans nul doute le plus malin d’entre eux. Et il va encore nous le confirmer avec le lancement de ce nouveau modèle 100 % électrique, la MG4.

Exterieur_essai-mg4-electric-elle-a-rien-de-special-et-c-est-la-le-probleme_0 Exterieur_essai-mg4-electric-elle-a-rien-de-special-et-c-est-la-le-probleme_1 Exterieur_essai-mg4-electric-elle-a-rien-de-special-et-c-est-la-le-probleme_2
Voir la galerie photo

MG et la puissance chinoise !

SAIC a posé ses roues chez nous il y a déjà plus de 3 ans. Pour conquérir les cœurs des clients européens, le groupe n’est pas venu sans sa marque qui fleure bon le cambouis et le plaisir de rouler cheveux au vent. Cette marque est une ancienne gloire de l’Empire britannique, née dans un garage, et elle se contente de deux lettres : MG.

Ne se refusant rien et ne manquant pas d’ambition pour le renouveau de sa vieille gloire mécanique, le groupe chinois s’est offert l’appui de plus de 140 concessionnaires à travers l’Hexagone, qui tablent sur plus de 10 000 ventes en cette année de disette. Il faut dire qu’avec les 4 modèles présents dans la gamme, MG fait fort.
La marque dispose d’un atout dans sa gamme : le SUV urbain MG ZS. Ce modèle est déjà une référence 100 % électrique et il vient d’accueillir 2 versions essence, vendues au prix d’une citadine. Il est épaulé dans sa tâche par un SUV plus grand, mais toujours compact : le MG eHS. Lui, il est hybride essence, et il accumule plus de 250 chevaux. Le fleuron de la gamme est le SUV 100 % électrique : le Marvel R. Son dessin est plutôt élégant et sportif, alors que son système de propulsion peut monter à 299 chevaux. Le dernier modèle à avoir vu le jour chez nous, c’est le MG5. Il est tout simplement le premier break 100 % électrique du marché.

Une gamme de 4 modèles, c’est bien, mais ce n’est clairement pas assez pour que MG devienne un géant. Les dirigeants le savent et ont déjà annoncé : « À la fin des célébrations de notre centenaire, en 2024, nous aurons lancé 10 nouveaux produits sur le marché. »

Avant de prendre place dans la future berline sportive MG7, ou le roadster électrique MG F Cyberster, me voici en Provence à bord de celle qui va révolutionner l’automobile électrique : la MG4 Electric.

MG4 Electric : mais c’est quoi ?

L’histoire de notre MG4 Electric commence bien sur le sol de l’empire du Milieu. C’est là-bas que les ingénieurs du groupe SAIC ont développé une plateforme inédite, modulaire et 100 % électrique baptisée MSP. Si on retrouvera cette dernière prochainement dans d’autres produits de la marque, la MG Mulan, la sœur siamoise, est bel et bien la première à profiter des avancées techniques de ce châssis qui, par exemple, exploite des batteries ultrafines dans le plancher.

La MG4 Electric est une berline compacte, bien dans son temps, puisqu’elle vient directement concurrencer la Cupra Born, la VW ID.3 et notre Renault Megane E-Tech. Tout comme ses concurrentes, la MG4 Electric contient ses mensurations pour gagner en agilité urbaine, avec une longueur de 4,29 m pour 1,84 m de large et 1,50 m de haut.

En France, la filiale a choisi d’importer 2 versions bien distinctes.
La MG4 Electric Standard fait office d’entrée de gamme et est dotée d’une batterie de 51 kWh. Avec cette dernière, la MG4 est homologuée pour une autonomie moyenne de 350 km selon le cycle WLTP. Pourtant, elle ne manque pas de puissance, puisque son moteur électrique développe 170 chevaux. La MG4 Electric en finition Comfort et la MG4 Electric en finition Luxury disposent chacune d’une batterie de 64 kWh et d’un moteur électrique de 150 kW (204 chevaux). Cela permet à la finition Comfort d’offrir une autonomie allant jusqu’à 450 km selon le cycle WLTP. Dans les deux cas, il s’agit d’une propulsion, puisque le moteur se positionne sur le train arrière.

Sur papier, elle promet de belles sensations, d’autant plus que les ingénieurs nous parlent d’une répartition des masses de 50/50… Eh bien, allons voir ça sur les routes et dans les cols du sud de la France.


MG4 Electric : promesses tenues… ?

Les goûts et les couleurs, il paraît que cela ne se discute pas. Personnellement, je ne suis pas fan de sa poupe. Elle est massive et extrêmement travaillée, avec son bandeau de feux imposant. Le tout est même surmonté d’un double spoiler qui semble pioché chez les rois du tuning. Le profil contraste franchement avec l’arrière.
On peut le qualifier de bien sage. En effet, rien ne dépasse, et les petites jantes aérodynamiques n’impressionnent personne. La face avant est plus inspirée. Les feux sont effilés et singent le regard froncé d’un animal chassant sa proie. Ces optiques sont à LED et disposent de clignotants déportés (pour les finitions Comfort et Luxury) sur les côtés du bouclier.

En passant dans l’habitacle, c’est le sérieux du mobilier qui impressionne.

Ici, pas de fanfreluches, uniquement des matériaux bien assemblés et d’une qualité vraiment convenable. Le dessin de la planche de bord est même élégant par sa simplicité. Les buses d’aération sont parfaitement intégrées et laissent trôner l’écran tactile multimédia de 12 pouces au centre de commandement. Pratique, l’habitacle cache 28 rangements, dont le principal se trouve dans la colonne centrale, sous le bouton de la boîte de vitesses.

L’espace ne manque pas.
Quatre adultes de 1,80 m ne seront pas à l’étroit.
Par contre, les bagages le seront un peu plus. Comme le moteur se positionne sur le train arrière, il grève la capacité du coffre qui devient, pour le coup, juste dans la moyenne avec 363 litres. Et ne comptez pas sur un coffre à l’avant pour ranger les câbles. Il n’y a pas de frunk…
Cela dit, l’avantage de positionner le moteur sur le train arrière, c’est que cela libère l’essieu avant. Les roues braquent franchement. Ainsi, cette MG4 braque sur 10,60 m seulement. On se surprend alors à faire demi-tour quasiment sur place, comme avec une citadine. Et cela tombe bien, la ville est le terrain de jeu idéal de cette MG4.



On y avance sans bruit, tout en souplesse et en profitant d’une bonne visibilité périphérique. Sur mon parcours, j’ai même pu établir une moyenne de 12,7 kWh en zone urbaine. Une véritable performance énergétique qui a pu être rendue possible grâce au système « automatique » de freinage régénératif. Si l’on s’approche d’un autre véhicule, d’un rond-point, d’une agglomération… le module génère automatiquement son ralentissement pour récupérer efficacement l’énergie cinétique.

En conduite plus soutenue, cette MG4 est surprenante. Concrètement, jusqu’à présent, les Chinois proposaient des voitures bien finies, richement équipées, mais le travail sur la dynamique de conduite laissait à désirer. J’ai bien écrit « laissait »…

Le nouveau châssis, qui servira de base pour les prochaines MG électriques, est bien équilibré. Cette MG4 est même plaisante à piloter avec le couteau entre les dents sur les routes sinueuses du col de l’Espigoulier…
Les ingénieurs ont réussi à lui offrir un amortissement digne de ce nom. Elle compresse et détend en limitant les roulis et autres rebonds. On n’est pas encore sur l’efficacité d’une européenne, mais elle fait tout aussi bien, voire mieux qu’une sud-coréenne (Hyundai Kona ou KIA Niro).
Les accélérations sont également plutôt soutenues, même si l’on s’attendait à un peu plus d’explosivité compte tenu des 204 chevaux et 250 Nm de couple. Dans ces conditions de conduite extrêmement exigeantes, la consommation moyenne montera plutôt vers la barre des 27 kWh/100 km. Ce qui limitera son rayon d’action à un petit 200 km…

Mais ce n’est clairement pas comme cela que vous allez la conduire tous les jours. Sur autoroute, à vitesse réglementaire, l’appétit en électrons se stabilise vers un raisonnable 20 kWh. Ce qui autorise un rayon d’action tirant vers les 300 km. Sur départementale, les 16 kWh sont largement atteignables en moyenne, ce qui porte son autonomie réelle vers les 385 km.


MG4, la voiture électrique accessible !

Dans sa version la plus huppée, la MG4 Luxury s’affiche à un prix de 34 990 €. Et cela, sans le bonus écologique qui est à 6 000 € pour les particuliers jusqu’à la fin de cette année 2022. Votre concessionnaire MG vous livrera cette voiture électrique polyvalente et haut de gamme contre un chèque de 28 990 €. Cette version embarque tous les équipements possibles et imaginables, même la pompe à chaleur, mais il vous restera le choix de la couleur contre quelques centaines d’euros en sus.

Le milieu de gamme est la MG4 Confort. La firme en demande, avant bonus, 32 990 €, alors qu’elle conserve le moteur à 204 chevaux et la batterie de 64 kWh. Elle se différencie de la Luxury par quelques équipements en moins.

L’entrée de gamme, la MG4 Standard, va révolutionner le secteur des voitures électriques. Si son équipement est moins impressionnant, et qu’elle limite la capacité de sa batterie à 51 kWh et la puissance de son moteur à 170 chevaux, elle dispose d’une arme fatale : son prix.
Vendue à 28 990 €, la MG4 Standard est également éligible au bonus écologique de 6 000 € (jusqu’à fin 2022). Cette berline compacte électrique sera dans votre garage pour un montant total de 22 990 €. Soit le prix d’une citadine essence disposant d’une centaine de chevaux et d’un équipement équivalent.

Conclusion:


Cette MG4 Electric n’a rien pour elle !
Par là, je veux dire, rien de spécial.
Son allure est pour le moins dans les codes de la mode du moment, même si j’en suis pas fan.
Son gabarit de berline compacte singe, à peu de chose près, les leaders du segment comme la Volkswagen Golf.
Son habitabilité est généreuse, mais moins pour les bagages.
Son multimédia, qui a besoin d’une grosse mise à jour, n’a rien d’innovant. Il gère tout bonnement votre musique, le GPS et votre smartphone.
Son comportement et sa dynamique de conduite sont dans les standards.
Son tarif oscille dans la moyenne des citadines polyvalentes ou des berlines compactes… à essence… Oui, mais cette MG4 est une voiture électrique.

Elle est en moyenne 10 000 € moins cher que ses concurrentes zéro émission européennes, comme les Volkswagen ID.3, Cupra Born ou Renault Megane E-Tech Electric. Pourtant, elle est l’une des plus sobres en énergie, elle recharge vite et bien jusqu’à 135 kW, son comportement routier n’a pas à rougir, et son ergonomie est tout aussi mauvaise que sur une ID.3 ou une Cupra Born.

Cerise sur le capot.
Comme cette MG4 n’a rien de spécial, sachez que si les 400 km d’autonomie ne vous conviennent pas, et que vous désirez pouvoir compter sur 500 km de rayon d’action, MG va bien commercialiser une MG4 à grande autonomie. Tout comme le proposent aujourd’hui l’ID.3 et la Born, sa batterie devrait accumuler un minimum de 77 kWh d’énergie.

Quand on vous dit qu’elle a rien de spécial !…

Performance


Performance
3 / 5
Tenue de route
4 / 5
Habitabilité
3 / 5
Consomation
4 / 5
Prix
4 / 5
Confort
3 / 5

Verdict : la raison

Verdict : la passion

  • + Consommation basse
  • + Comportement
  • + Prix d’une essence
  • - Ergonomie du multimédia
  • - Le look pas très élégant
  • - Coffre juste et pas de frunk

nos annonces MG

  • MG EHS
    PHEV 1.5T GDI 258ch Luxury

    Essence : Automatique
    30098 km : Occasion
    Indépendant: Drôme
    Mise en circulation : 01/10/2021
    Garantie : NC mois
    Prix de vente : 30 490 €
    Mensualité : NC

  • MG EHS
    PHEV 1.5T GDI 258ch Luxury

    Essence : Automatique
    24980 km : Occasion
    Indépendant: Pas-de-Calais
    Mise en circulation : 01/05/2021
    Garantie : NC mois
    Prix de vente : 31 990 €
    Mensualité : NC

  • Aiways U5
    Standard

    Electrique : Automatique
    0 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 05/12/2022
    Garantie : 60 mois
    Prix de vente : 33 300 €
    Mensualité : 299€/mois*
    Prix constructeur : 39 300 €
    Remise de : -6 000 €

  • Tesla Model Y
    Grande Autonomie

    Electrique : Automatique
    10 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 05/12/2022
    Garantie : NC mois
    Prix de vente : 64 190 €
    Mensualité : 578€/mois*
    Prix constructeur : 64 190 €
    Remise de : -