logo La revue auto

Essai nouvelle Dacia Sandero : ça ne vaut pas le coup…

La Sandero c’est la voiture la plus vendue à particulier en Europe. Et cela depuis plusieurs années. Il s’en est même vendu plus de 2 millions sur les deux premières générations. Alors, vous vous doutez bien de l’attention qu’a portée la firme roumaine à la réalisation ce 3e opus. Les gens du Marketing vont même jusqu’à renier l’esprit « low cost » défendu initialement par Dacia. Arrogance, prétention ou raison ?
C’est ce que nous allons essayer de déterminer lors de ce premier essai de la nouvelle génération de Dacia Sandero.

Exterieur_essai-nouvelle-dacia-sandero-ca-ne-vaut-pas-le-coup_0 Exterieur_essai-nouvelle-dacia-sandero-ca-ne-vaut-pas-le-coup_1
Voir la galerie photo

Nouvelle Sandero et le châssis Renault

Pour cette nouvelle génération de Sandero, Dacia a eu le droit de choper la plateforme des dernières Clio et Nissan Juke.
Une première pour un modèle badgé Dacia !
Il faut dire que l’ancien châssis ne supportait pas les nouvelles normes de sécurité européennes et question évolution technique les ingénieurs étaient arrivés au bout du bout. Cette Sandero 2021 est donc, de fait, aussi sûre que la star française et permet, en outre, l’intégration d’équipements modernes de sécurité indisponibles avec la précédente Sandero. On notera, le freinage automatique d’urgence et le surveillant d’angles morts par exemple.

Côté gabarit, la Sandero a su garder sa compacité avec une longueur de 4,10 mètres. Largement de quoi virevolter dans les ruelles de nos centres urbains. Le plus bluffant c’est que la citadine a également su conserver son espace de vie à bord. En effet, si à l’avant on ne manque pas de place, au niveau de la banquette arrière, les passagers profiteront d’un volume équivalent à celui offert par un modèle du segment supérieur. Deux adultes s’y installent confortablement, mais le troisième se contentera de la place centrale largement moins avenante.
La soute à bagages reste dans la bonne moyenne avec un volume de 328 litres. La finition du coffre est basique avec de nombreuses parties en tôle apparente. Il faudra passer par la case option pour profiter du double plancher pour glisser les sacs de courses.


Sandero : simpliste le multimédia ?

Une voiture moderne ne peut faire l’impasse sur un système multimédia de qualité… C’est du moins ce que l’on croyait jusqu’à présent. Car les ingénieurs nous ont pondu un socle. Oui ! Un socle qui fait office d’écran multimédia grâce à votre smartphone. En effet, le système de base se contente d’utiliser l’intelligence de votre téléphone que ce soit pour la musique, ou le GPS grâce à une application gratuite qui lie celui-ci au système audio de la Sandero. C’est simple, efficace et peut même se piloter via les commandes au volant.

Bon, vous avez des euros, et vous en voulez plus. Il faudra alors s’offrir le système multimédia qui intègre un écran tactile de 8 pouces positionné sur la planche de bord. Celui-ci intègre plus de fonctions, dont la sono et les Apple CarPlay ou Android Auto.


Nouvelle Sandero : sous le capot !

Les temps changent. La Sandero également.
En effet, notre star abandonne son moteur turbo diesel. Il ne lui reste plus que des moteurs à 3 cylindres essence. L’entrée de gamme se fait via une version atmosphérique de 65 chevaux. Limitée dans ses prestations, nous vous conseillons plutôt la version turbo qui propose une belle cavalerie de 90 chevaux et même 100 canassons dans la variante à bicarburation essence et GPL. La nouveauté sous le capot est la présence d’une version à boîte automatique de type CVT.

Dans cette version, les citadins profiteront de la douceur du système. Cette boîte CVT se marie bien avec ce 3 cylindres turbo essence en milieu urbain. Mais si vous osez prendre la route, l’enchantement disparaîtra à cause d’une lenteur assez prononcée à la reprise. Concrètement, le 0 à 100 km/h est couvert en 12 s avec la boîte manuelle. Un chrono qui glisse à 14,2 s avec la boîte CVT. Des prestations médiocres dans cette situation. Dans ce cas, nous vous conseillons la version TCe 90 à boîte mécanique. Largement moins douce dans les changements de rapports, elle est indéniablement plus énergique à l’accélération et à la relance. Dans tous les cas, on regrettera une gourmandise certaine de ce moteur. Il sera très difficile, voire impossible de passer sous les 7 litres aux 100 km.

Une gourmandise qui sera cependant à moitié pardonnée par son comportement dynamique qui progresse franchement. Efficace tout en offrant un confort de marche appréciable, cette Sandero se rapproche des prestations des généralistes. Il n’y a guère qu’une légère tendance à faire du bruit dans l’habitacle et un freinage moins endurant qui la pénalisent véritablement.

Ça ne vaut pas le coup…

Conclusion:


… de choisir une autre ?

La firme roumaine conserve son angle d’attaque sur le prix, avec une gamme qui commence à 8 690 €. Mais nous vous conseillons tout de même d’opter pour la version turbocompressée, bien plus polyvalente. Mais cela demande une rallonge budgétaire de minimum 2 700 € qui induit également le fait de monter en gamme en passant de la finition ACCESS à ESSENTIEL. Pour la boîte de vitesses automatique, il faudra encore franchir un cran. La Dacia Sandero TCe 90 CVT CONFORT s’échange contre un chèque de 14 090 €.

Ce qui reste néanmoins le rapport prix/prestation le plus intéressant du moment. Et cela, que l’on choisisse une version de base, une boîte automatique ou même une version plus chic au look de baroudeur. On parle de la Sandero Stepway.

Performance


Performance
3 / 5
Tenue de route
3 / 5
Habitabilité
3 / 5
Consomation
2 / 5
Prix
5 / 5
Confort
3 / 5

Verdict : la raison

Verdict : la passion

  • - Le style de + en + élégant
  • - Le multimédia
  • - Les tarifs
  • - La consommation
  • - L'insonorisation

nos annonces Dacia

  • Dacia Duster
    1.5 BLUE DCI 115CH PRESTIGE 4X2 E6U

    Diesel : Manuelle
    10 km : Neuf
    Indépendant: Seine-et-Marne
    Mise en circulation : 01/04/2021
    Garantie : 36 mois
    Prix de vente : 19 280 €€
    Mensualité : NC
    Prix constructeur : 21 330 €€
    Remise de : -2 050 €€

  • Dacia Duster
    1.5 BLUE DCI 115CH PRESTIGE 4X2 E6U

    Diesel : Manuelle
    10 km : Neuf
    Indépendant: Seine-et-Marne
    Mise en circulation : 01/04/2021
    Garantie : 36 mois
    Prix de vente : 18 830 €€
    Mensualité : NC
    Prix constructeur : 20 700 €€
    Remise de : -1 870 €€

  • MG ZS
    EV Luxury

    Electrique : Automatique
    0 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 08/05/2021
    Garantie : 60 mois
    Prix de vente : 25 640 €€
    Mensualité : 189/mois*
    Prix constructeur : 32 640 €€
    Remise de : -7 000 €€

  • MG EHS
    Hybride Rechargeable Luxury

    Hybride Essence : Automatique
    0 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 08/05/2021
    Garantie : 60 mois
    Prix de vente : 35 850 €€
    Mensualité : NC
    Prix constructeur : 37 850 €€
    Remise de : -2 000 €€