logo La revue auto

Essai nouvelle Sandero : Il y a plus cher, mais c’est pas mieux !

Nous voici en main d’une nouveauté très, mais très attendue et cela dans l’Europe entière. En effet, la Franco-Roumaine n’est ni plus ni moins que la voiture la plus vendue en Europe à particulier. Alors, pour ne pas perdre ce trophée, Renault offre à Dacia sa toute nouvelle plateforme CMF sur laquelle est construite sa dernière génération de Clio.
Alors, que vaut cette toute nouvelle Dacia Sandero Stepway ?

Exterieur_essai-nouvelle-sandero-il-y-a-plus-cher-mais-c-est-pas-mieux_0 Exterieur_essai-nouvelle-sandero-il-y-a-plus-cher-mais-c-est-pas-mieux_1 Exterieur_essai-nouvelle-sandero-il-y-a-plus-cher-mais-c-est-pas-mieux_2
Voir la galerie photo

La mutation Sandero

Je me souviens de la toute première Dacia Logan proposée chez nous à moins de 50 000 francs. Oui, c’était le début de l’euro et on se devait de traduire la nouvelle monnaie avec feu notre pauvre franc.
À cette époque, tout le monde parlait du low cost dans la grande distribution. Mais on ne pensait pas qu’une marque automobile pouvait faire de même… tous, sauf le grand patron Renault de l’époque, Louis Schweitzer. Il a été le premier à investir sur ce segment… et grand bien lui en a pris, puisque Dacia est devenue depuis la poule aux œufs d’or du groupe au losange.

Cela dit, nous sommes passés de l’ère du « low-cost » avec les premières Logan/Sandero à l’univers du « juste prix ». Cette nouvelle Sandero reprend donc à son compte cette idée.

Point de fioriture, que de l’efficace !

Nouvelle Sandero : des gènes de Clio

Si les anciennes générations usaient de la vieille plateforme Renault, cette troisième génération de la Sandero chipe carrément la dernière plateforme technique de la nouvelle Clio et Captur. Rien que ça !

Grâce à elle, la Sandero propose des prestations encore supérieures à sa devancière, qui était déjà bien lotie.

Par exemple, les passagers n’auront aucun problème à pénétrer à son bord. L’espace y est accueillant, aussi bien pour les coudes que pour les genoux. Et cela même aux places arrière, puisque deux gaillards d’un mètre quatre-vingt peuvent s’y asseoir en enfilade sans trop de problèmes.

De plus, les sièges typés confort offrent le moelleux nécessaire pour absorber les chocs, bien que les suspensions souples suffisent déjà en soi. La soute à bagages offre un raisonnable volume de 328 litres. Un volume suffisant pour une citadine qui limite son encombrement à 4,10 mètres de longueur. D’ailleurs, les créneaux seront facilités par les radars de recul et la caméra arrière disponible sur le système multimédia « haut de gamme » de la finition confort.
Notons la « pince à Smartphone » très pratique, surtout que l’écran du GPS peut reprendre les meilleures applications de votre téléphone via Apple CarPlay ou AndroidAuto.


Nouvelle Sandero, ça donne quoi sur route ?

Comme expliqué plus haut, le châssis de cette nouvelle Sandero provient de la Clio. On aurait donc pu attendre de cette nouvelle Dacia un comportement routier de premier plan. Eh bien… c’est le cas.
La direction répond à vos sollicitations. Le train avant tient la cadence, même à trop vive allure. Les freins… freinent. Il n’y a que le moteur qui fait tache.

Ce n’est pas que ce 3 cylindres turbo manque de puissance. Non, les 90 chevaux sont bien là et offrent largement de quoi prendre les grands axes. On ira même jusqu’à dire qu’il est plus à l’aise sur autoroute qu’en ville. Non, le problème, c’est qu’il a une tendance à la gourmandise. Impossible pour nous de le faire descendre sous les 7 litres aux 100 km… même avec une éconduite.

Et ne pensez pas que cela s’améliore avec la boîte de vitesses automatique, qui est en réalité une CVT. Cela empire même dans ce cas. Elle fait grimper de presque 1 litre la moyenne. Par contre, c’est un régal en milieu urbain. C’est l’une des boîtes auto les plus douces du segment… à défaut d’être sportive. Pied au plancher, elle fait gronder le 3 pattes et… rien ne se passe avant 3 voire 4 secondes.

Sandero Stepway ; toujours valorisante !

Le plus bluffant sur cette 3e génération de Sandero, c’est certainement son allure. À aucun moment et sous aucun angle, elle ne fait « Low Cost ». Bien au contraire, elle n’a plus à rougir face à d’autres généralistes. La face avant est musculeuse avec des optiques effilées à signature LED en forme de « Y ». La poupe dispose d’un popotin large qui reprend les codes modernes du segment. Là aussi, les feux s’affinent et s’habillent de LED valorisantes.

Mais, comme sur l’ancienne génération, les yeux se tournent de suite sur la version Stepway.

Comme on ne change pas une équipe qui gagne, cette Sandero Stepway reprend les mêmes ingrédients que sa devancière. Elle s’équipe de passages de roue et de bouclier plus massif qui lui donne des accents de baroudeuse. D’ailleurs, elle gagne quelques millimètres de hauteur de caisse pour mieux résister aux trottoirs et autre sortie de macadam. Globalement, elle est plus dans l’air du temps, esthétiquement parlant.

Conclusion:


Cerise sur le capot !

Avec son look de plus en plus élégant, son habitacle joliment dessiné, sa planche de bord bien finie, ses équipements qui montent en gamme et son comportement serein, c’est à se demander pourquoi acheter une autre citadine polyvalente !
Surtout lorsque l’on pondère ses impressions par la grille des prix. L’offre commence à un imbattable 8 690 € pour atteindre les sommets de 15 290 € pour notre version Stepway TCe 90 Confort CVT.

Il est peut-être là, son problème…
Elle n’est pas assez chère pour concurrencer les autres citadines. Et ça, c’est impardonnable pour ceux qui veulent se valoriser avec leurs machines.

Performance


Performance
3 / 5
Tenue de route
3 / 5
Habitabilité
4 / 5
Consomation
2 / 5
Prix
5 / 5
Confort
3 / 5

Verdict : la raison

Verdict : la passion

  • - Allure valorisante
  • - Habitable et confortable
  • - Prix toujours aussi attractifs
  • - Une certaine boulimie d'essence
  • - Boite CVT mollassonne

nos annonces Dacia

  • Dacia Duster
    1.5 BLUE DCI 115CH PRESTIGE 4X2 E6U

    Diesel : Manuelle
    10 km : Neuf
    Indépendant: Seine-et-Marne
    Mise en circulation : 01/04/2021
    Garantie : 36 mois
    Prix de vente : 19 280 €€
    Mensualité : NC
    Prix constructeur : 21 330 €€
    Remise de : -2 050 €€

  • Dacia Duster
    1.5 BLUE DCI 115CH PRESTIGE 4X2 E6U

    Diesel : Manuelle
    10 km : Neuf
    Indépendant: Seine-et-Marne
    Mise en circulation : 01/04/2021
    Garantie : 36 mois
    Prix de vente : 18 830 €€
    Mensualité : NC
    Prix constructeur : 20 700 €€
    Remise de : -1 870 €€

  • MG ZS
    EV Luxury

    Electrique : Automatique
    0 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 10/05/2021
    Garantie : 60 mois
    Prix de vente : 25 640 €€
    Mensualité : 189/mois*
    Prix constructeur : 32 640 €€
    Remise de : -7 000 €€

  • MG EHS
    Hybride Rechargeable Luxury

    Hybride Essence : Automatique
    0 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 10/05/2021
    Garantie : 60 mois
    Prix de vente : 35 850 €€
    Mensualité : NC
    Prix constructeur : 37 850 €€
    Remise de : -2 000 €€