Vous pouvez écouter cet article :

Essai Opel Astra GSe : frappé par la foudre

Opel nous en parle depuis fin septembre. Le label sportif et dynamique de la marque allemande est de retour. Si au 20e siècle, il portait le nom de « Grand Sport Einspritzung » pour Grand Sport Injection, soit GSI, ce badge a dû se muer pour répondre aux exigences de notre nouveau monde. Comme frappé par la foudre, les GSI se réincarnent en GSe pour Grand Sport Electric. Le premier modèle à en bénéficier n’est autre que l’Astra. Et nous avons l’opportunité de prendre en main l’une des premières versions sortant des chaînes de montage.

Voir la galerie photo

Opel Astra GSe : l’iconoclaste !

L’Opel Astra circule déjà sur nos routes depuis plusieurs dizaines de mois. Elle ne devrait donc pas faire retourner les têtes. Sauf que cette version GSe est plutôt du genre à se faire remarquer.

L’Astra GSe reprend le fameux faciès, comme l’Opel Vizor, que la nouvelle génération d’Astra a su imposer. Sauf qu’ici, des éléments spécifiques de la carrosserie labellisée GSe lui ouvrent les portes du sport façon GTI. Inspirées par le concept Manta GSe 100 % électrique, les jantes en alliage de 18 pouces noires à effet diamant dévoilent sa stature haut de gamme. De plus, le bouclier enveloppant surmonté par une grande bouche inférieure noire et le masque avant noir brillant ne laissent aucun doute sur le caractère de cette Astra. En poupe, les traits sont comme élargis horizontalement grâce au pare-chocs, souligné par un diffuseur d’air noir brillant et par le gros lettrage « Astra » trônant fièrement au centre de la porte arrière.

Dans l’habitacle, le conducteur et le passager avant peuvent s’installer dans des sièges sport. Ils sont, comme de coutume chez Opel, certifiés AGR et exclusifs à la GSe. Ces baquets sont joliment dessinés et revêtus d’Alcantara/TEP à effet cuir. Les appuis-tête intégrés sont logotés GSe à l’avant. Les sièges sont également réglables en 10 positions, avec coussin d’assise réglable en longueur et soutien lombaire réglable électriquement. Cependant, leur fermeté peut à la longue vous demander un arrêt pour un petit massage. À défaut d’un confort de limousine, ils garantissent un excellent maintien en conduite sportive. Les sièges avant et le volant chauffants assurent quant à eux un certain réconfort par temps froid.

Image de l'article

Opel Astra GSe : un peu de techno !

Les Astra GSe intègrent des systèmes d’aide à la conduite de la dernière génération du groupe Stellantis. GSe est ainsi équipée de série du système Intelli-Drive 1.0 avec alerte anticollision avant et freinage d’urgence actif, détection des piétons et de somnolence, alerte de franchissement de ligne et lecture des panneaux de signalisation, alerte de circulation transversale et d’angle mort latéral, et assistant de vitesse automatique avec fonction d’arrêt. Lorsque l’on active le régulateur de vitesse autoadaptative et le maintien au centre de la voie, on roule à bord d’une berline compacte disposant de la conduite semi-autonome de niveau II. Et cela fonctionne plutôt bien sur autoroute. Il suffit de tenir le volant, et la voiture s’occupe de garder ses distances avec les autres voitures.

Pour le multimédia, l’Astra GSe a droit à un système de navigation compatible Apple CarPlay et Android Auto comprenant un écran face au conducteur de 10 pouces. Il remplace le compteur à aiguille, mais ne propose pas assez de personnalisation. Heureusement, GSe peut disposer de la tête haute qui évite de trop baisser la tête. Un véritable point fort lorsque l’on joue les pilotes. L’écran central de 10 pouces est tactile et sert surtout pour la musique et la connexion avec les smartphones, qui peuvent également être rechargés par induction sur la console centrale.

Image de l'article

Opel Astra GSe : du sport ?

En tant que « Grand Sport Electric », vous imaginez bien que cette Astra GSe ne pouvait malheureusement pas se lancer sur le marché sans son lot d’électrification. Il n’est donc pas question d’un gros 6 cylindres turbo. On devra se contenter d’un 4 pattes 1,6 l de 180 bourricots. Bien heureusement pour lui, il est aidé dans sa tâche par un moteur électrique d’un peu plus de 110 canassons. Le tout est lié au train avant via une boîte de vitesses automatique à 8 rapports.
Qui dit moteur électrique dit batterie pour l’alimenter.

Eh bien, la bonne nouvelle, c’est qu’elle dispose d’une capacité de 12,4 kWh que l’on peut recharger sur une prise de courant. Ce qui, selon le cycle WLTP, lui offrirait une autonomie 100 % électrique d’une soixantaine de kilomètres. Mais l’intérêt de ce renfort électrique est également sportif. Lorsque le moteur à combustion et le système de propulsion électrique travaillent de concert, ils développent 225 pur-sang pour 360 Nm de couple. Une puissance qui fait passer la berline à 100 km/h en 7,5 secondes et sa vitesse de pointe est de 235 km/h.

Bien plus que les performances brutes, cette Astra GSe se distingue du reste de la production par la mise au point sportive des ingénieurs Opel. Le châssis a été abaissé de 10 mm. De quoi rendre cette Astra GSe plus incisive, surtout que le calibrage de la direction est plus direct.

Question liaisons au sol, cette GSe se sert de ressorts de suspension avant et arrière disposant de nouvelles lois. Ils sont spécialement adaptés à une conduite « dynamique » sans pour autant négliger le confort.

Il faut dire que les amortisseurs travaillent parfaitement. Ils sont dotés de la fonction FSD (Frequency Selective Damping). FSD offre des caractéristiques d’amortissement vraiment différentes à haute fréquence. Un effet qui se ressent surtout sur le contrôle de la suspension à basse fréquence. Ici, le contrôle de la caisse est bluffant. Et comme les réglages de l’ESP sont également spécifiques aux modèles GSe, avec un seuil d’activation retardé, on peut vraiment profiter au mieux de cette partie cycle façon GTI.
Le train avant colle au macadam, même si l’on ne respecte pas assez les préceptes du pilotage. Elle accroche à la route d’une façon impressionnante, et je me prends même à conduire dans les virolos de montagne à la façon d’un pilote de rallye.

Conclusion:

Astra GSe, ou la GTi moderne…

Ce blason GSe va, selon les dires du patron de la marque, s’imposer dans la gamme Opel. De là même à en devenir une sous-marque sportive de la firme. Cette Astra GSe est donc la première Opel venue d’une nouvelle lignée frappée par la foudre. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que pour une première, c’est une bonne première.

À vrai dire, en allant à ces essais, je ne m’attendais pas à un tel produit. On connaît déjà fort bien ce moteur hybride rechargeable qui sévit sur les hauts de gamme de Peugeot, Citroën et DS. Mais les ingénieurs allemands ont su apporter un caractère vif et sportif au châssis, qui sublime l’ensemble. On n’est pas loin d’avoir en main une compacte GTI. Les prestations dynamiques sont bien là, et surtout, la tenue de route est parfaitement au point.

Sans avoir cramé les pneumatiques, je me suis vraiment amusé à piloter cette Astra GSe dans les routes serpenteuses de l’arrière-pays andalou. Cerise sur le capot, sur mes 167 km cumulés d’essai, la consommation moyenne s’est établie vers 6,5 l.
Attention tout de même : en mode rallye, elle est montée à 12,7 l, mais elle a su compenser la surconsommation lors des phases de pause et dans la circulation urbaine.

Image de l'article


L’excellence a un prix tout de même

Opel vous demandera un minimum de 47 400 €.
Mais elle est très bien équipée, puisque le catalogue des options se limite au 1 000 € pour le toit ouvrant panoramique et le multimédia Navigation Pure Panel Pro qui intègre la fameuse tête haute. Rajoutez à cela que l’Astra GSe n’est pas soumise au malus, et vous avez une offre compétitive pour une berline compacte.

Galerie photo@ Julien Fautrat pour LRA


Performance


Performance
4 / 5
Tenue de route
4 / 5
Habitabilité
3 / 5
Consomation
3 / 5
Prix
2 / 5
Confort
3 / 5

Verdict : la raison

Verdict : la passion

  • + L’allure sportive
  • + Le moteur hybride
  • + Tenue de route de GTI
  • - Prix un brin présomptueux ?
  • - Pas assez d’autonomie électrique

les autres actualités sur Opel

Opel vient de lever le voile sur sa gamme et les tarifs de la nouvelle Astra Electric, une annonce qui a secoué le monde de l'automobile. Avec 2 fi... Voir plus

Préparez-vous à être séduit par l'Opel Astra Electric GS, une voiture qui ne manque pas d'arguments pour attirer l'attention. Avec une carrosserie ... Voir plus

Dans la course effrénée à l'électrification, Opel prend un nouveau virage avec sa dernière création : l'Astra Electric. Exit les moteurs thermiques... Voir plus

Dans sa quête vers l'électrification complète, Opel franchit un pas de géant en annonçant que le successeur du SUV urbain Opel Crossland sera égale... Voir plus

L’Opel Astra est un modèle de voiture compacte produit par le constructeur automobile allemand Opel. Depuis sa première présentation en 1991, l’Ast... Voir plus

Opel lance enfin la commercialisation de sa très voyante Astra GSe. Cette déclinaison haut de gamme offre, selon la marque au blitz, « tout ce... Voir plus

nos annonces

Voir plus de galerie photo Opel

Nos dernières actus

Comparatif

Voiture n°1
Voiture n°2

Actus les plus vues

Hashtags

8 BYD SEAL 8 BYD Dolphin 3 Renault Rafale 3 Rafale 0 Dolphin 7 KIA EV9