logo La revue auto

Jaguar arrête la production de son SUV électrique, l’i-Pace.

Alors que la firme anglaise met tout en œuvre pour limiter les effets du Brexit, voilà que Jaguar doit maintenant gérer le manque de batteries de son fournisseur en Pologne. En effet, la situation en Chine atteint l’approvisionnement de Lithium-ion et oblige Jaguar à stopper momentanément sa chaîne d’assemblage de l’i-Pace en en Autriche.

Jaguar arrête la production de son SUV électrique, l’i-Pace. Jaguar arrête la production de son SUV électrique, l’i-Pace. Jaguar arrête la production de son SUV électrique, l’i-Pace.
Voir la galerie photo

On le savait, mais voilà l’un des premiers effets de la domination de l’Empire du Milieu sur les batteries de nos voitures électriques. Le coronavirus est a priori l’élément déclencheur de ce problème, car l’usine polonaise de son fournisseur LG Chem, à Wrocław, n’est pas en mesure de livrer les batteries pour l’i-Pace.

De fait, les chaînes d’assemblage de son SUV électrique basées en Autriche à Graz, chez Magna Steyr, vont être mises à l’arrêt pendant minimum une semaine. Le constructeur qui s’est lancé sur un objectif de production de 18 000 i-Pace par an est bien dans la panade avec cette nouvelle déconvenue. Cependant, Jaguar assure tout mettre en œuvre pour limiter l’impact de cet arrêt auprès de sa clientèle.

La firme britannique n’est pas le premier constructeur touché par ce type de problème. Le constructeur aux anneaux a eu la même déconvenue sur son usine de Forest qui assemble son AUDI e-tron.

Un évènement qui devrait renforcer le projet européen d’Airbus concernant les batteries, apparaissant maintenant indispensable pour tenir la cadence imposée.