logo La revue auto

Le Volkswagen Amarok, deuxième du nom, sera une Ford !

L’aventure des pick-up en Europe est devenue bien difficile. Après Mercedes qui abandonne son Classe X, un Renault Alaskan qui ne se vend pas vraiment, voici que Volkswagen annonce que son futur Amarok sera fait sur la plateforme du futur Ford Ranger.

Exterieur_le-volkswagen-amarok-deuxieme-du-nom-sera-une-ford_0

Il faut rationaliser ! C’est le mot d’ordre des constructeurs d’automobiles qui doivent aujourd’hui faire face à des investissements colossaux pour la fabrication des voitures électriques. L’une des solutions est donc le rapprochement entre les marques. Si vous êtes au courant du rapprochement de Peugeot et de Fiat, sachez que Volkswagen et Ford ont déjà signé des collaborations notamment dans l’univers des véhicules utilitaires.

Alors que l’Europe installe des normes de CO2 qui tue les 4x4, le segment des pick-up est en pleine crise de ventes, il n’était donc pas question pour Volkswagen de développer une plateforme pour le nouvel Amarok. Sachant que Ford est le spécialiste du segment et est capable de le vendre à travers le monde, il est devenu clair pour les dirigeants que l’Amarok devait être un jumeau du Ford Ranger.

Cette info est même devenue officielle à l’occasion de la conférence de presse annuelle du groupe Volkswagen. C’est d’ailleurs ici que nous avons pu récupérer cette première ébauche de l’Amarok 2.