logo La revue auto

Mercedes-AMG GT R : la furieuse passe en mode Roadster

S4il y a bien une auto totalement barjot, c’est bien la Mercedes AMG GT R. Avec 585 canassons sur le train arrière, cette machine est une mangeuse de gomme parfaite. Pour profiter au maximum de ce bon parfum de caoutchouc cramé, AMG propose aujourd’hui 750 exemplaires de sa GT R en version roadster.

Voir la galerie photo

Mercedes AMG GT R : la cavalerie

Sous le capot, pas de changement. AMG conserve son fameux V8 biturbo cubant 4 litres de cylindrée. Il propose toujours 585 chevaux et 700 Nm de couple sur l’unique train arrière via la boîte automatique SpeedShift à 7 rapports qui fait transiter la puissance vers les roues arrière. Le 0 à 100 km/h est expédié en seulement 3,6 secondes pour une vitesse de pointe de 317 km/h.

Mercedes AMG GT R : le roadster taillé pour la piste

Qui dit cabriolet, dit renforcement de la caisse pour encaisser la puissance. Et là, on est surpris d’apprendre que ce roadster n’accuse que 80 kg de plus que le coupé. Un joli tour de force des ingénieurs !

Pour être aussi agile qu'une voiture de course, les ingénieurs lui ont offert une suspension spécifique associée à un essieu arrière directionnel actif, une aérodynamique active qui génère un appui supplémentaire et des pneus Michelin Pilot Sport Cup 2 montés sur des jantes forgées. Pour stopper l’engin, les freins sont livrés de série en céramique.

La mauvaise nouvelle ? Mercedes limite cette AMG GT R Roadster à 750 exemplaires.