logo La revue auto

Mitsubishi Eclipse Cross PHEV : l’Outlander en héritage !

La firme aux trois diamants s’est taillé, tout au long de sa longue histoire, une réputation de constructeur capable de produire les voitures les plus costaud de la planète. Il faut dire que les exploits divers en sport automobile avec le Pajero ou la Lancer Evolution n’y sont pas pour rien. Mais ça, c’était avant l’ère de l’électrification.

Exterieur_mitsubishi-eclipse-cross-phev-l-outlander-en-heritage_0 Exterieur_mitsubishi-eclipse-cross-phev-l-outlander-en-heritage_1 Exterieur_mitsubishi-eclipse-cross-phev-l-outlander-en-heritage_2
Voir la galerie photo

En effet, depuis le début du 21e siècle, la firme est devenue « un pionnier » de la voiture électrique. Elle bouleversa même le petit monde de l’automobile avec son i-Miev. Une révolutionnaire petite chose roulante qui poussa même PSA (Peugeot et Citroën) à en proposer une sous leur propre marque.

Ceci étant dit, Mitsubishi s’imposa surtout sur le Vieux Continent grâce à son SUV hybride rechargeable, l’Outlander PHEV. D’ailleurs, ce véhicule, en avance sur son temps, est resté très longtemps en haut des ventes européennes des PHEV.
Il faut dire que le système de propulsion complexe lui offrait un coup d’avance sur ses concurrentes, qui ont mis une, voire deux générations, avant de réagir.

Eh bien, sachez que cet Outlander est mort !
Mort…, mais il nous laisse entre les mains de sa progéniture : le Mitsubishi Eclipse Cross PHEV.

Mitsubishi Eclipse Cross : l’aguicheur !

Comme une bonne nouvelle ne vient jamais seule, nous avons été conviés, par les G.O. de la filiale française, à le découvrir. Le tout premier Eclipse Cross PHEV à mettre ses roues sur le sol français est donc sous nos yeux.

Bon… c’est une présérie.
Pas question de rouler avec.
Mais nous nous sommes tout de même rendus à la nouvelle « place to be » des Parisiens en manque d’espace. Bien caché dans les méandres d’un studio photo à Aubervilliers, nous allons pouvoir le toucher, le sentir et l’observer.

Autant vous le dire tout de go. Dès le premier coup d’œil, il plaît par sa fière allure. Sa face avant massive est superbement dessinée. Elle articule son style autour des deux sabres chromés en forme de « V ». En partie haute, la signature lumineuse à LED allonge son regard alors que juste en dessous, les véritables optiques se fondent dans le bouclier. L’impressionnante grille de calandre, surmontée du logo, finit l’œuvre des stylistes par ce « je ne sais quoi » de sportif.

La ligne du profil est plongeante et n’est perturbée que par les deux plis de caractères. C’est simple, efficace et ça laisse passer le regard sur les belles jantes. En poupe, on retrouve le style particulier de la première génération d’Eclipse Cross avec les feux haut perchés sur la malle.


Mitsubishi Eclipse Cross : Dans les entrailles ?

Il est temps de passer dans l’habitacle. Si la modernité et l’originalité sont de mise à l’extérieur, l’intérieur l’est beaucoup moins.

Point question d’écran central digne d’une télé comme chez TESLA. Ici, on fait du sobre. Le mobilier est bien conçu et semble costaud. À défaut de faire Premium. Le dessin est bien trop classique pour nous émouvoir. L’espace à bord semble être l’un de ses points forts, que cela soit sur les places avant ou du côté des passagers arrière.

Soulevons maintenant le capot moteur. Lui, il cache un gros 4 cylindres essence atmosphérique cubant la bagatelle de 2,4 litres. Mais ne vous attendez pas à une cavalerie débordante. C’est bien le contraire même. Il fait preuve d’une certaine nonchalance en limitant sa puissance à seulement 98 chevaux.

Une hérésie ?

Non !

Un choix technique qui lui permet d’optimiser son association avec un moteur électrique de 82 ch placé sur le train avant et un autre sur le train arrière qui, lui, propose 95 canassons. Ce sont donc bien 3 moteurs que nous offre ce Mitsubishi.
Pour autant, ce n’est pas un foudre de guerre. Malgré une puissance cumulée tournant officiellement vers les 200 chevaux, il demande 10,9 secondes pour faire un 0 à 100 km/h.
Le plus produit est bien plus « écolo » que « sportivo ».
Avec sa batterie au Lithium-ion de 13,8 kWh, dissimulée sous le plancher, il peut parcourir une quarantaine de kilomètres sans consommer une goutte d’essence.

Terminons par la grille tarifaire de ce Mitsubishi Eclipse Cross PHEV année 2021.
La firme nous le propose à un prix de base de 39 990 € en finition Invite. L’Eclipse Cross PHEV Instyle, qui fait office de haut de gamme, s’échange contre un chèque de 47 490 €.

Photos© Etienne Rovillé pour LRA

Performance


Performance
3 / 5
Habitabilité
4 / 5
Consomation
4 / 5
Prix
3 / 5
Confort
4 / 5

Verdict : la raison

Verdict : la passion

  • - Le style moderne
  • - Un moteur PHEV costaud
  • - Des consos maitrisées
  • - Plastique intérieur

nos dernières annonces

  • Dacia Duster
    2 1.5 DCI 115 BLUE DCI PRESTIGE 4X2 + PACK CITY PLUS

    Diesel : Manuelle
    10 km : Neuf
    Indépendant: Seine-et-Marne
    Mise en circulation : 19/01/2021
    Garantie : 36 mois
    Prix de vente : 19 470€
    Mensualité : 293,39/mois*
    Prix constructeur : 20 830€
    Remise de : -1 360€

  • Peugeot 5008
    2.0 BLUEHDI 180CH S&S GT EAT8

    Diesel : Automatique
    8821 km : Occasion
    Indépendant: Seine-et-Marne
    Mise en circulation : 17/12/2019
    Garantie : 10 mois
    Prix de vente : 36 780€
    Mensualité : 553,62/mois*
    Prix constructeur : 51 930€
    Remise de : -15 150€