logo La revue auto

Nouvelle Mégane RS Trophy 2020 : la Renault à Torsen

On ne vous présente plus la Mégane RS, c’est juste la traction avant la plus performante depuis sa deuxième génération. Comme la gamme Mégane se voit passer par la case lifting, Renault en profite pour revoir sa gamme Mégane RS. Voici ce qu’il faut retenir sur la trépidante Mégane R.S. TROPHY année 2020.

Exterieur_nouvelle-megane-rs-trophy-2020-la-renault-a-torsen_0 Exterieur_nouvelle-megane-rs-trophy-2020-la-renault-a-torsen_1 Exterieur_nouvelle-megane-rs-trophy-2020-la-renault-a-torsen_2 Exterieur_nouvelle-megane-rs-trophy-2020-la-renault-a-torsen_3

Référence des berlines compactes capable de rouler sur circuit, la Renault Mégane R.S. TROPHY s’impose sur les pistes comme un diablotin qu'il est difficile de prendre à la corde. Pensée pour la piste, elle se différencie notamment de la RS « normale » par son châssis Cup, qui lui devient exclusif. Sous le capot, par contre, elle conserve son 4 cylindres turbo de 1,8 turbo de 300 chevaux et 420 Nm de couple avec sa boite de vitesses EDC.

Revenons sur son châssis Cup qui, en plus du 4CONTROL, accueille un différentiel mécanique à glissement limité Torsen. De quoi rendre la Mégane encore plus alerte dans chaque inscription en virage et surtout augmenter la motricité en sortie de courbe.

Renault Mégane R.S. TROPHY dispose d’amortisseurs et de ressorts de suspension dont la raideur a été augmentée de respectivement 25 et 30 %, et d’une barre anti-roulis avec un tarage augmenté de 10 %, par rapport à Mégane R.S.

Petit rappel : les Mégane R.S. se sont imposées comme des berlines sportives de référence, notamment la R.S. TROPHY-R détentrice en 2019 d’un nouveau record du tour sur le célèbre circuit du Nürburgring.