logo La revue auto

RATP, CaetanoBus et Toyota ensemble pour le BUS à Hydrogène ... Made In Portugal

Alors que la France se prépare à une grève de grande ampleur, la RATP nous annonce avoir signé un accord de coopération avec la société portugaise CaetanoBus qui finalise la production de BUS à Hydrogène.

Exterieur_ratp-caetanobus-et-toyota-ensemble-pour-le-bus-a-hydrogene-portugais_0 Exterieur_ratp-caetanobus-et-toyota-ensemble-pour-le-bus-a-hydrogene-portugais_1

La RATP testera le H2.City Gold de 12 mètres à partir du mois d’août 2020 pendant trois mois sur la ligne 185, en conditions réelles d’exploitation avec voyageurs. Ce nouveau bus à hydrogène de Caetano est doté de la technologie de pile à combustible Toyota déjà présent dans dans la Miraï.

Il faut dire que le plan d’action pour le climat de Paris incite les citoyens et les parties prenantes à faire de la capitale une ville neutre en carbone et entièrement alimentée par des énergies renouvelables d’ici… 2050. En adoptant cette vision, la RATP s’achemine vers une flotte de bus 100% propre. Mais l’objectif de 2050 est cependant bien ridicule au vu des enjeux de la planète.

« CaetanoBus a pour ambition de rendre possible l’accélération du déploiement des bus zéro émission. », explique Jorge Pinto, Président-directeur général de CaetanoBus. Il ajoute : « Nous permettons ainsi aux villes d’évoluer vers une mobilité propre. La France est un marché stratégique pour CaetanoBus et un partenariat avec la RATP est une belle opportunité pour renforcer notre relation avec le leader du marché de la mobilité urbaine. »

Conformément à sa vision d’une société décarbonée détaillée dans son « challenge environnemental » 2050, Toyota souhaite promouvoir l’usage de la technologie pile à combustible hydrogène au-delà des voitures particulières, notamment là où son usage est le plus pertinent, c’est-à-dire pour les flottes captives d’autobus, ou de petits utilitaires, et au-delà aux poids lourds et aux chariots élévateurs.