logo La revue auto

Renault réinvente méganE en un SUV 100% électrique… et c’est la déception !

La révolution semble bien être lancée chez Renault. Plus question de ressasser le passé et le passif des années Carlos Goshn. Pour preuve, c’est le nouveau patron, volé à Abarth et SEAT, Luca Di Meo qui s’est transformé en maître de cérémonie pour les eWAYS de la marque au Losange. Et c’est lui qui a lancé la toute nouvelle méganE. Une méganE avec un E majuscule et en doré qui annonce à 95 % les lignes définitives de la berline compacte 100 % électrique qui arrivera en concession mi 2021.
Voici le premier modèle de la « Renaultution » qui en annonce bien d’autres.

Exterieur_renault-reinvente-megane-en-un-suv-100-electrique-et-c-est-la-deception_0
Voir la galerie photo

La prochaine Mégane c’est elle !

Si Laurens van den Acker vient tout juste d’être remercié et remplacé par l’ancien patron du style de Peugeot, c’est bien lui qui dessina cette Renault méganE électrique. Cette machine n’est officiellement qu’un concept-car. Mais, le nouveau patron de la régie nous confirme qu’il s’agit, à 95 %, des lignes de la future méganE électrique. De fait, nous apprenons ainsi que les rumeurs sur la prochaine Mégane SUVisée sont donc bien fondées.
Ne vous y trompez pas, cette méganE est bien ici pour nous habituer aux prochaines lignes de la Mégane année 2021, qu’elle soit électrique, thermique ou hybride.

La Mégane de 2021 en filigrane !

Pour construire cette berline compacte 100 % électrique, les ingénieurs ont dû concevoir une toute nouvelle plateforme dédiée à la propulsion à électrons. Ils la surnomment « plateforme CMF-EV ».
Le nouveau patron nous donne, par ailleurs, ses dimensions. Elle fera 4,21 mètres de long, soit 15 cm de moins que la moyenne du segment. Mais il nous prévient. Cette méganE sera très logeable. Il faut dire que le capot court et les lignes hautes semblent offrir un large habitacle.

Pour séduire les 100 millions de clients qui roulent aujourd’hui avec un modèle du segment C, les ingénieurs, nous promettent des performances de premier ordre. Il faut dire que la batterie au lithium-ion de 60 kW, placé sous le plancher et haute de 11 cm (la plus plate du marché), donne le jus nécessaire au moteur électrique cumulant 220 chevaux pour un couple de 300 Nm. De quoi expédier le 0 à 100 km/h en moins de huit secondes.


Renault méganE, pas si douée !

D’après Luca Di Meo, « une voiture compacte électrique moderne se doit d’offrir une autonomie étendue, pour supprimer toutes les craintes des clients ». Voilà qui tombe bien, puisque cette Renault méganE électrique sera homologuée avec une autonomie moyenne de 450 km en cycle WLTP.

Qui dit voiture électrique, pose le problème de la recharge. Sans donner les chiffres exactement, le Big Boss nous apprend que la méganE sera capable d’accumuler assez de jus pour parcourir 200 km en 30 minutes. En prenant notre calculette, nous pouvons vous annoncer que Renault offre un chargeur embarqué d’une puissance de 50 kWh… Un chiffre décevant face à ses concurrentes. Par exemple, la nouvelle Volkswagen ID.3 est capable de se recharger à la hauteur de 100 kWh comme la Peugeot e-2008 qui sont ses principales concurrentes.