logo La revue auto

Bmw m2 coupe l heritiere de baviere

Malgré les changements de philosophies en matière d'automobile sportive, BMW est resté fidèle à ses valeurs. Preuve en est avec la M2 Coupé, digne héritière des 2002 Turbo et M3 E30.

Tout à l’arrière

Même si elle est la dernière-née du département Motorsport, la BMW M2 Coupé reste traditionnelle, avec des caractéristiques et des solutions techniques très sportives. Alors que ses principales concurrentes ont recours à une transmission intégrale pour faire passer la totalité de la cavalerie au sol, la Bavaroise envoie tout sur le train arrière. Un choix fidèle aux produits badgés Motorsport et, on s’en doute, très sportif.

Pour digérer efficacement la puissance, la BMW M2 Coupé reçoit un châssis affûté, avec des voies élargies de 64 mm à l’avant et 71 mm à l’arrière. Les disques de frein de 380 mm et 370 mm sont partiellement cachés par des jantes de 19 pouces chaussées de pneus Michelin Pilot Super Sport. Les ingénieurs BMW ont utilisé beaucoup de composants en aluminium pour la suspension et associé le tout à une direction électrique retravaillée. Le train arrière est doté d’un différentiel M actif pour améliorer la motricité.

Essai

Un 6 cylindres de 370 ch

Car le nouveau coupé sportif de BMW n’est pas avare sur la fiche technique. Sous le capot prend place le 6 cylindres en ligne 3,0 litres Twin-Scroll de 370 ch à 6 500 tr/min pour 465 Nm de couple entre 1 400 et 5 560 tr/min. Une fonction Overboost permet de faire grimper le couple à 500 Nm entre 1 450 et 4 750 tr/min.

Avec la boîte manuelle à six rapports de série, la BMW M2 Coupé avoue un 0 à 100 km/h en 4,5 secondes et une vitesse de pointe de 250 km/h. Celle-ci peut être relevée à 270 km/h grâce au pack M Driver et l’unité optionnelle à double embrayage et à sept rapports permet de faire descendre le TOP 100 à 4,3 secondes. La boîte DCT offre trois modes de conduite Confort, Sport et Sport+, ainsi qu’un Launch Control et la fonction Smoky Burnout pour faire le show. Malgré ses deux roues motrices, la BMW reste dans les pattes de ses concurrentes, dont l’Audi RS3 et la Mercedes Classe A45 AMG. Pour s’assurer du travail effectué, le constructeur annonce un temps de 7’58’’ sur la boucle nord du Nürburgring, soit six secondes de plus que la BMW M4 de 431 ch et sept secondes de mieux que la M3 E92 avec son V8 de 420 ch.

Le plumage est à la hauteur du ramage, avec un traitement très agressif. Les ailes gonflées tombent sur des boucliers enveloppants et ajourés. À l’arrière, la M2 Coupé se distingue des autres Série 2 avec son diffuseur et ses quatre canules d’échappement. Les évolutions intérieures sont bien plus timides. On note en revanche l’apparition d’un volant spécifique et d’éléments en fibre de carbone. La sellerie est réalisée en cuir et en Alcantara.

test

Un tarif qui pique

Avec la M2 Coupé, BMW perpétue le mythe initié avec la 2002 Turbo. Une formule qui devrait convenir aux puristes et à ceux qui privilégient les sensations de conduite à l’efficacité optimale d’une sportive à transmission intégrale. Toutefois, cette pépite dans le secteur des compactes et des coupés sportifs a un prix. Il faudra compter plus de 61 750 € pour s’offrir ce jouet.



– Prix : 61 750 €
– 370 chevaux