Fiat

Essai Fiat 500X : une évolution tout en douceur

Dans la suite logique des évènements, Fiat lance la version restylée de la 500X, pour compléter la célèbre famille déjà rafraîchie avec la citadine. Plus que de simples retouches cosmétiques ou technologiques, le crossover embarque une nouvelle génération de moteurs FireFly.

+ de photos Fiat 500X 1.0 2018

Fiat 500 X : Une bouille toute fraîche 
Suivant la trajectoire de la Fiat 500 et celui du Jeep Renegade, lui aussi retouché, le Fiat 500X passe par la case restylage pour parfaire son sex-appeal. Le crossover adopte donc un nouveau bouclier et un nouveau regard plus marqué, avec des signatures lumineuses à LED. Les modifications sur la poupe sont plus timides, mais se remarquent au premier coup d’œil avec les optiques percées en leur centre.

L’habitacle n’hérite d’aucune mise à jour stylistique et conserve donc son ambiance déjà connue. L’univers est fidèle à la marque de fabrique, avec des commandes au format rigolo et une planche de bord colorée. Toutefois, on se sent toujours peu à l’aise dans les assises et le volant conserve sa jante et ses montants horizontaux trop épais.

Les habitués du modèle seront toutefois ravis de découvrir une dotation technologique plus complète en série, notamment au chapitre des aides à la conduite : le Fiat 500X embarque dès son premier niveau de finition la lecture automatique des panneaux, un avertisseur de limitation de vitesse et l’aide au maintien dans la file, dont la sensibilité s’avère déconcertante dans les virages.

Fiat 500 X : Un nouveau moteur FireFly
Pour cet essai, le constructeur italien nous a confié le Fiat 500X dans sa déclinaison Urban, animé par le moteur 1,0 litre turbo de 120 ch à 5 750 tr/min pour 190 Nm à 1 750 tr/min. Soit exactement le même trois cylindres apparu récemment sous le capot du Jeep Renegade, avec lequel il partage exactement la même architecture de la baie moteur. Ce nouveau moteur embarque toutes les solutions techniques nécessaires pour passer les exigences de la norme Euro6d avec notamment l’apparition d’un filtre à particules et de la technologie Multiair III.

Dans l’air du temps, plus séducteur des autorités que de l’environnement, le moteur 1,0 litre privilégie donc les consommations, avec un appétit, sur le papier, plus mesuré de l’ordre de 20 %. Le trois cylindres est donc associé à une boîte manuelle à six vitesses, aux rapports inexorablement longs. Agréable en ville, même si parfois accrocheuse, la commande de boîte est plus sollicitée sur les parcours extra-urbains dans des conditions normales d’utilisation.

Car si le nouveau moteur ne manque pas vraiment de ressources à partir de 2 500 tr/min, les plages d’utilisation inférieures ne sont pas indiquées pour maintenir un rythme plus enjoué. Au-delà, le Fiat 500X se montre même surprenant, en ne livrant jamais cette désagréable sensation de s’époumoner au moindre dépassement, avec une courbe de couple qui parvient encore à produire près de 130 Nm à l’approche de la zone rouge. Dans les tours, le crossover conserve sa bonne insonorisation et le moteur canalise efficacement ses vibrations.

Fiat 500 X : Un 3 cylindres qui aime boire
Hélas, ce nouveau moteur ne brille pas par sa frugalité. S’il est annoncé par ses géniteurs avec une consommation moyenne de 6,0 l/100 km, nos essais se sont soldés par une moyenne approchant les 8,5 l/100 km, mêlant parcours urbains dans le centre de Turin et une courte escapade sur le Colle della Maddalena. Sur parcours exclusivement citadin, le 3 cylindres peut facilement engloutir plus de 10 l/100km.

Pour ce restylage de mi-carrière, le Fiat 500X renforce son attirance avec une mise à jour cosmétique bienvenue et l’apparition de nouvelles technologies embarquées en série. La mécanique 1,0 litre ne manque pas d’intérêt et se montre plus performante et volontaire que les précédentes habitudes en la matière. Toutefois, les efforts consentis parviennent tout juste à maîtriser les consommations, qui restent toujours dans la moyenne haute de la catégorie.

Disponible à partir de 18 990 euros, le Fiat 500X dispose toujours d’un rapport prix/équipement parmi les plus intéressants.

Note : 3/5

Bien vu :
Style plus attrayant
Insonorisation
Dotation en hausse

À revoir :
Consommations élevées
Confort des assises
Creux sous les 2 500 tr/min.

Soufyane Benhammouda

Votre avis nous intéresse sur :  Essai Fiat 500X : une évolution tout en douceur

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter