logo La revue auto

Essai honda cr v 1 6 i dtec 120 prete au combat

Cela fait un peu plus d'un an que la nouvelle génération du Honda CR-V étrenne les routes Européennes. Mais jusqu'ici, seul le bloc 2.2 i-DTEC de 150 chevaux, exclusivement disponible en quatre roues motrices, composait son offre carburant au mazout. Honda propose aujourd'hui, en adoptant le bloc Diesel 1.6 i-DTEC de la nouvelle Civic, un diesel de 120 canassons accouplé à une boîte manuelle à 6 rapports. Ce nouveau CR-V, est-il capable de rivaliser avec les stars du segment ?

Exterieur_Honda-CR-V-1-6-i-DTEC-120_0 Exterieur_Honda-CR-V-1-6-i-DTEC-120_1 Exterieur_Honda-CR-V-1-6-i-DTEC-120_2 Exterieur_Honda-CR-V-1-6-i-DTEC-120_3 Exterieur_Honda-CR-V-1-6-i-DTEC-120_4 Exterieur_Honda-CR-V-1-6-i-DTEC-120_5
Voir la galerie photo

Un moteur pour l’Europe !

Pour reconquérir des parts de marchés, les ingénieurs motoristes Japonais ont été mis à contribution en construisant un tout nouveaux bloc motopropulseur, mais passé par la case downsizing à la mode Européenne. Le résultat est bluffant ! Ce petit quatre cylindres, en aluminium, délivre de ses 1,6 litres de cylindrée une puissance de 120 chevaux pour 300 Nm de couple. Un résultat rendu possible grâce au travail effectué sur le turbo à géométrie variable et son injection directe à haute pression.

Le CR-V se pilote comme une berline

Avec ce bloc, le CR-V abandonne les quatre roues motrices pour proposer une simple traction avant. Effet immédiat : le crossover perd plus de 120 kg sur la balance. Une solution qui profite tout d'abord à l’agilité et à la stabilité.

A son volant, à part la hauteur de caisse, le CR-V singe parfaitement le comportement d’une berline. Il se révèle être très à l’aise sur ses appuis en virage et la direction communicative permet d’ajuster sa conduite au conditions de roulements. La boîte de vitesse est précise et seule la sixième joue le rôle d’overdrive. Bien vu !

Le 1.6 i-DTEC, malgré ses 120 chevaux, est suffisamment souple en ville. Il reprend sans peine dès 1.800 tr/min, mais c'est au dessus des 2.250 tr/min qu'il donnera le meilleur de lui. Le plus intéressant c’est qu’il n’a demandé que 5,8 litres de moyenne durant notre essai, avec un parcours 50% citadin et 20% routier et 30% autoroutier.

De l’espace, de l’espace !

En ouvrant la porte du conducteur, on retrouve de suite le style de la marque. Ici, pas de bling-bling ou de clinquant bon marché, le CR-V est sobre. Trop peut être ? La présentation peut sembler un peu terne, certains plastiques ne sont pas au niveau des standards de Peugeot ou de Volkswagen, mais l’ensemble est robuste et soigné.

Le CR-V, on l’a adoré pour son incroyable espace intérieur, que l’on soit conducteur ou passager. Les familles seront enchantées par l’immense coffre carré qui offrira assez de volume pour emmener les bagages sont trop jouer à « Tetris » lors de l’embarquement.

Une référence !

Honda fait partie de ces constructeurs ayant très vite sauté sur le phénomène des crossovers urbain. Pour preuve son CR-V est au catalogue depuis 1996. C’est dire si Honda connaît la chanson ! Mais pourtant, le CR-V ne fait pas partie de ces engins frimeurs,affublés de LED en guise de feux. Non, lui, il a toujours su rester discret, au point que seuls les connaisseurs reconnaitront cette quatrième génération. Pourtant, nous vous l’affirmons. Ce nouveau CR-V 1,6 i-DTEC 120 offre un compromis des plus intéressant.
Note : 16/20

Pour faire votre choix, voici les tarifs au 1er Décembre 2013 :
Prix Honda CR-V 1.6 I-DTEC 2WD COMFORT = 27 100€?
Prix Honda CR-V 1.6 I-DTEC 2WD ELEGANCE = 29 350€?
Prix Honda CR-V 1.6 I-DTEC 2WD ELEGANCE NAVI = 30 550€?
Prix Honda CR-V 1.6 I-DTEC 2WD EXECUTIVE NAVI = 31 900€
Prix Honda CR-V 1.6 I-DTEC 2WD EXECUTIVE NAVI CUIR = 33 100€