logo La revue auto

Legend show la lancia s4 en demonstration avec bruno saby

La Lancia Delta S4 aura marqué de son empreinte le monde des rallyes tout autant que la Lancia Stratos ou la Peugeot 205 turbo 16. La Lancia S4 allait succéder à deux gloires de la marque: la Stratos et la 037. Au Legend Show, un exemplaire de cette bête de course a attiré et enthousiasmé bien des spectateurs.

Exterieur_Lancia-S4_0 Exterieur_Lancia-S4_4 Exterieur_Lancia-S4_6 Exterieur_Lancia-S4_8 Interieur_Lancia-S4_15 Interieur_Lancia-S4_23
Voir la galerie photo

Dans les années 80, pour homologuer une voiture de compétition en catégorie expérimentale dite Groupe B il convenait d'en construire 200 exemplaires. Pour la S4, la Stradale était donc le véhicule de base, alors que les ingénieurs de la firme Abarth pour la compétition, s'inspiraient également fortement de la concurrence, à savoir, à l'époque, la 205 turbo 16.

Des choix technologiques osés et complexes

Les études de la S4 débutèrent en 1983 et les choix techniques ont été arrêtés autour d'un moteur 16 soupapes de 1,8 litre à compresseur en position longitudinale centrale et, 4 roues motrices. Les suspensions retenues sont à double bras parallèles à l'avant et à l'arrière. D' énormes pinces Brembo enserrent 4 disques ventilés.
L'aboutissement du projet nécessita près de deux années et demanda des efforts, voire des prodiges pour faire tenir toute une mécanique sophistiquée sous une carrosserie ressemblant à la Lancia Stradale de base. La voiture était ainsi construite autour de deux longerons et d'une une structure tubulaire. Les parties avant et arrière de la S4 basculaient d'un seul morceau et des panneaux résine/fibre de verre, constituaient l'habitacle. La S4 très compacte -4,09 m de longueur pour un empattement de 2,44 m- , n'avait pas seulement le look agressif, elle confirmait sa volonté de dévorer la concurrence grâce à la puissance de son moteur. C'est d'ailleurs dans ce domaine que les réelles innovations ont eu lieu.
A partir d'un bloc en alliage léger et d'une culasse à 4 soupapes par cylindres, on greffait à la fois un compresseur volumétrique et un turbo compresseur KKK, afin de disposer en permanence de beaucoup de couple moteur (45 m/kg) et d'une réponse instantanée à l'accélération. On peut se douter qu'avec un tel dispositif que les réglages furent longs et délicats, au point que les ingénieurs furent à deux doigts d'abandonner cette conception. Pour autant, l'on pouvait disposer au début du programme de 450 cv, puis plus de 500 , pour un poids tournant autour de 900 kilos! Disposer de puissance est une bonne chose mais faut il encore pouvoir la passer aux roues. Ici, là encore la mise au point du système complexe fut assez laborieuse.
La puissance du moteur était transmise, par un embrayage bi-disque et une boîte de vitesses Hewland à cinq rapports, à un répartiteur de couple vers les roues avant et arrière (avec des proportions variant de 25-75% à 40-60%). Le différentiel central pouvait être bloqué, tout comme ceux des trains avant et arrière.

Une auto strictement d'origine

Cette LANCIA S4 n'effectua que des deux saisons en compétition. La Fédération ayant interdit en 1986 ces fameuses Groupe B après le drame en Corse et la mort de l'équipage TOIVONEN- CRESTO, l'auto présentée au LEGEND SHOW n'a jamais couru. Patrick CANAVESE le dynamique responsable du team Milano Racing, nous présente succinctement la voiture que Bruno SABY va piloter. Patrick, la quarantaine dynamique, marseillais au sang italien et à l'ADN compétition, aligne d'ailleurs à Serre Chevalier une escadrille de Lancia toutes plus belles les unes que les autres.
Lancia a construit une petite vingtaine de S4. Celle-ci est une de ces voitures d'usine avec cette immatriculation authentique TO (pour Torino) 44816 F. L'auto était la propriété d'un collectionneur et n'avait jamais roulé , quand voici 10 ans, je l'ai rachetée. Pour moi l'objectif était de lui redonner sens et la faire rouler dans les conditions pour lesquelles elle avait été conçue. D'ailleurs la Fédération internationale de l'automobile va dans ce sens en autorisant la participation de ces Groupe B dans les rallyes nationaux et internationaux.

Avant de lâcher Bruno SABY en piste pour une nième démonstration, Patrick CANAVESE précise encore:
Cette S4 est bien entendu strictement d'origine, mais cette voiture n'est pas vraiment à échelle humaine, c'est un monstre. Tout dans cette auto est hors norme et je puis vous dire que les gens qui les pilotaient à l'époque avaient quelque chose en plus .

Bruno SABY se casque, attend le drapeau qui va bien pour entrer en piste. Le moteur rugit, la voiture semble virevolter sur la glace vive. Il enchaine les tours avec une dextérité confondante. Les trajectoires sont d'une pureté incroyable. En totale osmose avec sa voiture, Bruno donne un récital, comme un virtuose le ferait au piano. Les applaudissements crépitent en bord de piste, et ça n'est pas pour se réchauffer les mains, mais pour marquer une franche admiration face à un tel Show.

Après 42 saisons de compétition, notre ami Bruno qui a gardé la sveltesse de ses 20 ans est totalement en osmose avec la S4 et, en fin de journée nous bavardons à propos de cet essai, lui aussi hors norme.

Notre pilote est tout à fait légitime et a bien des références pour parler de cette voiture. N'a t-il pas roulé sur Renault, Peugeot et Lancia avec des victoires sur 205 turbo 16 en 1986 en Corse et au Monte Carlo sur Lancia en 1988?

Alors, écoutons le:
La Lancia Delta S4 fut incontestablement la voiture la plus monstrueuse que le monde du rallye ait pu connaître. En souhaitant voir courir des voitures ressemblant à celles de Monsieur tout le monde, mais en laissant une liberté totale aux constructeurs, les législateurs n'avaient pas pensé que les ingénieurs trouveraient des solutions elles aussi, monstrueuses. Sur cette Lancia S4, le rapport poids/ puissance est quasiment fabuleux. De plus le moteur est très exploitable, tu as des chevaux partout. Dans cette auto tout est bon, la boîte, les freins, les pneus... Par contre, il faut bien que tout soit en ordre et bien réglé . C'est une voiture comme les autres Groupe B, très pointue à piloter.

Les autres Groupe B du plateau de ce Legend Show, comme les Lancia 037, Audi Sort quattro, Renault 5 turbo confirmaient dans leurs démonstrations, les qualificatifs employés par nos interlocuteurs ,sans éclipser toutefois la notoriété des Citroën DS ou des berlinette Alpine. Dans le paddock nombre de spectateurs se faisaient photographier à leurs côtés. Non l'esprit gaulois n'est pas mort !

En tout cas pour une première, ce Legend Show a bel et bien rencontré un public conquis par la qualité de présentation de toutes les autos et ravi de les voir évoluer dans un écrin aussi fabuleux que ce circuit de glace de Serre Chevalier.
Il se dit dans cette vallée de la Guisane, que certains grincheux ou écologistes fanatiques aspirent à la fermeture de cette école réputée bien au delà du département des Hautes Alpes qui, fidèle à une histoire de plus de quarante années, régale quatre fois par an un nombreux public avec des prestations à caractère sportif de haute tenue. Rayer du paysage français une partie du patrimoine automobile français, serait une faute irréparable.

nos dernières annonces

  • MG ZS
    EV Luxury

    Electrique : Manuelle
    0 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 17/04/2021
    Garantie : 60 mois
    Prix de vente : 25 640 €€
    Mensualité : NC
    Prix constructeur : 32 640 €€
    Remise de : -7 000 €€

  • MG EHS
    Hybride Rechargeable Luxury

    Hybride Essence : Automatique
    0 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 17/04/2021
    Garantie : 60 mois
    Prix de vente : 34 650 €€
    Mensualité : NC
    Prix constructeur : 36 650 €€
    Remise de : -2 000 €€