Peugeot

Peugeot RIFTER : lorsque le ludospace devient sexy !

Il paraît que nous ne voulons que des SUV. Il semblerait que Peugeot ne soit pas du même avis, car avec le RIFTER, la firme relance le segment des ludospaces avec une proposition qui a du « chien ».

+ de photos Peugeot RIFTER

Il a tout d’une Peugeot

Les anciennes générations de ludospaces n’étaient pas franchement sexy. On les achetait, car le compromis espace/encombrement était imbattable. Sauf, qu’entre-temps, la mode des SUV est bien passée par là. Et les ventes de ces automobiles n’ont fait que s’effondrer.

Il faut dire que rouler avec ses engins n’était pas vraiment valorisant. Mais ça, c’était avant. Car comment ne pas être interpellé par le style de cette Peugeot qui emprunte certaines caractéristiques stylistiques de l’univers 4x4 ? On y retrouve la garde au sol rehaussée, les grandes roues, les protections généreuses des bas de portes, les bas de caisses sport, les arches de roues et pare-chocs musclés, mais aussi des sabots avant et arrière.

Le pire c’est qu’à l’intérieur c’est du même acabit avec un habitacle façonné dans les moindres détails. Il reprend le concept d’i-Cockpit, cher à la marque, qui propose un petit volant à double méplat pour une meilleure maniabilité, un écran tactile capacitif de 8 pouces à portée de main et un combiné tête haute rehaussé de cerclages chromés combinés à des aiguilles rouges.

Keith RYDER, responsable du design PEUGEOT RIFTER :
« Le challenge sur le nouveau PEUGEOT RIFTER était de proposer un véhicule désirable en conservant les impératifs de volume, robustesse, modularité et compacité. La nouvelle plateforme permet un choix de proportions parfaitement équilibré. Nos designers ont pleinement profité de son potentiel pour exprimer un traitement stylistique très identitaire sur cette nouvelle silhouette. »

Un passe-partout, pratique…

Si son allure est bien dans l’air du temps et reprend les attributs des SUV, les ingénieurs ont également pensé aux plus aventureux qui souhaitent sortir des sentiers battus. Le RIFTER adopte donc l’Advanced Grip Control, le système électronique de PSA qui optimise la traction (avant) selon les terrains. Il est associé aux pneumatiques MICHELIN LATTITUDE TOUR Mud & Snow. DANGEL, le partenaire historique de Peugeot, propose également une version à 4 roues motrices.

Pour la praticité, le RIFTER propose des portes latérales coulissantes qui offrent un accès à bord facilité par une ouverture plus large. La nouvelle architecture des rails préserve désormais l’habitabilité intérieure en gommant la bosse au niveau des épaules et offre une meilleure intégration visuelle.

Unique dans cette catégorie, le large hayon intègre toujours la lunette arrière ouvrante. De quoi permettre l’accès au coffre sans ouvrir le volet. Cette fonctionnalité se révèle particulièrement utile pour récupérer un objet posé sur la tablette ou lorsque la voiture est stationnée à proximité d’un obstacle.

La plateforme EMP2 a encore frappé !

Le nouveau Peugeot RIFTER est conçu sur la plate-forme EMP2. Elle est associée à un train avant de type Pseudo Mac Pherson et un train arrière à traverse déformable. Afin d’offrir un toucher de route digne de la marque, les suspensions et la direction reçoivent des réglages spécifiques.

La position de conduite haute et le rayon de braquage de 10,9 m garantissent une bonne agilité en ville et une excellente maniabilité. La rehausse de la garde au sol permet des aptitudes « tous chemins », mais aussi de grimper sur les trottoirs.

Sous le capot moteur…

Le RIFTER propose les dernières réalisations des ingénieurs. Soit des 3 cylindres turbo essence 1.2 PureTech déclinés en 110 ch S&S avec boîte de vitesses manuelle à 5 rapports et PureTech 130 ch S&S avec boîte de vitesses automatique 8 rapports EAT8 (disponible courant 2019). Ces motorisations disposent du Gasoline Particulate Filter pour réduire les émissions de particules.

En Diesel, le moteur 1.5 BlueHDi est disponible en trois puissances. 130 S&S avec boîte de vitesses manuelle à 6 rapports ou boîte automatique 8 rapports EAT8. Un BlueHDi 100 ch avec boîte de vitesses manuelle à 5 rapports, également disponible en version S&S Très Basse Consommation (TBC). En entrée de gamme le BlueHDi 75ch, avec boîte de vitesses manuelle à 5 rapports. Les motorisations Diesel sont toutes équipées d’un FAP (filtre à particules) et de la réduction catalytique sélective (RCS). Cette technologie permet une dépollution dès le démarrage du moteur et sans besoin d’additif FAP.

Un RIFTER GT Line pour encore plus de style

La version GT Line qui fait un carton sur 3008, 5008 et 2008 fait son apparition sur le PEUGEOT RIFTER. Tout comme ses sœurs, cette finition joue avec les codes du sport.

Résolument distinctive, la version GT Line dispose d’attributs spécifiques Noir Onyx, comme le contour de calandre, les coques de rétroviseurs, les barres de toit ou encore des inserts dans les baguettes latérales.

Ce style exclusif est complété par des jantes alliage 17 pouces diamantées « Aoraki » ainsi que des monogrammes GT Line à la finition cuivrée sur les ailes avant et sur le hayon. Un volant en cuir, des éléments de planche de bord agrémentés d’une peinture « Marron Quente », une sellerie « Tissu Casual » ou encore des fonds de compteurs à damiers signent l’intérieur lié à cette finition.

Benoit Alves

Votre avis nous intéresse sur :  Peugeot RIFTER : lorsque le ludospace devient sexy !

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter