logo La revue auto

BMW X1 xDrive25e : ma très chère BM hybride !

Les constructeurs automobiles se lancent tous dans la bataille des moteurs hybrides rechargeables. BMW a pris de l’avance avec une panoplie de modèles déjà présents dans le catalogue. Le dernier d’entre eux est le SUV compact, le X1 xDrive25e. Alors, que nous propose BM avec ce SUV ? Quel est son intérêt ? Nous allons essayer de répondre à ces questions.

BMW X1 xDrive25e : ma très chère BM hybride ! BMW X1 xDrive25e : ma très chère BM hybride ! BMW X1 xDrive25e : ma très chère BM hybride !
Voir la galerie photo

Le BMW X1 xDrive25e propose quoi ?

Le X1 de BMW, c’est un modèle que nous commençons à connaître. Il roule sur nos routes depuis plusieurs années. Mais cette seconde génération phase II se bonifie avec l’arrivée d’une motorisation hybride rechargeable. L’intérêt d’un tel véhicule est sa dichotomie.

En effet, ce X1 est à la fois une voiture électrique et une voiture thermique. Pour rendre cela possible, les ingénieurs bavarois ont travaillé d’arrache-pied pour mettre au point un système de propulsion capable de joindre les efforts d’un bloc essence à 3 cylindres de 1,5 litre de cylindrée, lui-même aidé par une suralimentation TwinPower Turbo, et d’un moteur électrique, issu du système modulaire de technologie eDrive de BMW Group.

Le moteur turbo essence propose une cavalerie de 125 chevaux pour un couple maximal de 220 Nm. La puissance passe par les roues avant au moyen d’une boîte automatique à 6 rapports.
Son coéquipier est un moteur électrique. Il s’occupe quant à lui du train arrière qui dispose ainsi de 95 chevaux pour 165 Nm de couple.
Un cerveau électronique gère l’écurie pour transformer ce SUV en un engin capable de poursuivre son chemin hors des sentiers battus, grâce à une transmission intégrale spécifique aux modèles hybrides.

Résultats, avec sa puissance de crête de 220 chevaux et son couple maximal cumulé de 385 Nm, la nouvelle BMW X1 xDrive25e expédie le 0 à 100 km/h en seulement 6,9 s. Par contre, un conseil, faites attention à la maréchaussée, car le SUV annonce une vitesse de pointe s’établissant à un peu plus de 190 km/h. Largement de quoi perdre son petit papier rose, surtout dans les temps qui s’annoncent.


BMW X1 xDrive25e : du jus, du jus et encore du jus…

Qui dit voiture hybride rechargeable dit batterie à haute tension. Cette X1 xDrive25e s’équipe donc d’un accumulateur au lithium-ion d’une capacité brute de 10 kWh.

Selon les dernières normes WLTP, cela offre une réserve d’électrons, donnant ainsi au conducteur la possibilité d’accomplir la plupart des trajets du quotidien en conduite 100 % électrique. Il est vrai qu’elle se targue d’une autonomie comprise entre 54 et 57 km sans émettre un gramme de gaz polluant à l’échappement. La batterie peut être rechargée sur une prise domestique 220 V au moyen du câble de recharge fourni de série. La prise de recharge est logée sur le flanc avant gauche de la voiture, sous un cache. Il vous faudra, dans ces conditions, attendre environ 5 heures pour disposer de 100 % d’énergie. Avec la Wallbox BMW i, la recharge de 0 à 100 % prend moins de 3,2 heures et la recharge de 0 à 80 %, environ 2,4 heures.

BMW X1 xDrive25e : pas une mode, mais des modes.

Optimiser le rendement énergétique de cette BMW X1 hybride est très… simple. On pourrait croire pourtant que cette avalanche de technologies demande d’acquérir un diplôme d’ingénieur en mécanique. Il n’en est rien !

Pour maximiser sa consommation d’essence, le conducteur doit sélectionner le mode AUTO eDRIVE. Celui-ci, qui est le mode par défaut, gère au mieux les deux moteurs. Mais si en plus, vous saisissez sur le GPS votre parcours, l’intelligence artificielle va calculer, en plus du meilleur chemin, les moments ou le X1 devra rouler en 100 % électrique, en combiné et ceux où il doit récupérer le maximum d’énergie lors des phases de décélération.
C’est simple, dans cette condition, sur un parcours de 111 km, notre SUV s’est contenté d’une consommation moyenne de 4,2 litres.

Vous entrez dans une zone urbaine « Zéro émission » ?

Alors, enclenchez le mode SAVE BATTERY qui permet au X1 hybride de maintenir le niveau de charge de la batterie pendant la conduite ou même de l’augmenter au moyen de la récupération d’énergie. Ainsi, la charge de la batterie peut être conservée pour rentrer dans cette zone 0 émission.
Ici, pour rouler en électrique il suffit d’enclencher le mode MAX eDrive qui permet d’utiliser le moteur électrique. D’ailleurs, avec ce mode, la BMW X1 hybride peut atteindre une vitesse maximale de 135 km/h.

La BMW X1 xDrive25e peut aussi choisir entre les modes COMFORT, SPORT et ECO PRO. En fonction du mode sélectionné, le système adapte les réglages des moteurs, de la suspension et des systèmes électriques à votre esprit.

Mais attention. Si sur le papier les 220 canassons promettent beaucoup, ils le feront seulement avec du jus dans la batterie. Et puis sachez également que l’esprit de cette génération de X1 n’est pas vraiment sportif.
C’est un SUV réglé comme une traction avant. Il est très sécurisant dans son comportement routier. Il adhère à la route en toutes circonstances et si, comme nous, à un moment, vous le poussez dans ses retranchements, il allongera inexorablement sa trajectoire en virage.
Pour lui faire reprendre sa voie ?
Rien de plus simple. Il suffit de lever légèrement le pied droit.
Par contre, ce qu’il perd en tempérament sportif, il le gagne en confort. Son amortissement est efficace, son insonorisation, probante, ses sièges sont agréables et son habitabilité plutôt généreuse. La sécurité est également au programme avec un véritable arsenal électronique comme le radar anticollision, le régulateur de vitesse adaptatif, l’assistant de conduite dans les embouteillages…


Pas donnée, cette BMW X1 hybride ?

De série, cette BMW X1 xDrive25e propose d’office un équipement assez complet, car elle n’est disponible qu’à partir de la finition Lounge. De fait, elle s’équipe de jantes 17 pouces en alliage léger, d’une climatisation automatique 2 zones et d’une fonctionnalité du BMW Connected juste « génialissime ». Depuis son smartphone, on peut lancer une climatisation auxiliaire qui utilise l’énergie de la batterie pour ajuster la température de l’habitacle, aussi bien en temps de canicule que dans le froid polaire. Ainsi, cette X1 hybride saura toujours accueillir ses passagers dans un cocon à la bonne température.

Bon, le problème c’est que cette BMW X1 xDrive25e Lounge s’échange contre 46 650 €. Ne parlons pas de mon modèle d’essai qui plombe encore l’addition de plus d’une vingtaine de lignes d’équipement et d’options en tout genre, faisant grimper le PRIX vers les sommets (plus de 60 000 €).
Le tarif semble rendre cette technologie hybride BMW inaccessible. Je dis bien semble. Car la firme bavaroise a dans sa manche sa filiale Alphabet. Cette société est la « Banque BMW » et se spécialise dans le financement par la location. Et là, tout change. De plus de 45 000 € nous passons à un loyer mensuel de 390 €.

Performance


Performance
3 / 5
Tenue de route
3 / 5
Habitabilité
4 / 5
Consomation
4 / 5
Prix
2 / 5
Confort
3 / 5

Verdict : la raison

Verdict : la passion

  • - La gestion du système hybride
  • - Autonomie de 40 km
  • - Le loyer
  • - Le prix au comptant
  • - Pas sportif pour un sou

Conclusion:


X1, la première BMW économique ?

Depuis le petit SUV d’égoïste orienté vers le sport et le plaisir de conduite, le X1 a évolué, avec cette seconde génération, vers des fonctions plus familiales. Aujourd’hui, il est même « écologique ». De quoi pérenniser le succès ?

Sans doute, car ce X1 s’est également mué en voiture économique avec la possibilité de rouler toute la semaine sans consommer une goutte de carburant, si l’on joue le jeu de la recharge régulière. Ainsi, votre compte bancaire ne s’en portera que mieux.
Reste le problème du coût d’acquisition. Mais, comme expliqué plus haut, BMW à la solution avec son financement en location qui débute à 390 € par mois.

Photos© Etienne Rovillé pour LRA