logo La revue auto

Essai Kia Sorento eco plug-in : l’hybride rechargeable pour évoluer avec son temps

Kia continue son petit bonhomme de chemin vers l’électrification de sa gamme. Aujourd’hui, nous voilà sur les terres du Monte-Carlo, et de sa petite bourgade de Monaco, pour essayer son nouveau vaisseau amiral, le Sorento Hybride Rechargeable.
Les promesses de l’hybridation sont-elles tenues, avec ce gros SUV familial ?

Exterieur_essai-kia-sorento-eco-plug-in-l-hybride-rechargeable_0
Voir la galerie photo

Kia Sorento PHEV : la mise en contact !

Il nous aura fallu plusieurs mois avant de mettre notre popotin à bord du nouveau Sorento. S’il nous avait été présenté en début d’année dernière, la crise sanitaire ne lui a pas permis de faire son lancement commercial en toute quiétude. Ceci est du passé puisqu’il est juste devant nous dans sa version européenne. En effet, la filiale KIA France ne proposera que cette version hybride rechargeable. La seule apte à ne pas tomber sous les coups de boutoir de nos technocrates en mal d’imposition sur le CO2.

Cela tombe bien, car les ingénieurs coréens ont un certain savoir-faire dans la propulsion électrique. La gamme est bien complète avec des Ceed et xCeed PHEV et les redoutables modèles 100 % électriques que sont les KIA e-Niro et e-Soul.

Notre belle bête est dotée d’un moteur 4 cylindres turbo à injection directe de 1,6 litre portant le badge T-GDi. À lui seul, il dispose d’une écurie de 180 canassons pour un couple de 265 Nm. Il est aidé dans son travail par un moteur électrique de 91 chevaux et 304 Nm de couple. Pour l’alimenter en électrons, les techniciens ont placé une batterie lithium-ion polymère de 13,8 kWh de capacité brute – nous attendons encore le chiffre net – sous les sièges du conducteur et du passager avant.

Le groupe propulseur est capable de rouler indépendamment avec l’un ou l’autre, mais peut également combiner la puissance des moteurs électrique et thermique. Ainsi, ce Sorento se prévaut de disposer de 265 ch pour un couple de 350 Nm. Une cavalerie qui fait de lui le Sorento le plus puissant jamais commercialisé en Europe.

La force motrice est transmise aux quatre roues par le biais d’une transmission automatique à six rapports spécialement conçus pour cette tâche ardue.


Le Sorento hybride et son espace habitable

Avant de partir faire de la route, passons quelques minutes pour découvrir ce nouvel opus du Sorento.
Il a franchement évolué entre chaque génération !
Je me souviens du premier, qui se la jouait vrai baroudeur à l’ancienne et qui ne se distingua pas par sa finesse. Mais ça, c’était bien avant. Aujourd’hui, le Sorento est un gros SUV raffiné.

Le conducteur peut surveiller l’état du système hybride via le combiné d’instrumentation entièrement numérique de 12,3 pouces. Il contrôle ainsi l’état de charge de la batterie et la circulation de l’énergie électrique. Le conducteur peut également localiser en toute simplicité les bornes de recharge situées sur son trajet par le biais de l’écran tactile de 10,25 pouces du système multimédia, qui intègre les services de véhicule connecté UVO Connect.

Le moteur hybride a été intégré afin de garantir une belle capacité de chargement et un espace intérieur suffisamment généreux pour accueillir jusqu’à sept passagers. Oui, ce Sorento propose toujours 7 places assises, bien que la troisième rangée soit clairement faite pour nos bambins en culotte courte.

Le réservoir de carburant n’est donc pas amputé et dispose d’une capacité de 67 litres. Celui-ci est situé sous le plancher de la deuxième rangée de sièges, tandis que le chargeur embarqué, de 3,3 kW est placé sous le plancher du coffre.

Ces composants sont agencés de telle sorte que tous les passagers, sauf ceux de la troisième rangée, puissent bénéficier d’une longueur aux jambes généreuse et d’une position d’assise confortable. Ce type de configuration permet également à la batterie de ne restreindre ni l’habitabilité ni le volume de chargement. Une prouesse technique à souligner alors que sur de nombreux autres véhicules hybrides rechargeables, la batterie empiète très souvent sur le volume de coffre.
Lequel atteint 898 litres pour les modèles cinq places et 809 litres pour les modèles sept places. Avec les sièges des 3 rangées en place, le volume du coffre se confine à 175 litres. Le Sorento se transforme en déménageur lorsqu’on cache la banquette arrière puisque ce volume s’étend à 2 077 litres pour le modèle 5 places et 1 988 litres pour le modèle 7 places.


Plus de 300 km pour le connaître !

Malgré son gros gabarit, il n’est pas compliqué de prendre la mesure du Sorento. Il faut dire qu’il dispose de bon nombre d’aides à la conduite qui font de lui une voiture semi-autonome de niveau II. J’apprécie tout particulièrement la gestion du régulateur autoadaptatif et les caméras projetant la vidéo des rétroviseurs lorsque l’on actionne le clignotant.

Batterie pleine, il se déplace sans un bruit dans les ruelles de Monaco et surtout, son ordinateur de bord annoncera 0 litre aux 100 km sur plus de 50 bornes. Une très belle performance pour un engin aussi massif !

Batterie vide, nous nous éloignons de la côte pour profiter des paysages des montagnes avoisinantes. Il fonctionne désormais comme un véhicule Full Hybride et récupère l’énergie au freinage pour ensuite la réutiliser à chaque accélération.

La puissance ne lui fait aucunement défaut. La combinaison des deux moteurs se fait naturellement, sans à coup ou soubresaut. C’est fluide et on joue rapidement à essayer d’optimiser sa consommation qui dans ces conditions flirte avec les 7 litres aux 100 km. C’est peu !

Sur autoroute, c’est évidemment moins bien.
Le poids, bien que maîtrisé, et l’aérodynamique d’armoire normande ne lui laissent pas beaucoup d’alternatives. On commence à siroter son essence. L’ordinateur nous annonce ici une moyenne de 9 litres.

Le comportement routier est bon. On a pu le taquiner dans les montagnes, et le rendu ne souffre d’aucune critique majeure. D’autant que son système 4x4 transfère parfaitement sa puissance, selon un rapport 50/50, en mode « sport ». Le roulis est globalement maîtrisé, même s’il ne dispose pas de suspensions pilotées.
En ville, il dévoilera une aptitude assez bonne à dompter les aspérités de la chaussée malgré sa tendance à la fermeté de l’ensemble. Il faut dire qu’il est bien aidé par ses sièges.


Le Sorento hybride et ces pépettes

Le nouveau Sorento Hybride Rechargeable destiné à l’Europe, et à de nombreux autres marchés, est fabriqué dans l’usine de Hwasung en Corée. Il est déjà commercialisé en France depuis le mois de décembre 2020. Les premiers véhicules débutent leurs livraisons en ce moment même.

Le nouveau Kia Sorento Hybride Rechargeable est assorti de série de la garantie exclusive 7 ans ou 150 000 km de Kia, qui couvre également la batterie et le moteur électrique. Votre concessionnaire vous en donnera les clés contre un chèque minimum de 48 990 €.

Conclusion:


Le Sorento a su évoluer avec son temps et à travers les générations. Il est aujourd’hui le vaisseau amiral de KIA qui le lui rend bien avec un équipement complet et des prestations de bon niveau. Le tout pour un tarif dans la bonne moyenne au vu de sa catégorie et de ses prestations globales qui, à défaut de provoquer la passion, feront tout… bien.

Capable de ne pas boire une goutte d’essence en zone urbaine et cela sur plus de 50 kilomètres, il est un vrai fardeau pour Total et ses multiples stations. Car si vous jouez le coup de la recharge régulière, le Sorento PHEV sera capable de vous transporter dans vos déplacements quotidiens sans consommer une goutte de carburant. Des économies en perspective qui s’associent au fait de ne pas polluer là où vous rouler.

Photos ©Julien Fautrat pour LRA

Performance


Performance
3 / 5
Tenue de route
3 / 5
Habitabilité
4 / 5
Consomation
3 / 5
Prix
4 / 5
Confort
4 / 5

Verdict : la raison

Verdict : la passion

  • - Style moderne
  • - Espace à bord
  • - Autonomie électrique
  • - Sensation de conduite aseptisée
  • - Consommation sur autoroute

nos annonces Kia

  • Kia Sportage
    1.7 CRDI 115CH ISG ACTIVE BUSINESS 4X2

    Diesel : Manuelle
    34996 km : Occasion
    Indépendant: Seine-et-Marne
    Mise en circulation : 19/09/2017
    Garantie : 43 mois
    Prix de vente : 18 890 €€
    Mensualité : NC
    Prix constructeur : 29 620 €€
    Remise de : -10 730 €€

  • MG ZS
    EV Luxury

    Electrique : Automatique
    0 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 08/05/2021
    Garantie : 60 mois
    Prix de vente : 25 640 €€
    Mensualité : 189/mois*
    Prix constructeur : 32 640 €€
    Remise de : -7 000 €€

  • MG EHS
    Hybride Rechargeable Luxury

    Hybride Essence : Automatique
    0 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 08/05/2021
    Garantie : 60 mois
    Prix de vente : 35 850 €€
    Mensualité : NC
    Prix constructeur : 37 850 €€
    Remise de : -2 000 €€