logo La revue auto

Vous pouvez écouter cet article :

Essai Opel Astra Sports Tourer Turbo 130 BVA : Raisonnablement teuton

Tout auréolée du lancement largement plébiscité par la presse de la version berline compacte, l’Astra nous revient dans sa déclinaison break. Comme l’ancienne génération, elle porte le nom de Sports Tourer et avance comme argument majeur d’avoir un espace à vivre capable de répondre aux exigences d’une petite famille. Afin d’en avoir le cœur net, nous voilà partis dans son fief, en Allemagne du côté de Rüsselsheim, pour prendre le volant des premiers exemplaires sortis des chaînes de montage.
Alors… que vaut cette nouvelle Opel Astra Sports Tourer ?
C’est ce que nous allons tenter de savoir lors de cette première prise en main.

Essai Opel Astra Sports Tourer Turbo 130 BVA : Raisonnablement teuton Essai Opel Astra Sports Tourer Turbo 130 BVA : Raisonnablement teuton Essai Opel Astra Sports Tourer Turbo 130 BVA : Raisonnablement teuton
Voir la galerie photo

Sous le capot, que du Raisonnable…

Pour son break Astra, Opel ne fait pas dans l’originalité. La gamme se cale sur celle de l’Astra compacte. On retrouve donc avec plaisir un choix de moteurs assez riches qui s’articulent autour d’un unique moteur turbodiesel à 4 cylindres et injection directe, cumulant 130 ch pour 300 Nm de couple. Évidemment, cette version est faite pour les gros rouleurs sur autoroute, et c’est là qu’elle se contentera d’à peine 5,8 l de moyenne.

Les autres automobilistes porteront leur choix sur les versions turbo-essence. Ici, il s’agit d’un 3 cylindres turbo cubant seulement 1,2 l. Il est proposé avec une puissance de 110 ch et 205 Nm ou 130 ch et 230 Nm de couple. À l’exception du petit bloc essence, ils peuvent être associés à une boîte manuelle à 6 rapports ou automatique à 8 vitesses.

Si vous pouvez vous brancher sur le courant domestique et que vous circulez sur de nombreux kilomètres en ville, il faudra peut-être se pencher sur les versions hybrides rechargeables. Ici, les ingénieurs ont associé un 4 cylindres 1,6 l turbo essence à un moteur électrique, pour une puissance totale de 180 ch et 360 Nm de couple. De quoi atteindre les 100 km/h en un respectable 7,6 s et une vitesse de pointe de 225 km/h. Cette version peut parcourir jusqu’à 60 km uniquement en électrique grâce à une batterie de 12,4 kWh. Comme pour les autres motorisations, une fois que l’on en demande davantage au thermique, il fait remarquer sa présence. Une version de 225 ch sera prochainement disponible, tout comme une e-Astra Sports Tourer 100 % électrique. Elle arrivera à la fin du premier semestre 2023.

Raisonnable Astra Break Turbo 130 BVA

Si la version la plus désirable est évidemment l’Astra Sports Tourer Hybride, il semblerait que la version la plus raisonnable soit l’Astra Break Turbo 130 BVA.
Pourquoi ?
Parce qu’elle conjugue un style, un équipement, des prestations dynamiques et un prix qui valent le coup. La différence de tarif entre l’Astra Turbo 130 BVA et l’Hybride 180 est d’environ 7 000 €. Naturellement, les prestations dynamiques sont supérieures et le coût d’utilisation en carburant peut être divisé si l’on joue le jeu de la recharge. Mais le Turbo 130 BVA tient parfaitement son rôle.



En effet, ce petit cube est onctueux, sociable et s’accorde parfaitement avec sa boîte de vitesses automatique. Sur un filet de gaz, il accepte de rouler à un régime à peine supérieur aux 2 000 tr/min et commence à reprendre avec une certaine vigueur dès 2 500 tr/min pour donner le meilleur à 3 000 tr/min.
Cerise sur le capot, il sait rester sobre. Sur le parcours assez varié de notre petit essai, l’ordinateur affichait un flatteur 5,8 l/100 km.

À la conduite, on apprécie le châssis « made in France » et les réglages différenciants que les ingénieurs Opel ont pu apporter. Si l’envie vous vient, vous pouvez taquiner ce break, il restera toujours bien droit dans sa trajectoire et ne demandera presque jamais l’aide de l’ESP.
Le comportement est donc très sain et ne pénalise pas le confort, même si on peut légèrement regretter une tendance à la saccade des suspensions sur les revêtements compliqués. C’est dû à un réglage de compression des amortissements un chouia trop ferme. Cela dit, le confort reste préservé. Il faut signaler que les jolies jantes ne sont pas tombées dans la soupe magique du petit village d’irréductibles Gaulois. Elles restent d’une taille raisonnable avec un diamètre de 17 pouces.

Raisonnable Astra Break Elegance

L’Astra Sports Tourer en finition Ultimate en impose assurément. Elle donne largement plus envie que les autres finitions. Pourtant, c’est sur l’Elegance que devrait se porter votre intérêt.

D’une, elle coûte 5 000 € de moins.
De deux, elle dispose d’un équipement complet avec les jantes en alliage de 17 pouces, le pare-chocs travaillé avec la calandre Vizor cerclée couleur chrome, les vitres arrière surteintées, le régulateur adaptatif, le freinage automatique d’urgence avec radar, l’aide au stationnement avant et arrière, la caméra de recul 180°, le multimédia intégrant l’écran Pure Panel de 10 pouces, l’écran d’instrumentation digital de 10 pouces, la connectivité smartphone sans fil via Apple CarPlay ou Android Auto, les rétroviseurs extérieurs rabattables électriquement, la climatisation automatique bizone, les sièges à effet cuir avec inserts Alcantara, etc.

Bref, vous l’aurez compris, il ne lui manque pas grand-chose à cette Astra, surtout pas de place dans l’habitacle. À l’avant, les passagers seront bien accueillis dans leur siège frappé du sceau AGR. Une certification allemande pour la bonne tenue et le confort des assises. À l’arrière, l’espace aux jambes n’est pas mirobolant, mais 2 adultes de 1,80 m peuvent s’y installer sans trop de contorsion. Par contre, leurs bagages ne poseront aucun problème. La contenance de la soute atteint presque 600 l. Une belle performance dans le segment !


Conclusion:


Après plus de 50 ans d’histoire, Opel nous dévoile une belle alchimie du savoir-faire franco-allemand. Si les ingénieurs français lui ont offert un châssis et des trains roulants réalisés aux petits oignons, il faut bien avouer que le coup de crayon teuton marque des points. Plus consensuelle que la sochalienne, cette Astra Break a fière allure et ses prestations dynamiques sont tout bonnement au top niveau.

Notre Astra Sports Tourer Turbo 130 BVA est un break somme toute séduisant, bien équipé, brillamment motorisé, aussi agréable à vivre pour la famille et les loisirs que pour le travail.
Que demander de plus ?

Performance


Performance
4 / 5
Tenue de route
4 / 5
Habitabilité
4 / 5
Consomation
4 / 5
Prix
3 / 5
Confort
4 / 5

Verdict : la raison

Verdict : la passion

  • + Espace de vie
  • + Allure sportive
  • + Châssis/tenue de route
  • + Consommations
  • - Plus 308 qu'Astra
  • - Pas de micro-hybride

nos annonces Opel

  • Opel Corsa
    1.2 75ch Edition

    Essence : Manuelle
    39897 km : Occasion
    Indépendant: Haut-Rhin
    Mise en circulation : 01/02/2021
    Garantie : NC mois
    Prix de vente : 15 790 €
    Mensualité : NC

  • Opel Corsa
    Corsa 1.2 Turbo 100 ch BVM6

    Essence : Manuelle
    60290 km : Occasion
    Indépendant: Creuse
    Mise en circulation : 28/08/2020
    Garantie : NC mois
    Prix de vente : 14 490 €
    Mensualité : NC

  • Aiways U5
    Standard

    Electrique : Automatique
    0 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 02/12/2022
    Garantie : 60 mois
    Prix de vente : 33 300 €
    Mensualité : 299€/mois*
    Prix constructeur : 39 300 €
    Remise de : -6 000 €

  • Tesla Model Y
    Grande Autonomie

    Electrique : Automatique
    10 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 02/12/2022
    Garantie : NC mois
    Prix de vente : 64 190 €
    Mensualité : 578€/mois*
    Prix constructeur : 64 190 €
    Remise de : -