logo La revue auto

Essai Rallye de Paris : le bruit et la fureur en Jaguar F-Type R

Malgré ses 7 ans de carrière, la Jaguar F-Type ne renonce pas à faire battre le cœur des amoureux de sportives. Pour preuve, il y a presque deux ans en arrière, nous avons eu droit à une belle refonte de mi-carrière du modèle. Elle a pu peaufiner sa recette originale pour se muer en l’une des GT les plus abouties du marché. Dans cette période « confiné/déconfiné », nous avons pu participer avec elle au Rallye de Paris 2021.

Exterieur_essai-rallye-de-paris-le-bruit-et-la-fureur-en-jaguar-f-type-r_0 Interieur_essai-rallye-de-paris-le-bruit-et-la-fureur-en-jaguar-f-type-r_0
Voir la galerie photo

Rallye de Paris 2021…

Alors que le Rallye de Paris sert normalement à faire chauffer ses cylindres avant le lancement des autres événements de Rally Story, cette année 2021 sera l’occasion de reprendre la route pour un très grand nombre de gentlemen drivers. Cette édition compte pas moins de 100 équipages qui se sont mesurés sur la piste du Bugatti, au Mans, puis sur un magnifique itinéraire passant par des routes secondaires. Elles permettront de rallier Deauville, par les régions du Perche et du pays d’Auge. Le parcours nous surprendra par le profil de routes de type « rallye » et la beauté des paysages traversés.  


Notre noble JAG’

La F-Type R, c’est un peu une ancienne F-Type SVR, mais en plus « SNOB » ! Aussi puissante que la précédente, cette version dévoile son pedigree par sa belle couleur, ses grosses jantes discrètes, mais surtout par son habitacle technologique et « CHIC ».

À l’avant, cette génération de F-type se distingue via une nouvelle calandre plus grande. Elle est accompagnée par de fins feux à LED. D’après les designers, ces derniers étaient dans les cartons depuis le début du projet. Comme à l’accoutumée avec les facelifts, les feux arrière évoluent aussi, prenant ici des formes plus angulaires.
Autant l’extérieur évolue, autant l’habitacle… ne change pas tant que ça ! On retrouve toujours ce tableau de bord séparant conducteur et passager par une bien utile poignée de maintien. Seule nouveauté : les compteurs laissent place à une dalle TFT de 12,3'', déjà étrennée par les autres modèles Jaguar.

Si elle semble bien sage de prime abord, sachez qu’elle cache un monstre sous son capot moteur. Le V8 de 5 litres à compresseur lui procure une écurie digne d’une supercar. Comprenez que la belle, ou la bête (cela dépend des points de vue) affiche désormais 575 chevaux et surtout, un couple de 700 Nm !
Côté bande-son, la personnalité de madame, la F-Type est plutôt du genre exubérant. Il faut dire que la firme s’est faite spécialiste de la chose avec des échappements à clapets actifs.

Sans une goutte de sueur !

Le point d’orgue du Rallye de Paris est certainement le fait d’étrenner les pur-sang de sa machine sur le macadam du circuit Bugatti. La même piste que les Hypercars consument lors de la plus fabuleuse et mythique course au monde, les 24 heures du Mans. Et comme durant la course, les organisateurs ne contrôlent pas le temps.

Si la première heure, les dernières générations de supercars, telles que les McLaren 720S ou autre Ferrari F8 Tributo nous emmanchaient sans vergogne, la pluie venant changea la donne. Que voulez-vous, les lois de la nature sont irrévocables, et notre F-Type dispose d’une traction intégrale. Bien plus apte à rester sur le tarmac, même sous la pluie.

Les tours s’enchaînent et ma monture réussit à tenir le cap alors que les supercars du plateau doivent restreindre leurs capacités d’accélération et y aller piano sur chaque virage.
Après un repas frugal au restaurant du circuit, nous sommes invités à prendre le road book pour rejoindre l’itinéraire et Deauville.


Une GT à la mode Rallye 

Si notre fauve avait du mal à contenir les assauts des supercars sur le tarmac de la piste du Mans, du moins lorsque celui-ci était sec, les choses changent sur les routes de campagne de la deuxième journée.
Les routes départementales entre Le Mans, Deauville et Paris sont notre nouveau terrain de jeu. Les suspensions de notre F-Type R font merveille.
Sur les routes tortueuses, la féline danse de courbe en courbe, pétarade entre les murs de pierres et gagne ainsi notre cœur. Elle avale les bosses et autres aspérités de nos vieilles routes. Très à l’aise, et bien aidée par le grip exceptionnel de la traction intégrale, elle passe partout à vive allure.
Trop même !
Il faut savoir raison garder, car une demi-seconde dans des pensées un peu lointaines, et vous passez dans le viseur de la gendarmerie. Mais, bien heureusement, les organisateurs ont prévu la spéciale fermée.

Ici, chacun peut lâcher les fauves.
Cela tombe bien, mon écurie est en feu et ne demande qu’à tracter.
Je pars dans le ventre mou de cette nouvelle horde. Mais je me retrouve très vite à l’avant-poste, car ces fameuses supercars ne peuvent tenir la comparaison. Bien plus puissantes, et sèches comme de la pierre, elles sautillent à la moindre saillie du bitume. Les pilotes ont bien du mal à contenir leur meute qui ne demande qu’à se dérober.

Pour ma part, notre F-Type R se place parfaitement dans la trajectoire, ses 4 roues trouvent la meilleure adhérence et l’écurie pousse de concert jusqu’à des vitesses dignes d’une voiture de WRC. Bien malheureusement, le drapeau à damier est en vue et il marque la fin de cette belle folie routière.

On reprend la route, apaisé par le garde-fou de vitesse électronique bien positionné sur les limites que nous impose le Code de la route. Nous rejoignons les Champs-Élysées avec le réservoir qui crie famine tout comme notre estomac.


Conclusion:


La Jaguar F-Type est bien l’une des GT les plus abouties, sensuelles et polyvalentes du moment. Il n’y a guère que la reine 911 qui peut lui faire face.

Ce Rallye de Paris fut, le temps d’un week-end, l’occasion de brûler de la gomme sur le beau tracé du circuit Bugatti au Mans puis de virevolter de virage en virage, en toute sécurité, même sous le « léger » crachin normand.

Confortable sur route, elle a su se transformer en rockeuse qui ne se laisse pas faire sur la piste.
Cerise sur le capot, elle dispose d’un vrai coffre capable de contenir deux voire 3 bagages. Pour preuve, nous avons pu y loger : nos deux casques, nos deux bagages, le sac de l’appareil photo et le trépied de Julien.

Photos © Julien Fautrat pour LRA

Prix de notre Jaguar F-Type R millésime 2021 = + de 127.000€
Puissance Jaguar F-Type R année 2021 = 575 chevaux.
Consommations durant notre Essai Jaguar F-Type R = + de 18 litres sur routes et 26 litres sur pistes.

Performance


Performance
4 / 5
Tenue de route
4 / 5
Habitabilité
3 / 5
Consomation
2 / 5
Prix
3 / 5
Confort
4 / 5

Verdict : la raison

Verdict : la passion

  • + La mélodie du V8
  • + Facilité de prise en main
  • + Ne craint pas les intempéries
  • + Une Super GT, plus à son aise ...
  • - ... sur route que sur circuit
  • - V8 glouton

nos dernières annonces

  • Aiways U5
    Special Edition

    Electrique : Automatique
    1042 km : Occasion
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 01/12/2020
    Garantie : 54 mois
    Prix de vente : 29 990 €
    Mensualité : 483€/mois*
    Prix constructeur : 36 990 €
    Remise de : -7 000 €

  • Aiways U5
    Premium

    Electrique : Automatique
    0 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 31/07/2021
    Garantie : 60 mois
    Prix de vente : 37 230 €
    Mensualité : 404€/mois*
    Prix constructeur : 43 230 €
    Remise de : -6 000 €

  • MG ZS
    EV Luxury

    Electrique : Automatique
    0 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 31/07/2021
    Garantie : 60 mois
    Prix de vente : 26 640 €
    Mensualité : 189€/mois*
    Prix constructeur : 32 640 €
    Remise de : -6 000 €

  • MG EHS
    Hybride Rechargeable Luxury

    Hybride Essence : Automatique
    0 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 31/07/2021
    Garantie : 60 mois
    Prix de vente : 36 850 €
    Mensualité : NC
    Prix constructeur : 37 850 €
    Remise de : -1 000 €