logo La revue auto

Essai Volkswagen T-Roc TSI et TDI 150 : Valeur sûre

Le T-Roc a beau se vendre comme des petits pains, tout bon boulanger se doit de faire évoluer sa recette pour conserver sa clientèle. Le chef allemand a opéré quelques petites retouches, juste aux endroits nécessaires…

Exterieur_essai-volkswagen-t-roc-restyle-tsi-et-tdi-150-valeur-sure_0 Exterieur_essai-volkswagen-t-roc-restyle-tsi-et-tdi-150-valeur-sure_1
Voir la galerie photo

L’offensive Volkswagen de 2022 se poursuit. Après le Taigo et l’ID.5, place au T-Roc restylé (pour lequel nous avons déjà publié l’essai du cabriolet) en attendant l’ID. Buzz. Direction les routes du Sud-Ouest de la France et de l’Espagne pour jauger ce nouveau T-Roc.

Gamme SUV

La famille SUV de Volkswagen se divise en plusieurs catégories : le Taigo est le coupé dynamique, tandis que le T-Cross a une vocation familiale urbaine. Le T-Roc vise davantage le premium, sans oublier le désormais discret Touareg qui chapeaute toute la gamme en démarrant à 81 900 € !

Restylage

La finition R-Line prend à présent l’intégralité du kit carrosserie du T-Roc R, à l’exception des 4 sorties d’échappement de ce dernier. Ainsi, on retrouve notamment un nouveau bouclier. Le T-Roc 2022 peut recevoir des projecteurs IQ light Matrix incluant 24 LED (en série sur Style Exclusive). Un bandeau chromé lumineux parcourt désormais la calandre. La même technologie est fournie à l’arrière. Critiqué pour sa finition, le T-Roc a revu sa copie pour ce repoudrage. Le tableau de bord est moussé, et le revêtement des contreportes est en simili cuir sur la R-Line. Pour marquer un peu plus le coup, le qualitatif Digital Cockpit est en série sur tous les niveaux, au côté des Apple CarPlay, Android Auto sans fil, Park Assist ou encore climatisation bizone. Le design de l’habitacle évolue également par la présence d’un nouveau volant, étudié pour mieux s’adapter au Travel Assist (comprendre la conduite autonome de niveau 2), de série dès Style.


7 moteurs pour 2 boîtes

Le nouveau T-Roc R de 300 bourrins n’était pas encore disponible lors des essais, tandis que l’autre 2 litres TSI, de 190 chevaux quant à lui, n’a pas été retenu pour le marché français à cause du malus écologique qu’il subirait. Nous avons pu essayer les deux motorisations de 150 chevaux : d’un côté, en TSI par le biais d’un 1,5 litre ACT (technologie de désactivation de cylindres), et de l’autre, le 2,0 TDI.
Le rapport des ventes entre essence et diesel sur ce modèle est actuellement de 60/40 en France. Après l’essai, on remarque une nouvelle fois que le TDI profite de sa « grosse » cylindrée pour obtenir un agrément de conduite supérieur au petit 4 cylindres tournant au sans-plomb. Tout en consommant moins (environ 2 l/100 km), et en émettant moins de CO2. Le contexte étant ce qu’il est autour du diesel, on comprend que les ventes se soient inversées. Malheureusement, comme nous l’avons déjà noté dans notre essai du cabriolet – certes beaucoup plus lourd –, le 1500 cm3 déçoit par son manque de rondeur. Il faut dire, une nouvelle fois, que la gestion et l’étagement de la DSG7 ne l’aident guère. Une hybridation légère ne lui aurait sans doute pas fait de mal pour gagner en agrément.
Avec des motorisations thermiques assassinées par les normes et la chasse au moindre gramme de dioxyde de carbone, il ne leur reste plus grand-chose pour résister à l’électrique…


Bluffant sur la route

Le cabriolet nous ayant plus qu’agréablement surpris, la déclinaison classique à 5 portes devrait se montrer à la hauteur. Bingo ! Avec un poids de seulement 1 353 kg annoncé pour le TDI 150 DSG, le comportement routier est encore amélioré par rapport à la déclinaison découvrable. C’est tout simplement impressionnant de parvenir à un tel résultat sur un engin haut sur pattes, et sans avoir recours à la béquille électronique sur les barres antiroulis. Mieux, notre exemplaire ne disposait même pas de l’amortissement piloté. On a donc un SUV capable d’arsouiller tranquillement dans les virages, tout en se montrant confortable au quotidien. Où est-ce qu’on signe ?
Vous aurez remarqué que j’ai utilisé le terme SUV et non 4x4. L’un n’étant pas forcément l’autre. Et pour cause, une seule version 4x4 (4Motion chez VW) est proposée (à l’exception du T-Roc R), et c’est avec le TDI. Devinez pourquoi ? Pour le CO2, encore et toujours, pardi ! La preuve que, quand correctement mise au point, une traction peut s’avérer être un sacré outil.
En résumé, une Volkswagen au comportement routier exempt de tout reproche, contrairement à sa décevante motorisation dans le cas du TSI 150, c’est quand même le monde à l’envers !

Conclusion:


En corrigeant les critiques relevées sur la finition, Volkswagen assure un second cycle de vie tranquille à son SUV premium sublimé par un équilibre châssis/confort irréprochable. Les amateurs de belles mécaniques en seront toutefois pour leurs frais, à l’exception des rares à opter pour le grand méchant R

Photo© Julien Fautrat pour La Revue Automobile

Performance


Performance
3 / 5
Tenue de route
4 / 5
Habitabilité
4 / 5
Consomation
3 / 5
Prix
3 / 5
Confort
4 / 5

Verdict : la raison

Verdict : la passion

  • + Comportement routier bluffant
  • + Confort, même sans DCC
  • + Intérieur en progrès
  • + Équipements en série…
  • - ... compensant les tarifs
  • - Boîte DSG toujours perfectible

nos annonces Volkswagen

  • Volkswagen Tiguan
    2.0 TDI 150CH R-LINE DSG7

    Diesel : Automatique
    10 km : Neuf
    Indépendant: Seine-et-Marne
    Mise en circulation : 16/03/2021
    Garantie : 24 mois
    Prix de vente : 41 470 €
    Mensualité : NC
    Prix constructeur : 48 335 €
    Remise de : -6 865 €

  • Volkswagen Polo
    1.0 TSI 95CH LOUNGE DSG7 EURO6D-T

    Essence : Automatique
    10 km : Neuf
    Indépendant: Seine-et-Marne
    Mise en circulation : 22/03/2021
    Garantie : 24 mois
    Prix de vente : 18 960 €
    Mensualité : NC
    Prix constructeur : 23 400 €
    Remise de : -4 440 €

  • Aiways U5
    Standard

    Electrique : Automatique
    0 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 06/07/2022
    Garantie : 60 mois
    Prix de vente : 33 300 €
    Mensualité : 299€/mois*
    Prix constructeur : 39 300 €
    Remise de : -6 000 €

  • Aiways U5
    Premium

    Electrique : Automatique
    0 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 06/07/2022
    Garantie : 60 mois
    Prix de vente : 37 230 €
    Mensualité : 404€/mois*
    Prix constructeur : 43 230 €
    Remise de : -6 000 €