logo La revue auto

Essai Volvo V60 Cross Country B4 : Charme scandinave

La mode est aux SUV, si possible électriques tandis que le diesel a du plomb dans l’aile. Pendant que certains nous annoncent des autonomies fabuleuses de 300 km sur autoroute, de quoi partir sereinement en vacances donc, à La Revue Automobile nous avons souhaité reprendre le volant d’un break diesel, capable sans effort de parcourir des distances à faire pâlir une Tesla Long Range. Honte sur nous, mais nous avons pris du plaisir au voyage !

Exterieur_essai-volvo-v60-cross-country-b4-charme-scandinave_4 Exterieur_essai-volvo-v60-cross-country-b4-charme-scandinave_2 Exterieur_essai-volvo-v60-cross-country-b4-charme-scandinave_3
Voir la galerie photo

La Volvo V60 est un beau break scandinave qui ne joue pas l’outrance esthétique, élégante avec sa calandre aux proportions classiques, elle ne paraît pas sa taille grâce à la finesse de son dessin. Pourtant, avec 4,78 mètres de long et 1,85 mètre de large, la Suédoise joue dans la cour des grands, a fortiori dans cette déclinaison Cross Country. Surélevée de 6 cm par rapport à la déclinaison normale, cette version baroudeuse reçoit automatiquement un système à 4 roues motrices et tous les appendices du baroudeur : sabot de protection avant et arrière, plastique noir sur les bas de caisse, les arches de roue et les boucliers. Peu visible sur la clivante teinte Brun Érable métallisée de notre modèle d’essai, cet accastillage est vite contrastant sur des teintes plus claires.

Chaleureux break

Ce beau break venu du froid réserve un accueil de choix à ses occupants, dans une atmosphère tout en quiétude et confort. Ici, le style scandinave transparaît, épuré, de beaux matériaux, respirant la sérénité et invitant au calme voyage. La sellerie en cuir Nappa beige recouvre des sièges au dessin aussi agréable à l’œil que leur confort l’est pour notre séant.

Le dessin du mobilier est au diapason, tout en simplicité et courbes douces tandis que l’écran tactile qui trône au centre de la planche de bord ne mérite pas autant d’éloges. Le système multimédia demande tout de même un certain temps d’adaptation et n’est pas des plus ergonomique, à l’instar du GPS parfois récalcitrant si vous oubliez simplement un tiret dans le nom de la ville où vous souhaitez vous rendre. De même, nous ne sommes toujours pas friands de devoir obligatoirement passer par un écran pour gérer la climatisation. Rien de rédhibitoire et, a contrario, nous apprécions le menu très rapidement accessible aux nombreuses fonctions telles les aides et assistances afin de les activer et désactiver rapidement sans se perdre dans de nombreux menus et sous-menus. Merci !



Tandis que le coffre dispose d’un généreux volume de 529 litres – et jusqu’à 1 441 litres banquette rabattue –, les passagers arrière seront aussi à l’aise que leurs bagages. L’espace dévolu aux jambes et à la tête est remarquable et seul le passager de la place du milieu trouvera à y redire avec le tunnel central proéminent.

Une bonne routière…

Ce qui surprend immédiatement avec la Volvo V60, c’est le son peu contenu lorsque l’on déverrouille les portes, que ne renierait pas une Dacia. Surprenant sur un modèle qui demande au minimum 55 900 € en Cross Country et même 70 000 € pour notre modèle d’essai. Très étonnant d’avoir oublié ce détail alors que dans le même temps le constructeur soigne ses occupants avec le fabuleux système hi-fi de chez Bowers & Wilkins (3 300 €).

Ce n’est qu’un détail et on passe beaucoup moins de temps à verrouiller ou déverrouiller sa voiture qu’à rouler avec en profitant de sa liste de musiques, alors roulons et cessons de nous formaliser.
Dès le démarrage, c’est le 4 cylindres diesel qui se montre trop présent en claquant un peu trop fort, perturbant l’ambiance sereine de l’habitacle. Les accélérations (0 à 100 km/h en 7,9 secondes) et reprises, très correctes avec les 197 ch et 420 Nm, se montrent également sonores et incitent à user de l’accélérateur avec parcimonie.



Néanmoins, le break suédois se fait fort bon compagnon dès lors que l’on sort des villes où ses jantes de 19 pouces et son amortissement trépident un peu à basse vitesse. Sur route ou autoroute, à allure stabilisée, la Volvo devient une machine à avaler les kilomètres dans un parfait confort et, grâce à sa consommation relevée de 6,4 litres aux 100 km sur autoroute, l’autonomie approche des 1 000 km, atteignables sans ressentir de fatigue.

Sur route, bien que surélevé, le Cross Country démontre des qualités routières que bien des SUV pourraient lui envier, stable et sans marquer de roulis, le train avant se montre précis tandis que la direction, bien que légère, n’isole pas de la chaussée.

… Capable de sortir des sentiers battus

Avec sa garde au sol de 20,3 cm et son système de traction intégrale, la baroudeuse de la famille s’offre quelques capacités en dehors de l’asphalte. Vous n’en ferez pas un franchisseur, certes, mais elle ne rechignera pas à vous emmener plus près de la nature qu’une V60 normale, tant que vous y allez en douceur et prenez soin des pneus peu adaptés au tout-terrain. Néanmoins, elle saura vous emmener au même endroit que bon nombre de SUV tout en vous offrant une tenue de route bien supérieure sur le bitume et un style plus agréable.

Conclusion:


La Volvo V60 Cross Country ne manque ni d’atouts ni de charme et a su largement nous convaincre. Design sobre, habitacle flatteur, performances de bon aloi, espace à bord généreux, tenue de route exemplaire bien que très neutre. Difficile de ne pas apprécier de longs voyages à son bord, malgré une insonorisation qui mériterait d’être retravaillée.

Performance


Performance
4 / 5
Tenue de route
4 / 5
Habitabilité
5 / 5
Consomation
4 / 5
Prix
4 / 5
Confort
4 / 5

Verdict : la raison

Verdict : la passion

  • Confort
  • Présentation Intérieur
  • Perfs et consos
  • Système hi-fi
  • Moteur trop sonore
  • Quelques bruits malvenus sur ce niveau de gamme

nos dernières annonces

  • MG Marvel R
    Comfort

    Electrique : Automatique
    10 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 24/10/2021
    Garantie : NC mois
    Prix de vente : 33 990 €
    Mensualité : 239€/mois*
    Prix constructeur : 39 990 €
    Remise de : -6 000 €

  • MG Marvel R
    Performance

    Electrique : Automatique
    10 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 24/10/2021
    Garantie : NC mois
    Prix de vente : 46 990 €
    Mensualité : 329€/mois*
    Prix constructeur : 48 990 €
    Remise de : -2 000 €

  • Aiways U5
    Standard

    Electrique : Automatique
    0 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 24/10/2021
    Garantie : 60 mois
    Prix de vente : 32 300 €
    Mensualité : 299€/mois*
    Prix constructeur : 39 300 €
    Remise de : -7 000 €

  • Aiways U5
    Premium

    Electrique : Automatique
    0 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 24/10/2021
    Garantie : 60 mois
    Prix de vente : 37 230 €
    Mensualité : 404€/mois*
    Prix constructeur : 43 230 €
    Remise de : -6 000 €