logo La revue auto

Lexus RC F : tout nouveau, mais toujours le gros V8 sous le capot

Dans la gamme du constructeur nippon, il y en a une qui n’est pas comme les autres. Elle, c’est le coupé Lexus RC F. F, comme furieuse avec son gros V8 atmosphérique. On monte à bord de cette nouvelle Lexus RC F my 2020.

Exterieur_lexus-rc-f-2020_0 Exterieur_lexus-rc-f-2020_1 Exterieur_lexus-rc-f-2020_2 Exterieur_lexus-rc-f-2020_3 Exterieur_lexus-rc-f-2020_4 Exterieur_lexus-rc-f-2020_5
Voir la galerie photo

Koji Sato, Vice-Président Exécutif Lexus International, explique :

« Le nouveau RC F bénéficie d’un développement constant depuis son lancement initial. Avec les dernières optimisations, le RC F accentue la différentiation du label F en proposant des voitures hautes performances rapides et fiables, secondées par une pléiade de technologies qui leur permettent de rendre leurs performances accessibles aux conducteurs de tous niveaux, ».

Lexus RC rentre dans le rang !

Le coupé Lexus RC 2019 reçoit une large gamme de modifications stylistique. Cette version pimentée « F » reprend en toute logique la majeure partie d’entre elles. La plus marquante des modifications est la disparition, sur la face avant, des LEDs de jour qui soulignaient comme une virgule les optiques. Pour le reste, on notera que le dessin de la calandre évolue avec l’adoption d’une ouverture qui fend la lèvre inférieure pour donner la sensation d’une face avant plus ramassée. À l’arrière, les feux sont retravaillés ainsi que le bouclier. Il doit, selon les designers, « conférer au RC F une allure plus ciselée ».

Quel moteur pour le Lexus RC F ?

Sous le capot moteur, les nouveaux supports moteur plus rigides supportent la puissance du V8 atmosphérique cubant 5 litres. Autant vous le dire tout de go, c’est l’un des derniers coupés à être animé par un moteur de ce type.

Il cumule désormais une cavalerie de 464 chevaux pour un couple de 520 Nm à 4 800 tr/min. Ceci a été rendu possible grâce à un « acheminement révisé de l‘admission et une valeur de déclenchement inférieure pour l’ouverture de l’admission secondaire (2 800 au lieu de 3 600 tr/min) ». Perso, j’ai pas vraiment pigé cette phrase technique des ingénieurs Lexus… Bref, ils annoncent également que la boîte automatique à 8 vitesses bénéficie d’un rapport de pont plus élevé (3,13 contre 2,93) pour une meilleure réponse initiale.

RC F : Un départ canon !

Cette Lexus RC F est avant tout une auto faite pour nos cousins Yankee. Si les courbes ne les intéressent pas tant que ça, la ligne c’est leur Graal. Pour répondre à ce dogme de brute, les ingénieurs ont doté en série ce coupé d’un système électronique de « Launch control ».

D’une simple pression sur le bouton de la console, le système ajuste automatiquement le contrôle de la motricité et de l’accélérateur pour assurer une accélération maximale au décollage. Le conducteur doit simplement maintenir la pédale de frein enfoncée, activer le système et écraser l’accélérateur au plancher pour accroître le régime du moteur puis relâcher la pédale de frein. Ce système autorise une accélération de 0 à 100 km/h en seulement 4,5 secondes.

Lexus, fait appel à Michelin !

Les performances progressent également grâce aux nouveaux pneus Michelin Pilot Sport 4S conçus spécialement pour le RC F. Par rapport aux caractéristiques des Michelin standard, les pneumatiques du RC F présentent un dessin de profil, une sculpture et une composition de gomme uniques. Ils sont spécialement étudiés pour limiter le sous-virage, améliorer l’adhérence latérale et accroître la durabilité dans des conditions d’utilisation extrêmes.