logo La revue auto

Mini john cooper works un joujou a 240 km h

L'usine John Cooper s'est chargée, tout comme pour la génération précédente de la Mini, de la transformation de ce Best seller en F1 des villes. La base est la Cooper S doté du 1.6 turbo de 175 chevaux. La puissance grimpe à 211 chevaux et le couple à 260, voire 280 Nm grâce à l'overboost. Ce surcroît de puissance a été obtenu par des modifications apportées sur l'admission, l'échappement et la pression du turbo. Pour supporter cette puissance supérieures, le moteur a été renforcé.

Le châssis a lui aussi été adapté et se voit doté en série des jantes de 17 pouces en alliage. Les disques de frein ont vu leur diamètre agrandi. De l'extérieur, cela se remarque par les étriers peints en rouge. A l'intérieur, ce surcroît de sportivité transparaît dans les sièges Recaro, recouvert d'Alcantara ou de cuir. On note aussi le pavillon couleur anthracite et la finition vernie Piano Black . Quant au volant, à trois branches, il est recouvert de cuir.

Disponible tant en berline normale qu'en Clubman, cette déclinaison sportive donne un surcroît de performances plutôt sympathique : le 0 à 100 km/h est expédié en 6,5 secondes (6,7 pour la Clubman) et les vitesse de pointe est de 238 km/h dans les deux cas. Question consommation et émission, Mini annonce 6,9 et 7 litres aux cent kilomètres, soit 165 et 167 grammes de CO2 au kilomètre.