logo La revue auto

Nouveau toyota rav 4 il n est plus qu en hybride

Toyota confirme son positionnement en Europe avec une gamme électrifiée sur tous ses modèles. Le nouveau RAV 4 dit donc au revoir aux moteurs essence et diesel, pour ne proposer que deux motorisations hybrides.

Le nouveau RAV4 sera proposé avec un système de motorisations TNGA, plus économes en carburant et plus puissantes que celles de l’actuelle génération qui ne comptait qu’une seule motorisation hybride électrique.

Le nouveau RAV4 hybride propose un système alliant un moteur essence de 2,5 litres et des moteurs électriques. L’ensemble propose une puissance maximale combinée de 222 ch contre 197 ch pour le modèle actuel. Ce surcroît de cavalerie lui permet d’expédier le 0 à 100 km/h en 8,1 secondes.

Ce système hybride de quatrième génération lui apporte de multiples avantages à commencer par l’électronique de puissance et la batterie nickel-hydrure métallique, qui se font plus compactes et plus légères tout en réduisant la consommation et les émissions. RAV4 affiche les meilleurs chiffres de consommation et d’émissions du segment : à partir de 4,5 l/100 km (NEDC corrélé) en cycle mixte et des émissions de CO2 débutant à 102 g/km seulement (NEDC corrélé).

RAV 4 : Une transmission intégrale électrique

Beaucoup plus évoluée pour le RAV4 hybride, le système quatre roues motrices disponible sur cette cinquième génération gagne en compétences sans pâtir d’aucun défaut : il consomme moins en ville, se montre plus silencieux en conduite rapide et plus accrocheur sur les revêtements glissants. Et puisqu’il est également plus compact et plus léger que les transmissions intégrales mécaniques, il n’affecte pas la consommation ni la place disponible.

Le système produit un couple moteur grâce à la puissance de la motorisation hybride et d’un motogénérateur sur l’essieu arrière. Cette configuration réduit les pertes énergétiques, gagne du poids et optimise le fonctionnement 4x4 dans des conditions variées.

Comparativement au modèle actuel, le couple pouvant être attribué aux roues arrière a augmenté de 30 %, ce qui autorise une répartition avant/arrière comprise entre 100/0 % et 20/80 % en fonction des conditions de roulage. Ce couple maximal passe donc de 953 à 1 300 Nm, chiffre qui égale – voire surclasse – celui des solutions mécaniques et lui assure une meilleure motricité, par exemple au démarrage sur terrain meuble ou revêtement glissant.

La transmission 4x4 électrique e-AWD adapte automatiquement ce rapport de couple aux conditions, ce qui améliore le comportement, la stabilité et les performances en tout-terrain. L’avantage se mesure particulièrement à la rigueur du suivi de trajectoire en virage sur sol glissant, où le conducteur perçoit bien le contact des quatre roues avec la chaussée. La transmission 4x4 mécanique associée au nouveau RAV4 2,0 litres essence à boîte automatique CVT (non commercialisé en France) est équipée du premier différentiel actif Toyota avec déconnexion du train arrière. Doté d’un accouplement double sur l’essieu arrière, il gère la distribution du couple entre les roues arrière droite et gauche afin d’offrir une bonne stabilité et une réponse précise aux mouvements du volant en virage, sur le sec comme sur le mouillé.