logo La revue auto

Toyota gt86 pas de turbo a cause de sa plateforme

Depuis leur apparition, les Toyota GT86 et Subaru BRZ sont attendues avec un moteur turbo. Cela n'arrivera jamais, comme l'explique Tetsuya Tada.

Exterieur_Toyota-GT86-HKS-Supercharger_2 Exterieur_Toyota-GT86-HKS-Supercharger_3 Exterieur_Toyota-GT86-HKS-Supercharger_12 Exterieur_Toyota-GT86-HKS-Supercharger_14 Exterieur_Toyota-GT86-HKS-Supercharger_16 Exterieur_Toyota-GT86-HKS-Supercharger_22
Voir la galerie photo

Si quelques concepts ont annoncé la couleur, le Toyota GT86 et Subaru BRZ n’ont jamais disposé d’une mécanique turbo. Et ce malgré la forte demande en provenance du public. Alors que les sportives réalisées sur une base commune arrivent en fin de carrière, Tetsuya Tada, l’ingénieur en chef chez Toyota, prend la parole.

Ainsi, pour que la sportive japonaise puisse disposer d’un moteur turbo, le constructeur aurait dû développer une nouvelle plateforme : « si nous arrivons avec une version turbo du GT86 et que nous augmentons la puissance, cela nécessiterait de changer complètement la configuration de base, pour arriver à une voiture dont je serais satisfait. Il ne s’agit pas seulement de modifier les composants moteurs. La répartition des masses pourrait aussi être affectée par le poids du turbo et ses composants ».

Tada-san met ainsi fin à toutes les spéculations annonçant l’arrivée d’une version turbo du bloc FA20 pour sa fin de carrière. Le moteur conservera donc ses 207 ch et 212 Nm de couple jusqu’à l’arrivée de la nouvelle génération, qui pourrait adopter une mécanique hybride.

Toutefois, le Toyota GT86 (et le Subaru BRZ) constitue une bonne base de préparation. C’est aussi l’une des raisons d’être du coupé, comme nous l’ont confirmé quelques sources internes sur la piste du Fuji Speedway : « le GT86 a été conçu comme une voiture accessible, avec le minimum nécessaire, pour permettre aux plus jeunes de se lancer dans le monde de la préparation ».

Si une version turbo ne voit pas le jour, plusieurs préparateurs proposent la pose d’un compresseur pour augmenter sensiblement la puissance moteur. Comme Monstaka, situé dans le sud de la France, qui peut proposer des programmes pouvant porter la cavalerie à 400 ch.