logo La revue auto

Borne de recharge en copropriété : Quels puissance et fournisseur choisir ?

Vous voulez rentrer dans le monde fabuleux de la voiture électrique ou hybride rechargeable. Le problème c’est que vous vivez dans un immeuble et que votre place de parking ne dispose pas encore de prise. La seule solution est donc de faire intervenir un opérateur spécialisé.
Pour vous aider dans votre démarche, nous avons décidé de faire comme vous. Installer une borne de recharge en copropriété. Mais, la chose n’est pas si simple que cela, et vous demandera de bien comprendre les enjeux techniques et financiers d’un tel système.
Voici donc notre compte rendu, qui vous permettra de ne pas vous tromper sur la puissance de votre borne de recharge et vers qui vous tourner pour l’installer sur votre place de parking.

Exterieur_borne-de-recharge-en-copropriete-quelles-puissance-et-fournisseur-choisir_0

Quelle borne de recharge choisir ?

Le maillage des bornes de recharge publique demeurant inégal en France, les consommateurs doivent miser sur une solution de recharge à domicile. Choisir la bonne puissance pour sa borne de recharge devient alors central. Si les prises de recharge sont dorénavant standardisées sur le marché européen avec les prises CCS et Type 2, l’utilisateur doit à son tour déterminer le mode de recharge adapté à son utilisation.

Une forte puissance de recharge est-elle possible et souhaitable ?

L’exploitation d’un véhicule électrique doit considérer son autonomie, mais aussi les temps d’arrêt consacrés à sa recharge. Il est donc tentant d’augmenter la puissance de recharge pour réduire ce temps d’immobilisation.
Mais le problème est que la durée de vie d’une batterie s’exprime, tout comme pour votre smartphone, en nombre de cycles charge-décharge. La charge complète, la décharge profonde et la charge rapide ont tendance à réduire le nombre de cycles admis par une batterie. La tolérance à la charge rapide par des bornes de forte puissance est étroitement liée à la technologie des batteries.

Prise domestique, boîtier mural ou borne de type Wallbox ?

De prime abord, une prise domestique suffit à la recharge d’un véhicule électrique léger. Son emploi nécessite toutefois de garer le véhicule dans une enceinte privée. Par mesure de sécurité, la puissance est dans ce cas limitée à 1,4 kW. Des prises « renforcées » autorisent 2,3 kW, voire 3,7 kW de puissance. Il faudra dans ce cas prendre son mal en patience pour faire le plein d’électrons. Une Peugeot 208 100 % électrique peut, dans ce cas, demander 14 voire 22 heures pour remplir à ras bord ses accumulateurs. Cela dit, cette solution est parfaitement adaptée aux voitures hybrides rechargeables qui disposent de batteries bien plus petites. Une Peugeot 3008 Hybride demandera dans ce cas entre 4 et 8 heures pour un plein électrique. Une bonne nuit suffira…

Un boîtier mural, communément appelé « Wallbox » distribue 7,4 kW. Il se distingue d’une simple prise domestique par son disjoncteur intégré et par l’ajustement instantané de la puissance de recharge. Comme une prise domestique, une wallbox fournit en général du courant alternatif qui est transformé par le chargeur embarqué du véhicule. Exemple : une Peugeot e-208 équipée d’une batterie 50 kWh et d’un chargeur embarqué en courant alternatif de 11 kW fera sa charge complète en 7 heures avec cette wallbox 7,4 kW. On est donc bien sur une nuit pour atteindre les 100 % de charge.

Il existe des puissances de recharge plus rapide. Mais l’équipement devient plus encombrant et prend la forme d’une borne fixée au sol. Si en moyenne, les voitures électriques actuelles disposent d’un chargeur embarqué (AC) de 7 kW, certaines sont capables d’admettre jusqu’à 22 kW. Mais ces bornes sont essentiellement prévues pour un usage très intensif de sa voiture électrique. Par exemple les taxis qui ont besoin de récupérer très vite de l’autonomie.

La solution, pour faire un plein rapidement, est bien de passer par une station-service sur la voie publique, car elles disposent d’un chargeur en courant continu (DC) pouvant monter jusqu’à une puissance de 175 kW (chez Total) voire 350 kW (chez Ionity). D’ailleurs, nous vous conseillons de lire notre article qui dénonce le « SCANDALE du prix à la minute ».

Vous l’aurez certainement compris, la rédaction préconise, pour une voiture électrique à usage quotidien, une Wallbox à 7 kW. Elle est apte à répondre à l’ensemble des besoins d’un conducteur de voiture électrique, tout en préservant sa batterie et en limitant les coûts de son infrastructure. C’est le bon compromis !

Reste à savoir à qui faire confiance pour l’installation de cette borne de recharge en copropriété. Eh bien, nous avons enquêté pour vous éviter de faire face à ce Far West !


Quel opérateur choisir pour une borne de recharge en copro ?

Nous avons mis 3 mois pour réaliser cette étude. Et autant vous le dire tout de go, nous avons rencontré de nombreux problèmes et désillusions.

C’est super IZI… ?

Mention spéciale pour IZI by EDF qui annonce à grands frais de publicité qu’il n’a jamais été aussi simple de s’équiper en borne de recharge, sauf si vous êtes en copropriété. Là, c’est moins IZI !

La douche froide, avec ZePlug !

Si certains opérateurs ne nous ont toujours pas répondu, et cela 5 mois après le premier contact, sachez que le leader du marché, ZePlug, est ultra réactif. Il aura fallu moins de trois heures pour avoir un technicien en ligne. Une ultraréactivité qui s’expliquera plus tard avec le DEVIS glaçant.

Certes, ZePlug semble apte à réaliser les travaux et à gérer votre borne de recharge, mais la contrepartie est un abonnement au prix totalement loufoque. L’offre de base, sur une prise de 7 kW, est de 34,90 € par mois. Pour ce prix, vous aurez accès à moins de 42 kW par mois. Même pas de quoi faire le plein d’une Peugeot e-208 qui dispose d’une batterie de 50 kW. Pour ce tarif, et avec la petite lionne 100 % électrique qui nous sert de référence, vous pourrez faire un peu moins de 200 km par mois.
Sortons notre calculette pour déterminer le coût de revient.
Avec une moyenne de 20 kWh pour 100 km. Un abonnement de 34,90 € pour 42 kW. Vous obtenez un prix de 0,83 € du kilowatt soit 16,62 € pour 100 km. On est très, mais très loin des promesses d’économie de la voiture électrique, surtout si l’on met en exergue ce tarif avec la recharge en pavillon.
Ici, vous aurez une surconsommation électrique qui devrait vous coûter 0,15 € du kW. Soit, pour notre e-208, un coût de 3 € aux 100 km…

Continuons notre petit tour avec WAAT et ZeBorn…

Ici, nous allons faire plus court, car je n’ai jamais eu de devis de ZeBorn. La raison est simple. Mon contact m’a tout simplement réclamé un forfait de 150 € pour faire venir un technicien et ainsi établir quelque chose qui ressemble à un devis, mais qui ne peut porter ce nom. Quoi de plus normal, puisque c’est légalement répréhensible. Un devis ne peut être payant, alors il faut lui donner un autre nom.

Avec WAAT, c’est plus nuancé, bien que l’offre de base se calque sur ZePlug. C’est-à-dire que pour la recharge à la puissance 7 kW et pour un peu plus de 40 kW de charge par mois, la marque vous demande 34,50 €. On est donc sur le même ratio d’environ 16 € pour 100 km avec une Peugeot e-208. Inadmissible ! Heureusement, WAAT s’affranchit de la méthodologie de ZePlug avec la possibilité de construire l’infrastructure pour la copropriété. Si la solution n’est pas simple, car elle demande de faire adopter le coût de celle-ci à l’immeuble, elle est pour nous la meilleure solution, car WAAT ne sera qu’en gestion de cette infrastructure. De fait, la copropriété peut changer d’opérateur en cas de problème avec la société. De plus, WAAT redevient plus raisonnable dans ses tarifs avec un abonnement qui tombe à 19 € pour les 40 kW. Les 100 km tombent ici à 9,5 €. Il y a même une offre à 10,5 €/mois, auxquels, il convient de rajouter 0,25 € par kW consommé. Une solution idéale pour qui veut payer ce qu’il consomme.

Bornes Solutions, qui porte bien son nom…

En marge de ces opérateurs, fort bien installés, il y a une petite marque qui monte. Pour vous dire la vérité, nous ne les connaissions pas.

Il aura fallu passer par notre fournisseur d’électricité, TotalEnergies, pour en avoir vent.
Pourtant, elle fait partie du groupe OCEA, qui compte pas loin de 500 collaborateurs répartis sur 29 agences. La firme est l’un des spécialistes du comptage de l’eau et d’énergies. Bref, c’est du costaud.

Un déficit de notoriété qui n’empêche pas Bornes Solutions d’être l’opérateur le plus sérieux dans son approche et dans son offre.

Le premier contact s’est opéré par voie électronique. Avant de se précipiter et nous proposer quoi que ce soit, le chargé de clientèle, une charmante dame au demeurant, demande de transmettre quelques infos.

Il faut prendre en photo, le plan technique de l’immeuble.
Qui se trouve chez moi, non loin de l’ascenseur.
Puis des clichés de la place de parking et du local technique.
La chargée de clientèle se rapproche du syndic de copro pour avoir d’autres éléments tels que la puissance du réseau et/ou l’abonnement du fournisseur d’électricité. Des informations essentielles pour pouvoir comprendre l’ampleur des travaux nécessaires et ne pas jouer au doigt mouillé.

Les propositions tombent trois semaines après le premier contact.


La première permet de répondre à l’urgence de la recharge.
Bornes Solutions (BS) préconise un « Droit à la prise ». Celle-ci ne peut être refusée, mais reste une solution transitoire, car l’installation se branche sur celle de l’immeuble. Ce qui oblige Bornes Solutions à installer un boîtier Linky capable de séparer et donc de facturer la consommation de la borne de recharge.

La seconde est un peu plus élaborée et c’est celle qu’il faut faire valider par la copropriété lors d’une AG. Elle consiste à construire une infrastructure dédiée aux bornes de recharges. Elle est donc totalement autonome de l’immeuble et sera entièrement gérée par Bornes Solutions. Ici, la marque propose deux offres.

MyCHARGE

Bornes Solutions installe une infrastructure sur l’ensemble des places de parkings, un compteur électrique mutualisé et les équipements nécessaire à la recharge des véhicules électriques. Le réseau ainsi créé, offre à chacun et a posteriori, la possibilité de se brancher une borne de recharge.
Cerise sur le capot moteur, cette solution technique ne demande aucun investissement pour la copropriété. Elle est à la charge de Bornes Solutions. Le défaut de cette offre est que la firme demande de signer une convention de 5 ans et demande aux consommateurs de choisir parmi leurs abonnements. Cela dit, cet abonnement est aujourd’hui le plus raisonnable du marché. Si ZePlug et WAAT vous demandent presque 35 € les 40 kW par mois sur une borne à 7 kW, Bornes Solutions se « contente » de 24,90 €. Soit une offre 30 % moins chère. De plus, la borne installée est entièrement pilotable via une application.

MyINFRA

Ici, la copropriété est propriétaire de l’infrastructure. Pour plus de simplicité, Bornes Solutions gère la relation avec l’abonné, la maintenance, la facturation du service et la consommation.
Le défaut de celle-ci est que la copropriété doit financer les travaux. Mais les primes ADVENIR réduisent à 50 % le coût de l’opération et certaines région et/ou département offrent des subventions pouvant atteindre jusqu’à 70 % du coût restant. C’est par exemple le cas de la Seine–Saint-Denis.
Avec cette mise de départ, les copropriétaires laisseront la maintenance de l’infrastructure à Bornes Solutions contre des frais de gestion à 10,50 € par mois, puis ils pourront s’émanciper des abonnements et ainsi profiter d’une facturation suivant leur consommation réelle. Ici, on parle d’un kW au prix moyen de 0,15 €.

Conclusion:


Vous l’aurez donc compris…

Bornes Solutions est, d’après notre enquête, l’opérateur le plus professionnel dans ses démarches, proposant des abonnements aux prix les plus raisonnables et ils sont capables de vous proposer les 3 solutions pour recharger votre voiture électrique ou hybride rechargeable.

nos dernières annonces

  • MG Marvel R
    Comfort

    Electrique : Automatique
    10 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 28/11/2021
    Garantie : NC mois
    Prix de vente : 33 990 €
    Mensualité : 239€/mois*
    Prix constructeur : 39 990 €
    Remise de : -6 000 €

  • MG Marvel R
    Performance

    Electrique : Automatique
    10 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 28/11/2021
    Garantie : NC mois
    Prix de vente : 46 990 €
    Mensualité : 329€/mois*
    Prix constructeur : 48 990 €
    Remise de : -2 000 €

  • Aiways U5
    Standard

    Electrique : Automatique
    0 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 28/11/2021
    Garantie : 60 mois
    Prix de vente : 33 300 €
    Mensualité : 299€/mois*
    Prix constructeur : 39 300 €
    Remise de : -6 000 €

  • Aiways U5
    Premium

    Electrique : Automatique
    0 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 28/11/2021
    Garantie : 60 mois
    Prix de vente : 37 230 €
    Mensualité : 404€/mois*
    Prix constructeur : 43 230 €
    Remise de : -6 000 €