logo La revue auto

Essai Aiways U5 : le PRIX en vaut-il la chandelle ?

Alors qu’en Europe on pleure ses multiples marques automobiles perdues à tout jamais, de l’autre côté du globe, sur les terres de l’empire du Milieu, on en crée à tour de bras. Si elles restaient riz-cantonnées sur leur marché, les voilà dorénavant pétries d’ambitions pour le Vieux Continent.
Aiways est l’une d’entre elle et pas des moindres, puisque la marque compte bien s’imposer chez nous avec 3 modèles 100 % électriques d’ici fin 2022. Le tout premier prend la forme d’un SUV familial nommé : Aiways U5.

Vous devez certainement vous poser un grand nombre de questions sur cette marque et sur ce modèle. Voici de quoi vous éclairer.

Exterieur_essai-aiways-u5-le-prix-en-vaut-il-la-chandelle_0 Exterieur_essai-aiways-u5-le-prix-en-vaut-il-la-chandelle_1 Exterieur_essai-aiways-u5-le-prix-en-vaut-il-la-chandelle_2
Voir la galerie photo

Quel est le modus operandi d’Aiways ?

Sachez tout de go que s’intéresser à Aiways, c’est sortir des balises classiques de l’automobile à la « papa ». Ici, on réinvente aussi bien le parcours d’achat que de l’entretien et de la réparation. Si vous comptez aller chez un concessionnaire pour discuter avec un vendeur, vous allez être déçu.

La firme brise les codes de la distribution en se passant de lieux fixes. Aiways France, bien que présent à Paris, nous indique qu’il s’agit bien d’une concession éphémère. Ce « show room » sera bientôt itinérant à travers l’Hexagone.

Je vous vois derrière votre écran, grimaçant et vous posant la question… « bah, comment faire pour la tester, s’il n’y a pas de concession à côté de chez moi ? Pas question de monter à Paris pour ça… »

C’est bien ici que la firme de Shanghai et son importateur innovent. Aiways France a élaboré un système « Phigital » avec son partenaire UX2. Sous ce barbarisme marketing très à la mode, entendez que « Ce n’est plus vous qui allez à la voiture, c’est la voiture qui vient à vous. »

Comment ?
Tout simplement en prenant rendez-vous sur la plate-forme du constructeur. Ici, un téléopérateur confirmera la prise en compte de celui-ci et vous enverra un Géniux du modèle.

Un Géniux… ? Qu’est-ce que c’est ?
C’est un spécialiste. Il vous livrera la voiture pour la tester et vous accompagnera sur la compréhension de celle-ci. Par exemple, en branchant votre smartphone, ou en activant les aides électroniques qui font de ce Aiways U5 un SUV électrique semi-autonome de Niveau II. Ou encore mieux, il vous aidera à comprendre le fonctionnement du moteur électrique et de la recharge de sa batterie.

Vous voulez passer commande ?
Eh bien là, vous repassez par le téléopérateur pour faire votre configuration en ligne et/ou étudier votre financement. La voiture vous sera ensuite livrée par l’un des Géniux qui revalidera avec vous les technologies embarquées.

Comme il n’y a pas de concessionnaire…
… comment faire son entretien ?
Là aussi, Aiways France sort des sentiers battus puisque la firme vient de signer un accord avec Feu Vert. Cette enseigne, spécialiste de l’entretien de voitures toutes marques, a créé un « corner » dans son réseau. Ici, des techniciens spécialement formés pour l’électrique s’occuperont de votre machine. Autre solution, encore plus simple. Aiways France vient de signer avec Go Mecano. Cette start-up est en train de devenir le spécialiste de l’entretien à domicile avec une petite armée de camionnettes ultra-équipées sillonnant la France.
… comment faire ses réparations ?
Pour les réparations, Aiways France use de la même technique. Elle confie la chose à un spécialiste de la réparation et de l’aluminium. Il s’agit du réseau Albax/Carrosserie LeCoq. Ce sont les mêmes qui aujourd’hui remettent en état les Tesla.


Que vaut ce SUV 100 % électrique chinois ?

Aiways France propose aujourd’hui un unique modèle. La gamme s’étoffera d’ici peu avec un SUV coupé, l’U6 et un grand SUV luxueux, l’U7. Tout comme cette U5, ils seront tous deux 100 % électriques. D’ailleurs, ils utiliseront la même plate-forme, qui est née pour pouvoir évoluer sur plus de 15 configurations différentes…
C’est vous dire le potentiel technique de celle-ci et la possibilité pour la firme de nous faire une gamme complète de voitures carburant aux électrons.

Ce Aiways U5 est un SUV clairement typé pour les familles. Il étire ses lignes sur 4,68 mètres de long, 1,87 mètre de largeur et 1,70 mètre de hauteur. Il ne fait pas dans le petit calibre !

Son allure, bien qu’utilisant des panneaux de carrosseries bien nets, est franchement clivante. On aime ou on déteste… mais on ne peut nier le travail réalisé pour rendre cet objet roulant original et différenciant.
Le devant est unique en son genre, la poupe l’est beaucoup moins avec ce bandeau lumineux traversant de part en part la malle de coffre. Le profil est plus simple dans ses traits et rentre dans les codes du moment. On notera les belles jantes de 19 pouces de notre modèle U5 Premium et l’option toit noir qui lui donne plus de caractère.

Vous cherchez la prise de recharge ?
Elle se planque derrière le panneau noir brillant sous l’optique avant gauche. Il suffit de pousser sur celui-ci pour entrouvrir la trappe et ainsi avoir accès à la prise de Type 2 ou Combo CCS. D’ailleurs, information utile, voire très utile : l’Aiways U5 est équipée d’un chargeur embarqué de 6,6 kW en courant alternatif et de 90 kW en continu.

Passons dans l’habitacle, car c’est ici que nous avons été le plus bluffés.

Je ne m’attendais pas à une telle finition. Elle n’a rien à envier aux généralistes européens. Les plastiques sont de bonne facture et les ajustements sont impeccables. Lors de notre essai d’environ 200 km, pas un seul petit oiseau ne s’est mis à chanter. C’est donc impeccablement construit.
La sellerie, en finition Premium, est en vrai cuir de synthèse ;-)... Outre le jeu de mots, ce synthétique est joliment réalisé, et comme tous les constructeurs abandonnent le vrai cuir, pour des raisons d’éthique durable, on ne peut leur en tenir rigueur.
Le dessin de la planche de bord est sobre et l’ergonomie y est claire. Derrière le volant, vous disposez de trois écrans servant de compteurs. Ils sont configurables pour s’ajuster au mieux à vos besoins. Trônant sur le centre de la console, on trouve un écran tactile réactif. Il sert au pilotage des technologies du SUV, mais ne dispose pas de GPS.

Encore une fois, Aiways nous surprend en laissant la navigation à votre smartphone. Pour cela, il vous suffit de le brancher sur la prise USB qui lui est consacrée et d’activer Apple CarPlay.
L’intégration y est parfaite, et on peut vraiment profiter de la largeur de cet écran… Par contre, si comme moi, vous utilisez un téléphone sous Android, ce n’est pas la même histoire. La marque a fait le choix, certainement de l’économie, de ne pas installer Android Auto mais EasyCon. Cette application copie littéralement l’écran de votre smartphone. Cela offre l’avantage de retrouver toutes ses applications… même YouTube…, mais l’inconvénient de générer quelques rotations d’écran intempestives et coupures sonores.

Les sièges avant sont élégants, mais leur dessin sportif n’offre pas de maintien particulier. Ils restent assez confortables et ne devraient pas poser de souci de fessier au bout de 500 km.
À l’arrière, c’est Byzance !
Avec son empattement (c’est l’espace entre le train avant et le train arrière) de 2,80 mètres, l’Aiways U5 se cale sur des mensurations de limousine. De fait, l’espace pour les jambes y est immense, à tel point que nous avons pu, avec Julien le photographe, dévorer notre panier-repas bien assis sur la banquette. Alors, vous vous doutez bien que des mioches à l’arrière y seront comme des rois.


Faisons le point sur ses performances routières.
Mine de rien, ce SUV électrique en a sous le capot. Son moteur dispose d’une cavalerie de 204 canassons et d’un couple généreux de 310 Nm. Et comme son châssis est en aluminium et que son poids reste maîtrisé, malgré la batterie de 66 kWh, l’U5 accélère franchement.
Le TOP 100 est réalisé en seulement 7,8 secondes. C’est digne d’une petite sportive ! C’est peut-être son problème, car la firme s’est contentée de pneus Cooper qui manquent cruellement de grip et ne rendent pas hommage à l’équilibre de la plate-forme. Rien de grave… mais lorsque j’ai branché mon cerveau en mode « pilote », j’ai senti les pneus allonger la trajectoire.
En ville, on apprécie le rayon de braquage ultracourt qui permet de virevolter de rue en rue. Le confort de suspensions est un peu ferme, mais reste convenable dans son ensemble.

Enfin, comptez 16 à 17 kW pour 100 km en ville, 18 à 22 sur route et 20 à 24 sur autoroute. Ce qui le place dans la moyenne de cette catégorie naissante. Des performances qui le placent juste en face du fer de lance de cette silhouette, le tout nouveau Volkswagen ID.4. Sauf que ce dernier est vendu entre 10 et 15 000 euros de plus.
Son prix est, vous l’aurez compris, son atout majeur. L’U5 vous est proposé par Aiways à 39 300 € en finition Standard et 42 400 € dans ma finition Premium.
Un tarif imbattable… pour le moment !

Conclusion:


Pour une première, c’est une bonne première. Sans révolutionner le genre, l’Aiways U5 fait au moins aussi bien que son concurrent teuton, le Volkswagen ID.4 Pro Performance. Il est même, et c’est le plus surprenant, mieux fini que le modèle allemand. Un outrage à la « Deutsche Qualität ». Le style bien que « différent » ne laissera pas indifférent. On aime ou on n’aime pas.

Si ce Aiways U5 est vraiment pêchu, le train avant manque de grip avec ses pneumatiques portant une griffe « inconnue au bataillon ». Il faudra également se contenter de son chargeur rapide de seulement 90 kW alors que le modèle de Wolfsburg en propose 120, ce qui lui permettra d’attendre une bonne quinzaine de minutes en moins que ce modèle chinois. Enfin, je terminerai par son système multimédia. S’il est parfaitement conçu pour un Smartphone Apple, il ne l’est pas pour un Android.

Mais tout ceci est à pondérer avec son tarif qui commence à moins de 40 000 € et seulement 42 400 pour le haut de gamme. Un prix qui sera très, très compliqué à aller chercher… la preuve l’ID.4 sera en moyenne vendue plus de 12 000 € plus cher

Photo © Julien Fautrat pour LRA

- Consommation moyenne de l’Aiways U5 : 20 et 22 kW
- Consommation sur autoroute de l’Aiways U5 : 22 à 24 kW
- Autonomie réelle moyenne de l’Aiways U5 : 350 km
- Autonomie réelle sur autoroute de l’Aiways U5 : 250 km
- Puissance Aiways U5 : 204 chevaux
- Prix à partir de 39 300€

Performance


Performance
4 / 5
Tenue de route
2 / 5
Habitabilité
5 / 5
Consomation
3 / 5
Prix
4 / 5
Confort
3 / 5

Verdict : la raison

Verdict : la passion

  • - Les tarifs
  • - Espace à bord
  • - Conso dans la moyenne
  • - Bonne finition intérieure
  • - Les pneus Cooper ... ?
  • - Connectivité smartphone pour Android
  • - Chargeur rapide 90 kW, un peu juste
  • - Place chargeur à induction, trop petite

nos annonces Aiways

  • Aiways U5
    Special Edition

    Electrique : Automatique
    1042 km : Occasion
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 01/12/2020
    Garantie : 54 mois
    Prix de vente : 29 990 €
    Mensualité : 483€/mois*
    Prix constructeur : 36 990 €
    Remise de : -7 000 €

  • Aiways U5
    Premium

    Electrique : Automatique
    0 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 05/12/2021
    Garantie : 60 mois
    Prix de vente : 37 230 €
    Mensualité : 404€/mois*
    Prix constructeur : 43 230 €
    Remise de : -6 000 €

  • Aiways U5
    Standard

    Electrique : Automatique
    0 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 05/12/2021
    Garantie : 60 mois
    Prix de vente : 33 300 €
    Mensualité : 299€/mois*
    Prix constructeur : 39 300 €
    Remise de : -6 000 €

  • Aiways U5
    Premium

    Electrique : Automatique
    0 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 05/12/2021
    Garantie : 60 mois
    Prix de vente : 37 230 €
    Mensualité : 404€/mois*
    Prix constructeur : 43 230 €
    Remise de : -6 000 €