logo La revue auto

Lexus IS année 2021 : superbe, mais pas pour nous ?

La firme Premium du géant nippon vient de dévoiler en ligne sa nouvelle génération de Lexus IS. Cette berline de caractère arpente nos routes depuis 1999 et s’est vendue, à travers le monde, à plus d'1 million d’exemplaires. C’est vous dire l’importance de ce modèle pour Lexus. Du moins aux États-Unis, car elle ne devrait pas poser ses roues sur le Vieux Continent.

Exterieur_lexus-is-annee-2021-superbe-mais-pas-pour-nous_0 Exterieur_lexus-is-annee-2021-superbe-mais-pas-pour-nous_1
Voir la galerie photo

Lexus IS : Voilà une mauvaise nouvelle !

Celle qui se voulait être la rivale de la BMW Série 3 est prête à abandonner le terrain. Du moins, chez nous, en Europe.
En effet, la Lexus IS n’a véritablement jamais percé le marché des berlines sportives. Pourtant, Lexus avait mis les moyens avec des versions hybrides et même une super sportive propulsée par un V8 atmosphérique de 450 chevaux caché sous le capot moteur de la IS-F.
Ceci dit, Lexus ne la laisse pas totalement tomber puisqu’elle sera présente en Amérique du Nord sous les traits de cette belle 4e génération.

Lexus IS : un lifting en profondeur !

Sous cette carrosserie se cache en réalité, la plateforme de la 3e génération légèrement revue pour optimiser ses performances. La banque d’organes ne comporte plus de moteur hybride, du moins pour le millésime 2021.
La gamme est limitée à l’IS 300, à l’IS 300 AWD et à l’IS 350. La première est équipée d’un turbo essence de 2 litres de 245 ch et 350 Nm, la seconde d’un V6 atmosphérique de 3,5 litres de 265 ch et 320 Nm et la troisième du même V6, mais avec 315 ch et 380 Nm.

La silhouette est assez proche de l’ancienne génération, mais le dessin évolue avec des lignes franches et des angles encore plus vifs. Le Yankee qui passera commande pourra même choisir la finition F-Sport qui accentue encore ses traits sauvages et gagne également un châssis aux réglages plus fermes.

L’habitacle se cale à l’identique à celui de la 3e génération. Heureusement, il y a un nouvel écran de 10,3 pouces trônant sur la planche de bord. Il propose un nouveau module multimédia.

Conclusion:


Bon… après, on ne sait jamais. Les constructeurs se démentent en permanence. Alors de là à la voir sur nos routes d’ici quelques mois… il n’y a que quelques pas.