logo La revue auto

Nouveau Defender 90 : tutti rikiki, maousse costaud !

Après le Defender 110, version 5 portes à empattement long, Land Rover passe au lavage à 90° et au sèche-linge, son franchisseur en commercialisant son légendaire 4x4 en version 3 portes et empattement court. C’est donc le grand retour du Defender 90 le crapahuteur de la gamme.

Exterieur_nouveau-defender-90-tutti-rikiki-maousse-costaud_0 Nouveau Defender 90 : tutti rikiki, maousse costaud ! Nouveau Defender 90 : tutti rikiki, maousse costaud !
Voir la galerie photo

Defender 90 : il est court et alors …

Alors que Land Rover nous dévoilait, la semaine dernière, le groupe motopropulseur hybride rechargeable P400e sur le Defender 110, la firme nous donnait également plus d’infos sur la version 3 portes à empattement court baptisée 90.

Présentant les mêmes angles d’attaque et de chasse que le Defender 110, le 90 sublime encore les capacités de « crapahutage » du Defender grâce à son empattement extrêmement court.
Clairement conçu pour l’aventure et la besogne, le Defender 90 peut haler jusqu’à 3 tonnes et tolérer 168 kg de charge sur le toit, voire 300 kg à l’arrêt. Mieux encore, ce « petit » Defender peut embarquer à son bord jusqu’à 6 personnes. Pour cela, il faudra cependant opter pour le strapontin central au niveau de la première rangée.


Defender 90 : la mécanique …

Bien évidemment pour affronter les terrains et les travaux les plus laborieux, le Defender 90 s’équipe de groupe motopropulseur et de transmissions du genre « costaud ».

Tous les modèles Defender 90 utilisent une boîte de vitesses automatique à huit rapports couplé à une transmission intégrale permanente sur les variantes essence et une transmission intégrale intelligente sur les nouvelles versions diesel. Le Terrain Response fait bien partie de la dotation de série. Il est, comme sur le Range Rover, configurable à souhait et s’adapte aux conditions de roulage.

Hormis la version hybride rechargeable du Defender 110 P400e, le DEF 90 reprend l’ensemble de la gamme moteurs de son grand frère. On retrouve donc les moteurs essence P300 et P400 dotés de la technologie MHEV – Mild-Hybrid Electric Vehicle et le nouveau 6 cylindres en ligne Ingenium en Diesel dans sa version D200, D250 et D300. Ce dernier profite d’un couple camionesque de 650 Nm (200 ch/500 Nm pour le D200 et 249 ch/570 Nm pour le D250) et de l’assistance d’un alterno-démarreur (MHEV) pour limiter sa consommation et offrir une réactivité supérieure dans les relances à bas régime. Résultat, une consommation normalisée de 8,8 l/100 km et 230 g/km de CO2 pour les D200 et D250.


Defender 90 : un habitacle… non, un cube

À l'intérieur, le Defender 90 reprend la mobilier de la version 110 avec une gamme de versions assez large, pour avoir un DEF pas comme les autres. Le client à le choix entre les finitions X-Dynamic, First Edition et X, ainsi que les packs S, SE et HSE. Tous offrent un large choix de couleurs et de spécifications intérieures qui complètent parfaitement la suite de technologies. Defender 90 est également disponible avec un choix de quatre packs d'accessoires: Aventure, Country, Explorer et Urbain - donnant aux clients la possibilité d'emmener leur Defender où ils le souhaitent, avec l'équipement pour s'y rendre facilement.

Qu’il soit 2, 3 5 ou 6 places, le Defender 90 propose un habitacle fonctionnel et que ce soit le conducteur ou les passagers, ils bénéficient tous d'un intérieur spacieux, malgré une longueur hors tout plus courte qu'une berline familiale compacte. Le plus étrange, c’est que ce bloc d’aluminium peut s’engager en ville très aisément grâce à un rayon de braquage serré de 11,3 mètres.