logo La revue auto

Range Rover, le vaisseau amiral britannique est de retour !

Bien plus qu’une automobile, le Range Rover est un mythe roulant. Voiture des stars d’outre-Atlantique, bolide des footballeurs des célèbres clubs anglais et même limousine de la reine mère, le Range Rover est une véritable icône qui sort des sentiers battus depuis plus de 50 ans. Alors vous imaginez bien que lorsque les responsables du projet de la 5e génération du Range Rover dévoilent le fruit de leur travail, il y a une sorte de fébrilité ambiante. Pourtant, jamais un Range Rover n’a autant semblé coller aux attentes de ses fans…
C’est ce que j’ai pu découvrir en avant-première mondiale lors de sa présentation secrète le 30 septembre dernier.

Exterieur_range-rover-le-vaisseau-amiral-britannique-est-de-retour_0
Voir la galerie photo

Ma rencontre avec ce nouveau Range Rover commence par un coup de fil. C’est Éric D., attaché de presse de Land Rover France, qui m’appelle. « Benoit, j’ai une très grosse nouveauté pour tes lecteurs. Il s’agit du plus majestueux d’entre tous les SUV du marché et comme par hasard c’est un Land Rover. Ou plutôt c’est monsieur : The Range Rover. »…
« La firme organise une présentation mondiale. Les quelques médias européens sélectionnés pourront le voir, le toucher, mais pas le rouler, dans un lieu encore secret à Munich. »…
« Est-ce que l’on peut compter sur l’équipe de La Revue Automobile ? ».
Devinez ce que l’on a répondu, puisque 16 jours après cette discussion, me voilà embarqué dans un Airbus A320 de la Lufthansa.

Après une bonne soirée, légèrement arrosée d’un excellent vin blanc français entre confrères, et une bonne nuit dans un hôtel moderne du centre-ville. Il est temps pour nous de prendre une navette.
Je ne parle pas de n’importe laquelle, puisqu’il s’agit de la dernière évolution de la Jaguar F-Pace. Cela tombe bien, puisque nous ne l’avons pas encore prise en main et pourtant les évolutions sont notables. Le mobilier est entièrement nouveau. Son dessin est plus moderne et le multimédia semble encore monter en qualité. Le style également a bien évolué. Les multiples petits changements, tels que les feux et autres jantes, lui offrent bien plus de sportivité… Bon, je m’arrêterai là. Ce n’est pas le sujet.

Quelque 20 minutes plus tard, nous voilà, dans une immense concession Jaguar Land Rover. Monté sur 4 étages et une surface par plateau digne d’un terrain de foot, mon œil ne sait sur quoi se poser. Le « corner » SV avec les puissants bolides du groupe ou celui des modèles électrifiés… ?
Et puis en fait, non.
Trois Range Rover étaient tapis dans l’ombre, au fond. L’occasion de se remémorer les lignes du SUV et de passer quelques minutes dans son cockpit digne d’une classe affaires.
C’est toujours majestueux et beau, ce Range Rover. Je me demande même ce que les concepteurs peuvent modifier tellement il est largement encore dans le coup…

L’heure de la présentation est enfin arrivée.

Nous montons d’un étage et trois silhouettes, largement voilées par un drap élégamment disposé, nous cachent ce que l’on est venu voir. Cela dit, on reconnaît de suite les lignes « carrées » de la bestiole.

C’est l’heure du « bla bla » marketing qui nous parle d’ADN, de gêne, de sensations et même du concept du « Luxe moderne ». Si de prime à bord, cela ne me parle pas, dès le dévoilement, je comprends.
C’est bien un Range, ce nouveau Range Rover !
Impossible de le nier. Son profil reprend les trois lignes droites (ligne de toit, ceinture de caisse et bas de caisse) caractéristiques du modèle. Cependant, les stylistes et les emboutisseurs ont fait un travail de simplification. Chaque panneau de porte semble fait d’une seule presse. C’est étonnamment fluide et contraste avec les vitres qui semblent conçues d’un seul tenant. De fait, le toit est comme suspendu au-dessus de l’habitacle.
Mais le meilleur est à venir avec un passage vers son popotin.
Là aussi, le travail fait sur la simplification des panneaux est spectaculaire. Ils se marient parfaitement avec le dessin de ces feux verticaux à LED. Ils rejoignent un liseré noir horizontal qui arque de son empreinte cette poupe musculeuse, sportive et pourtant élégante. C’est un superbe coup de crayon.
Il est temps de passer à l’avant.
De prime à bord, Land Rover nous propose une énième fois la nouvelle proue maison. La ressemblance avec le Range Rover Velar est indéniable, sauf que ce Range Rover là dispose d’optiques plus fines et technologiques. Les LED qui les composent contiennent plus de 1,2 million de microcristaux capables d’orienter le flux de lumière à la perfection. Deux pas en arrière et mon regard est happé sur la partie basse du bouclier. Ici, pas de grosse bouche béante, faisant penser au monde des voitures de sport ou de sabot en plastique argenté pour faire illusion d’être un franchisseur, qu’il est au demeurant. Les designers nous proposent une longue bande noire et structurée par une grille spécifique qui lui confère un cachet inimitable.

Avec le changement d’intervenant, il est temps de passer dans l’habitacle. Évidemment, ici c’est le règne des plus beaux matériaux. Le cuir est sectionné avec minutie. Microperforé pour faire passer l’air frais ou chaud. Comme ils sont électriques et à mémoire, on devrait facilement trouver sa bonne position de conduite, à moins que vous ne jetiez votre dévolu sur la banquette arrière. Car notre nouveau Range Rover est bel et bien une limousine haute sur pattes. Et se placer à l’arrière est un privilège des sens. On peut y regarder ses applications préférées sur un écran de 11 voire 13 pouces. Ouvrir une bouteille de champagne placée dans l’espace réfrigéré, ou même s’allonger, car l’espace y est immense. À noter que l’on peut atteindre en version longue (LWD) 1 mètre d’espace pour les jambes…
Revenons devant, car en plein centre de la planche de bord se trouve un écran de 13 pouces. Il pilote le système d’infodivertissement de dernière génération le PiVi Pro. Configurable à souhait et capable d’une multitude de choses, il est également pourvu de la reconnaissance vocale Alexa d’Amazon.


Nous nous rapprochons de la fin de l’événement avec le dernier thème, la fiche technique.
Land Rover insiste fortement sur l’utilisation d’une nouvelle plateforme. Grâce à elle, les ingénieurs motoristes ont pu lui greffer une multitude de groupes motopropulseurs.
Tout au firmament, ce nouveau Range Rover s’approprie un V8 biturbo de 4,4 litres disposant d’une cavalerie de 530 chevaux pour 750 Nm de couple. Moins ostentatoire que ce Range Rover P530, il existera sur certains marchés des 6 cylindres biturbos de 360 et 400 chevaux. Mais chez nous, les gros rouleurs pourront toujours opter pour des 6 cylindres turbo diesel. Land Rover a prévu trois puissances : 250, 300 et 350.
Bien plus dans l’air du temps, ce nouveau Range Rover complétera sa gamme par deux systèmes hybrides rechargeables. Le Range Rover P440e et Range Rover P510e disposeront d’une autonomie d’environ 100 km en 100 % électrique. Un chiffre spectaculaire qui vient provient de l’adoption d’une batterie géante, digne d’une petite voiture électrique. On parle d’une capacité de 38,2 kWh. Pour la remplir d’électrons, le SUV accueille un chargeur embarqué de 50 kW.
Cerise sur le capot, le Range Rover sera également 100 % électrique en 2024. Mais nous n’avons aucune information supplémentaire.

Les ingénieurs de la firme nous promettent toujours des capacités de franchissement hors du commun au vu des résultats de leur test dans le grand froid et dans les dunes. Ils nous parlent d’une capacité de passage de gué de 90 cm, d’un angle d’attaque exceptionnel de 34,7°, tout comme son angle de fuite de 29°.


Conclusion:


Bref… si Land Rover ouvre ce jour les commandes, avec un prix de base de 122 600 €, il faudra attendre le printemps 2022 pour en prendre livraison.
Et moi, je vous redonne rendez-vous fin janvier, début février pour mon compte-rendu d’essai du nouveau Range Rover.

Verdict : la raison

Verdict : la passion

  • + Allure charismatique
  • + Deux Range Rover Hybride
  • + Le Range Rover électrique ...
  • - ... mais que pour 2024
  • - Une face avant trop Velar ... ?
  • - De + en + imposant

nos dernières annonces

  • MG Marvel R
    Comfort

    Electrique : Automatique
    10 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 29/11/2021
    Garantie : NC mois
    Prix de vente : 33 990 €
    Mensualité : 239€/mois*
    Prix constructeur : 39 990 €
    Remise de : -6 000 €

  • MG Marvel R
    Performance

    Electrique : Automatique
    10 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 29/11/2021
    Garantie : NC mois
    Prix de vente : 46 990 €
    Mensualité : 329€/mois*
    Prix constructeur : 48 990 €
    Remise de : -2 000 €

  • Aiways U5
    Standard

    Electrique : Automatique
    0 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 29/11/2021
    Garantie : 60 mois
    Prix de vente : 33 300 €
    Mensualité : 299€/mois*
    Prix constructeur : 39 300 €
    Remise de : -6 000 €

  • Aiways U5
    Premium

    Electrique : Automatique
    0 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 29/11/2021
    Garantie : 60 mois
    Prix de vente : 37 230 €
    Mensualité : 404€/mois*
    Prix constructeur : 43 230 €
    Remise de : -6 000 €