logo La revue auto

SECMA : du fun, de l’électrique, de la performance

En ce milieu d’année, le petit constructeur du nord de la France se met à jour et se renouvelle tout en continuant de proposer des véhicules aussi étonnants que sympathiques avec ses F16 et son Fun Buggy.

Exterieur_secma-du-fun-de-l-electrique-de-la-performance_4 Exterieur_secma-du-fun-de-l-electrique-de-la-performance_5 Exterieur_secma-du-fun-de-l-electrique-de-la-performance_6 Exterieur_secma-du-fun-de-l-electrique-de-la-performance_0 Exterieur_secma-du-fun-de-l-electrique-de-la-performance_7
Voir la galerie photo

Pour ceux qui ne connaissent pas SECMA, c’est un petit constructeur situé à Aniche dans le nord de la France, à quelques encablures de Valenciennes, qui a pour vocation de produire des véhicules simples, accessibles et franchement fun. Pour vous en convaincre, vous pouvez aller lire notre essai du F16 Turbo en 2016.

Parlons de ce modèle justement, le petit roadster de 660 kg troque son ancien moteur Peugeot THP de 205 ch pour l’actuel de 225 ch. Autant dire que la hausse de 10 % de la puissance devrait être notable sur un véhicule aussi léger. Afin de tenir l’étonnant engin sur la route et d’apporter un plaisir certain, le modèle est fourni avec une boîte manuelle à 6 rapports et un autobloquant Torsen de série tandis que la barre antiroulis à l’avant voit son diamètre augmenté. Enfin, le F16 Turbo dispose de nouveaux optiques avant et arrière à LED avec des feux de jour circulaires et propose un pack aérodynamique.

Du côté des motorisations, le F16 Turbo n’émet que 132 g de CO2 selon la norme WLTP Euro 6.3 et ne souffre donc d’aucun malus écologique tandis que les F16 « normaux » et Fun Buggy équipés du moteur Renault 1,6 l 16 soupapes de 105 ch écopent d’un petit malus de 150 €.


Pour se mettre au vert…

… le constructeur propose un petit roadster électrique, le Fun Elec. Avec 2 places et un poids très contenu de 350 kg, l’engin promet d’être amusant autant que surprenant. Il faudra néanmoins prendre en compte l’autonomie réduite d’une centaine de kilomètres, sans doute suffisante vu l’usage qui sera fait d’un tel véhicule cependant. 

Nous retrouvons deux batteries Lithium-ion (voire 3 en option) qui alimentent deux moteurs électriques placés dans les roues arrière et promettant un couple conséquent de 350 Nm. Côté puissance, deux versions sont proposées, l’une accessible sans permis dès 14 ans de 6 kW et l’autre accessible avec le permis B de 15 kW et capable de 80 km/h.

Photos ©SECMA