logo La revue auto

Volkswagen Golf R : le dernier des Mohicans ?

Mesdames, Messieurs, voici une espèce qui devrait s’éteindre. La berline compacte sportive à moteur essence tend à disparaître. Et c’est bien là le sens de l’histoire. La bonne nouvelle, c’est qu’en attendant la disparition de ces machines à sensations populaires, Volkswagen nous dévoile sa nouvelle Golf 8 R.

Exterieur_volkswagen-golf-r-le-dernier-des-mohicans_0
Voir la galerie photo

La Golf 8 prend un bol de grand R.

Faisons le point, car nous sommes oiseaux de mauvais augure en ce jour. Sachez, et ceci n’est pas un grand secret, que le patronyme R, qui a fait les beaux jours des modèles sportifs de Volkswagen depuis le début du 21e siècle, va passer du côté obscur de la force.

En effet, le sigle R va dorénavant se conjuguer en mode électrique, ou à très court terme en hybride. Pour preuve, nous vous avons annoncé l’avènement de la future Volkswagen ID.4 R il y a quelques semaines. La bonne nouvelle du jour, c’est que la dernière génération de Golf conserve le piment de sa petite sœur, la Golf R 7e génération.

Golf R : la même recette !

Les ingénieurs allemands nous proposent une vraie Golf R. Une R qui dispose d’un 4 cylindres turbo essence de 2 litres. Celui-ci propose une écurie de 310 chevaux pour 420 Nm de couple avec l’overboost. Cette puissance passe au sol sur les 4 roues par un système de transmission intégrale via une boîte automatique à 7 rapports.

Les chiffres sont terribles ! Cette Golf 8 R passe sous la barre des 5 secondes sur le TOP 100 avec un 0 à 100 km/h expédié en 4,7 secondes. Les Teutons pourront profiter de sa vitesse de pointe phénoménale, pour une berline compacte, pouvant atteindre 270 km/h.

Bad news guys…
Pour avoir accès à cette V-Max digne des supercars, il faudra passer par la case options et payer le Pack R Performance. Mais celui-ci offre également deux modes de conduite spécifiques : Special et Drift.
Le mode Special configure cette Golf R avec les réglages ayant permis à cette nouvelle génération de battre le chrono de la précédente Golf R de 17 secondes sur la célèbre boucle Nord du Nürburgring.
Le mode Drift ne cache pas ses prétentions. Il a été conçu pour faire « mumuse » avec sa Golf, qui remuera de son popotin grâce à la puissance en surplus envoyé sur le train arrière.

Les ingénieurs ont pensé, et c’est bien, au freinage. Cette Golf 8 R dispose d’un système pour le moins généreux. Les disques disposent d’un diamètre de 357 mm pincés par des étriers à deux pistons.


Golf 8 R : pas trop d’esbroufe

Depuis que Golf est Golf, Volkswagen n’a jamais joué les gros bras question style. Cette génération n’y fait pas exception. Elle s’offre quelques petits appendices esthétiques qui dévoilent ses prétentions sportives, mais cela reste sobre.

On remarquera les sorties d’échappement qui, avec le Pack R Performance, deviennent spécifiques puisqu’il s’agit d’une ligne complète en titane et à clapets signée Akrapovic. On continue notre petit tour avec un bouclier sport et un diffuseur généreux à l’arrière alors que les jupes latérales améliorent l’assise visuelle de la voiture autant que l’aérodynamique. Bien évidemment, les jantes sont de grande taille et chaussées de pneus sport.