logo La revue auto

Volkswagen va installer 36 000 points de charge en Europe

Le programme de « véhicule électrique » du groupe Volkswagen est colossal. Les milliards d’investissement ne peuvent s’exonérer de ventes massives de leurs modèles électriques, dont l’I.D. 3 est le fer de lance. Alors pour enlever le stress de l’autonomie et de sa recharge, le Groupe compte installer 36 000 points de charge dans l’ensemble de l’Europe d’ici à 2025, dont 11 000 seront développés par la marque Volkswagen.

Exterieur_volkswagen-va-installer-36-000-points-de-charge-en-europe_0 Exterieur_volkswagen-va-installer-36-000-points-de-charge-en-europe_1 Exterieur_volkswagen-va-installer-36-000-points-de-charge-en-europe_2 Exterieur_volkswagen-va-installer-36-000-points-de-charge-en-europe_3 Exterieur_volkswagen-va-installer-36-000-points-de-charge-en-europe_4

« L’infrastructure de charge va devenir un facteur crucial pour la percée rapide de l’électro-mobilité en Allemagne. Charger un véhicule électrique doit devenir aussi facile et normal que de charger son Smartphone. C’est la raison pour laquelle nous avons besoin d’un nombre beaucoup plus important de stations de charge dans les espaces publics et de règles simples pour l’installation de WallBox privées. Volkswagen a l’intention d’envoyer un signal fort en s’impliquant dans le développement des infrastructures de charge à tous les niveaux », explique Thomas Ulbrich, membre du Directoire de la marque Volkswagen en charge de l’Electro-Mobilité.

Développement d’infrastructures pour tous les scénarios d’utilisation

Volkswagen estime qu’à l’avenir, 70% des opérations de charge auront lieu au domicile ou au travail. À compter de 2020, l’entreprise Volkswagen Elli offrira des solutions de charge complètes aux entreprises et aux consommateurs afin de répondre à leurs besoins. Ces solutions comprendront notamment des WallBox abordables (installation comprise) et de l’électricité verte. Dans ses usines allemandes, Volkswagen va installer environ 4 000 points de charge pour les employés ; beaucoup d'entre eux seront aussi accessibles au public.

Les stations de charge publiques concerneront environ un quart du total des opérations de charge. Avec le service « We Charge » de Volkswagen, les clients auront bientôt accès à plus de 100 000 points de charge en Europe, un chiffre qui devrait atteindre 150 000 à moyen terme. Des partenariats avec des chaînes de magasins sont prévus pour permettre aux clients de charger leur véhicule pendant qu’ils font leurs courses. Un premier pas a été fait avec Tesco au Royaume-Uni et d’autres chaînes doivent suivre.

Volkswagen a également jeté les bases d’un réseau de charge pour les longs trajets sur autoroute. Les modèles de la famille ID. offrent des autonomies plus importantes et sont conçus pour la charge rapide. L’ID.3 peut ainsi être chargée à une station de charge rapide de 100 à 125 kW en fonction de l’option sélectionnée. En collaboration avec des partenaires industriels, Volkswagen va également installer 400 stations de charge rapide avec près de 2 400 points de charge le long des principales routes et autoroutes d’Europe d’ici à 2020 sous l’égide d’IONITY.

En outre, Volkswagen met en place une infrastructure de charge rapide dans les zones urbaines. Les 28 premières stations de charge rapide non situées sur des autoroutes devraient entrer en service à Wolfsburg à la fin du mois de juin. Elles font partie du cadeau offert par Volkswagen AG à la ville de Wolfsburg pour son 80e anniversaire.

Un engagement plus appuyé de la part des politiciens

Le développement de l’infrastructure de charge devra être considérablement renforcé au cours des prochains mois. Rien qu’en Allemagne, l’accord de coalition réclame l’installation de plus de 100 000 points de charge publics supplémentaires d’ici à 2020. Seul un nombre très limité de ces points de charge ont déjà été installés. Volkswagen est convaincu qu’un engagement plus fort des politiciens est nécessaire. Il est crucial de jeter rapidement les bases du développement des infrastructures de charge, par exemple, en modifiant le droit de bail et le droit de la construction ou en augmentant les subventions destinées aux infrastructures de charge dans les parkings publics et privés.

« L’électro-mobilité pourrait devenir une véritable success story en Allemagne. Si l’industrie et les politiciens conjuguent leurs efforts, nous pourrons surmonter très rapidement les défis liés à l’infrastructure de charge. De même, nous ne pourrons maîtriser la transformation structurelle de notre industrie qu’en y travaillant ensemble, ajoute Thomas Ulbrich. L’Allemagne a besoin d’un plan directeur de la mobilité électrique. »