logo La revue auto

VU électrique : des opportunités des gestionnaires de parc ? Arval nous éclaircit...

Le tsunami de la voiture électrique est inexorable. Elle va modifier notre parc automobile roulant et cela aussi bien pour les particuliers que pour les professionnels. Les constructeurs le savent bien et commencent à produire des « VU électrique ». Une étude menée par la filiale britannique d’Arval, un géant de location longue durée, confirme l’existence de véritables opportunités pour les gestionnaires de parc en faveur de la transition vers les VUL (Véhicules Utilitaires Légers) électriques.
Voici ce qu’il faut retenir de cette étude.

Exterieur_vu-electrique-des-opportunites-des-gestionnaires-de-parc_0

La mutation de l’univers automobile vers l’électrique est un fait souvent poussé par la règlementation de plus en plus restrictive. Elle pousse vers la mobilité 0 émission et les véhicules utilitaires ne passeront pas à travers ce phénomène avec l’annonce des ZFE (Zone à Faible Emission) qui commencent à se propager comme une traînée de poudre. Nous nous dirigeons vraisemblablement vers une interdiction de la vente de nouveaux véhicules thermiques dans les villes européennes à l’horizon 2030.

Alors que de nombreuses sociétés renouvellent leurs parcs automobiles tous les trois à quatre ans, elles doivent anticiper dès maintenant cette évolution inévitable. Arval, le géant de la Location Longue Durée, nous délivre une étude, qui met en évidence des opportunités à portée de main des gestionnaires de parc, penche en faveur d’une transition vers les VUL électriques.

Cette étude est basée sur des tests en conduite réelle, Arval compte offrir aux gestionnaires de parc automobile des clés pour répondre à deux questions essentielles que ces professionnels doivent se poser :
« Quelle est l’autonomie réelle des VUL électriques ? »
« Quel est l’impact, le cas échéant, de la charge utile sur cette autonomie ? ».

Pour répondre à ces deux questions, l’étude se penche sur quatre thématiques essentielles avant de passer commande.

- La première est « comment choisir le bon VUL électrique ? » : le choix d’un VUL thermique impose la prise en compte de la charge utile. Les VUL électriques n’échappent pas à cette règle : ils doivent disposer de l’autonomie nécessaire à leur usage.
- La seconde vous dévoile « les performances réelles des VUL électriques » : pour évaluer les performances des VUL électriques, il est impératif de déterminer l’impact que peut avoir une charge utile plus élevée sur l’autonomie, et ce dans différentes conditions de conduite réelles.
- La troisième et dernière thématique, du moins valable pour nous, car la recharge sur le royaume et chez nous n’est vraiment pas identique, est « comment évaluer l’impact des coûts  » : électrifiés ou non, tous les parcs doivent être évalués en fonction du coût du cycle de vie (CCV), ou du coût total de détention (TCO), soit l’ensemble des coûts liés au véhicule. En effet, seules ces valeurs permettent d’obtenir des comparaisons fidèles et précises.

Si vous voulez avoir toutes les pièces en main, nous vous conseillons de lire attentivement l’étude mise à disposition par Arval en téléchargement en cliquant sur le lien

Conclusion:


« Si l’objectif du gestionnaire de parc est simplement de remplacer un véhicule diesel par un VUL électrique comme s’ils étaient interchangeables, ce but est voué à l’échec. Il ne s’agit pas d’intégrer des VUL électriques à tout prix, mais d’adopter une approche d’ensemble du parc automobile pour innover tout en réduisant drastiquement les émissions. Pour ce faire, Arval accompagne ses clients afin qu’ils aient une connaissance approfondie de leur parc », explique Shams-Dine El Mouden, Directeur international d’Arval Consulting. 

« Le VUL est longtemps resté à l’écart des débats sur la transition énergétique. Les temps changent : l’avènement des ZFE-m dans les villes et l’arrêt programmé des moteurs thermiques en 2035 obligent la filière des utilitaires à mener sa révolution à grande vitesse. Sans oublier le nouveau visage du commerce de proximité en centre-ville, l’explosion du e-commerce et les impératifs de livraison pour fidéliser les clients qui rebattent les cartes de la logistique urbaine. La question n’est donc plus de savoir quand il faudra produire des utilitaires "zéro émission" mais comment et à quel prix », ajoute Régis Masera, Directeur Arval Mobility Observatory et Consulting Arval France.

nos dernières annonces

  • Volkswagen Tiguan
    Tiguan 2.0 TDI 190 DSG7 4Motion

    Diesel : Automatique
    93970 km : Occasion
    Indépendant: Vaucluse
    Mise en circulation : 15/10/2019
    Garantie : NC mois
    Prix de vente : 34 369 €
    Mensualité : NC

  • Citroen Berlingo
    PureTech 110ch XTR + S&S

    Essence : Manuelle
    72100 km : Occasion
    Indépendant: Seine-et-Marne
    Mise en circulation : 01/06/2017
    Garantie : NC mois
    Prix de vente : 16 480 €
    Mensualité : NC

  • Aiways U5
    Standard

    Electrique : Automatique
    0 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 06/12/2022
    Garantie : 60 mois
    Prix de vente : 33 300 €
    Mensualité : 299€/mois*
    Prix constructeur : 39 300 €
    Remise de : -6 000 €

  • Tesla Model Y
    Grande Autonomie

    Electrique : Automatique
    10 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 06/12/2022
    Garantie : NC mois
    Prix de vente : 64 190 €
    Mensualité : 578€/mois*
    Prix constructeur : 64 190 €
    Remise de : -