logo La revue auto

La Revue Automobile vous présente le modèle Toyota GR Supra

C’est au salon de Détroit 2014 que Toyota avait donné un premier aperçu de son orientation stylistique, sous la forme du spectaculaire concept-car FT-1 dessiné par Calty, le bureau de style californien du Groupe. Pour la Supra, le designer en chef Nobuo Nakamura avait donné des instructions simples centrées sur le concept de « condensé d’extrême », en évitant volontairement toute référence à l’émotion. Ainsi, ses stylistes pouvaient exprimer librement leur vision d’un authentique coupé sportif au design réellement original.

TOYOTA GAZOO Racing a joué un rôle essentiel dans la mise au point de cette nouvelle sportive. Pour affûter ses performances tout en optimisant sa maniabilité, sa tenue de route et son agrément de conduite, l’équipe a travaillé intensivement sur la célèbre Boucle Nord du Nürburgring et sur les routes environnantes, avant de mener des essais routiers complémentaires ailleurs dans le monde.

Pour s’assurer que la voiture remplirait toutes ses promesses, le Président Akio Toyoda en a pris lui-même le volant au Nürburgring à titre de Master Driver (pilote expert), avant de donner son feu vert.

Cœur des performances de la nouvelle Toyota GR Supra, le six-cylindres en ligne de 3,0 litres développe une puissance de 340 ch et un couple de 500 Nm. Il est équipé d’un turbocompresseur à double entrée, d’une alimentation par injection directe de haute précision et d’une distribution variable en continu, des caractéristiques qui lui valent un couple élevé dès les très bas régimes (500 Nm dès 1 600 tr/mn). C’est un moteur puissant, équilibré, souple, prompt à grimper dans les tours et grisant à l’accélération.

Il est associé à une boîte automatique très réactive à huit rapports, dont les premiers adoptent une démultiplication courte. En mode manuel, la sélection s’effectue par les palettes au volant et le conducteur peut choisir entre deux modes de conduite, Normal ou Sport, selon l’humeur du moment et les conditions. De plus, une fonction d’assistance au départ dite Launch Control procure une motricité maximale lors des départs arrêtés, soit un temps de 4,3 secondes seulement à l’accélération 0-100 km/h. Le choix du mode Sport joue sur la sonorité et la réponse du moteur, le diagramme de sélection, l’amortissement, la direction et le différentiel actif. Au niveau du contrôle de stabilité du véhicule VSC, un réglage spécial « piste » permet de réduire le niveau d'intervention du système afin d’assurer au pilote un meilleur contrôle des qualités dynamiques de la voiture.