logo La revue auto

Suv lotus oriente vers le luxe plutot que le light is right

Devant ses volumes anecdotiques, Lotus voit l’avenir en grand. Et en gros, puisqu’un SUV s’apprête à sortir d’Hettel. En attendant son arrivée, le constructeur livre quelques confidences.

Exterieur_Lotus-Exige-LF1_20

Alors que la quasi-majorité des constructeurs disposent aujourd’hui d’un SUV dans leur gamme, d’autres ne vont pas tarder à braver les mœurs, comme Alpine, Ferrari et même Lotus, le fidèle partisan de la philosophie Light is Right.

Costaud par ses dimensions, le SUV Lotus ne devrait pas appartenir au monde des ballerines. C’est ce que nous fait involontairement comprendre le patron du design Lotus, Peter Horbury : « la question est où Lotus peut être placé sur le marché, où il est aujourd’hui et où la concurrence peut l’être. La Chine est un important marché pour les produits plus luxueux, plus chers, donc c’est une possibilité ».

Le prochain SUV Lotus s’annonce donc sportif, répondant à la philosophie de la marque, mais il ne lésinerait pas sur les diverses attentions luxueuses, faisant grimper le prix, mais aussi le poids sur la balance.

Le prochain SUV de Lotus devrait reposer sur la plateforme SPA de Volvo, et plus précisément sur celle du Volvo XC60. Une architecture qui ne peut embarquer des motorisations à quatre cylindres, mais qui pourraient avoisiner les 400 ch avec une proposition hybride.