logo La revue auto

Essai Audi Q3 Sportback 45 TFSI : SUV qui peut !

La deuxième génération de Q3 s’installe à peine qu’elle est déjà rejointe par une première variante reprenant le label Sportback désormais bien installé chez le constructeur allemand. Une sorte de Monsieur Plus…

Voir la galerie photo

Comme si le SUV ne suffisait pas, il a fallu lui inventer un petit frère : le SUV Coupé. Techniquement, de coupé, il n’a pas grand-chose, les cinq portes ayant été préservées puisqu’un véhicule en trois portes ne se vend plus. L’essentiel est ailleurs : gagner en style !

Audi Q3 Sportback : De grandes attentes

Audi espère que le Sportback représente 40 % du total des ventes de Q3. Les commandes vont s’ouvrir incessamment sous peu pour ce modèle vendu nettement plus cher (à partir de 49 760 € en finition Design en 230 chevaux) que le Q3 classique. Toutefois, l’équipement est sensiblement supérieur en incluant de série suspension Sport, direction progressive, Drive Select, Pack Alu extérieur, technologie LED pour tous les phares et hayon électrique.

Audi Q3 Sportback : Ligne de toit basse, carrosserie musclée

C’est ainsi que ce SB est présenté par Audi. Plus bas de 29 mm, moins large, mais plus long de 16 mm pour que le volume du coffre ne pâtisse pas de la découpe arrière, il est vrai que ce SUV compact est d’apparence moins plan-plan. Cela se confirme avec la grande calandre octogonale Singleframe, sa grille noire dotée d’une structure alvéolée et entourée d’un cadre argenté ou bien encore ses admissions d’air trapézoïdales, reliées entre elles par une baguette horizontale dans le pare-chocs. Onze couleurs extérieures sont proposées. Dans la version de base, les éléments de la partie inférieure de la carrosserie sont peints en gris Manhattan, une couleur contrastante qui souligne le caractère du SUV. Dans l’extérieur S line, les pare-chocs, les bordures des passages de roues et les bas de caisses sont également peints dans des couleurs distinctives. Sur demande du client, ces éléments peuvent être peints de la même couleur que la carrosserie.

L’habitacle est, de mon point de vue, la partie la plus intéressante du véhicule. Pas besoin d’aimer l’automobile pour y être sensible, et c’est bien là que s’opère la magie, ce type de voiture n’étant, il faut bien le dire, pas destiné à la tranche la plus passionnée de la population. Les assemblages paraissent très bons, la qualité des matériaux et le dessin intérieur font le reste. Audi se paye même le luxe d’orienter l’ensemble vers le conducteur. À une époque, ce genre d’attention était réservé à BMW ou Alfa Romeo.

Conçu comme un véritable véhicule cinq places, il permet une installation confortable. L’empattement ne varie pas. Les sièges avant ajustables électriquement et chauffés sont disponibles en option ; ils ne sont proposés de série que dans la catégorie de véhicules supérieure. De série, les sièges arrière peuvent être déplacés de 130 mm en longueur ; leurs dossiers sont divisés en trois sections et leur inclinaison peut être réglée en sept étapes. Derrière les sièges arrière, le coffre présente une capacité de 530 litres, qui passe à 1 400 litres lorsque les dossiers sont repliés.


Audi Q3 Sportback : Technologies

Même avec l’équipement de base, avec la radio MMI, la voiture est équipée d’un ensemble d’instruments digitaux réunis dans un écran de 10,25 pouces de diagonale, que le conducteur actionne sur le volant multifonctions. Dans le système le plus haut de gamme, MMI navigation plus, les informations sont affichées dans le Virtual cockpit d’Audi, qui offre de nombreuses fonctions supplémentaires. Il y a également un écran tactile MMI touch de 10,1 pouces au milieu du tableau de bord. Les clients peuvent également opter pour le Virtual cockpit plus, de 12,3 pouces. Dans le MMI, ils peuvent faire leur choix entre trois différents types d’affichages.

Le système de navigation reconnaît les destinations les plus fréquentes du conducteur en fonction de ses voyages précédents, ce qui lui permet de proposer des itinéraires adaptés. Pour ce faire, il utilise des données empiriques statistiques relatives à la circulation et à l’heure de la journée. L’itinéraire est calculé en ligne sur les serveurs du service de cartes et navigation HERE, qui analyse en temps réel les données de la circulation. Si la connexion des données est perdue, MMI navigation plus bascule sur le guidage embarqué, qui fonctionne toujours en parallèle.

Avec MMI navigation plus, les services en ligne d’Audi connect sont disponibles à bord, grâce à la technologie LTE Advanced, via une carte SIM installée en permanence, la SIM Audi connect. Ce portefeuille comprend également un hotspot Wi-Fi qui offre des débits de téléchargement jusqu’à 300 Mbit/s.

En option, le client peut choisir le pack Audi connect navigation & infotainment plus, qui contient, entre autres, la navigation avec Google Earth et la radio hybride qui bascule automatiquement entre la FM, la radio numérique et le streaming en ligne selon le degré de réception. La commande vocale est disponible avec plus de fonctionnalités.

Audi Q3 Sportback : Moteur puissant mais…

Sous le capot, pas de surprise. Il faut simplement se faire à la récente nomenclature des motorisations établies chez Audi. Le 45 TFSI correspond dans le cas présent au 2 litres turbo développant 230 chevaux pour 350 Nm de couple, celui-là même lancé en son temps sur la Golf 7 GTI. Il est associé à la boîte S-Tronic à double embrayage à sept rapports.

Performant, ce groupe motopropulseur l’est. Cependant, le creux sous 2 000 tr/min et la gestion incompréhensible de la boîte rognent sur l’agrément global. Le poids du Q3 SB pardonne moins un manque de couple à bas régime qu’une voiture plus légère. Il y a bien longtemps que les mêmes reproches sont faits aux boîtes DSG et S-Tronic sur leur gestion, il serait appréciable que des corrections soient opérées.

Audi Q3 Sportback : Plus dynamique mais…

Direction progressive, Audi Drive Select et suspension sport de série. Audi a sorti l’artillerie lourde pour dynamiser son Q3. Très bien, rendez-vous après le premier enchaînement de lacets. Ou pas. Malgré son rabaissement, on est toujours trop haut perché, la direction n’est pas exempte de reproches et la suspension a du mal à savoir sur quel amortisseur danser, quel que soit le mode. Sur ce coup, le verdict est sans appel. Autobahn Ja, virages Nein ! Il ne s’agit pas de faire du SUV bashing primaire, car Audi a démontré qu’ils savaient transformer un paisible Q7 en une machine à tourner : le SQ7 qui est tout simplement remarquable. Mais à grand renfort de technologies absentes de ce produit. Pour une fois, la meilleure place durant l’essai était celle du passager.

Performance


Performance
3 / 5
Tenue de route
3 / 5
Habitabilité
3 / 5
Consomation
3 / 5
Prix
2 / 5
Confort
3 / 5

Verdict

  • - Présentation intérieure
  • - Volume du coffre intact
  • - Agréable pour faire de la route en passager…
  • - … moins en tant que conducteur
  • - Agrément moteur/boîte S-Line
  • - Tarifs

Conclusion:


À défaut d’être passionnant et ludique, l’Audi Q3 Sportback soigne ses technologies et satisfera les mordus du 2.0 souhaitant être à la page, et le faire savoir. La déclinaison Sportback est-elle absolument nécessaire par rapport au Q3 pour y parvenir ? C’est un autre débat…

Tarifs : à partir de 49 760 € en finition Design