logo La revue auto

Nouvelle Golf 8 : elle va droit dans le mur ?

Depuis le temps que Volkswagen nous promettait de renouveler son best-seller, la Golf. Nous voilà devant elle, lors de sa présentation à la presse venant du monde entier. Oui… mais voilà, après des retards dus à des ajustements techniques, et un report pour laisser de la place à l’ID.3 (la Volkswagen compacte électrique), est-elle toujours dans le coup ?

Nouvelle Golf 8 : elle va droit dans le mur ? Nouvelle Golf 8 : elle va droit dans le mur ? Nouvelle Golf 8 : elle va droit dans le mur ? Nouvelle Golf 8 : elle va droit dans le mur ?
Voir la galerie photo

La nouvelle Golf 8 ronronne !

Génération après génération, la Golf battait tous les records et les classements. De là même à devenir un mythe automobile avec plusieurs millions d’exemplaire et 7 générations roulant à travers le globe, il n'y avait qu'un pas. Pour cette 8e génération, que pouvait nous proposer Volkswagen ? Apparemment pas de révolution stylistique.

Rien ne ressemble plus à une ancienne Golf qu’une nouvelle Golf. Cet adage qui n’a pas d’âge se vérifie encore une fois. Cette Golf 8 se distingue très légèrement de la 7e. Les formes sont d’un conservatisme criant.

De face, on a l’impression que cette Golf 8 n’est qu’un lifting de l’ancienne. Les optiques sont certes plus travaillées et effilées, mais rien de marquant. Les stylistes se sont contentés de créer une signature lumineuse qui court le long de la grille de calandre. Le bouclier ne révolutionne pas le genre avec quelques stries, alors que le profil singe clairement l’ancienne génération. Le montant C, massif comme de coutume, ne se fera pas remarquer par son originalité. En poupe, c’est pire ! Il semblerait que les designers veulent nous faire jouer au jeu des sept erreurs… et on a perdu.

Bien heureusement, l’habitacle est renouvelé, bien que restant dans l’esprit rigide de Volkswagen. Les lignes sont droites, les plastiques noirs, mais le tout est parfaitement fini. La technologie se voit surtout par l’adoption des deux gros écrans pilotant le multimédia et le châssis.

Golf 8, vraiment nouvelle ?

Parlons-en de ce châssis. Il est bien connu puisqu’il est la base des derniers modèles du groupe Volkswagen. C’est le fameux MQB.

Chose étrange, la Golf 7 est aussi construite sur cette même plateforme. D’ailleurs comme ses moteurs Essence TSI et TDI qui ne reçoivent que quelques menues modifications techniques pour les rendre compatibles avec la dernière norme Euro 6D. Par exemple, les diesel gagnent de multiples filtres pour éliminer les gaz et particules. Quant à l’essence, on notera l’apparition d’une batterie 48V pour économiser du carburant.

Notons tout de même que la Golf 8 propose une nouvelle génération d’hybride rechargeable. Non pas une, mais bien 2 Golf 8 hybrides. La première version cumule 204 ch tandis que la plus puissante, la Golf 8 GTE, délivre 245 ch, soi autant que la Golf GTi. Les deux versions de la Golf équipées de ces motorisations hybrides rechargeables seront lancées avec, à leur bord, une batterie lithium-ion de 13 kWh permettant une autonomie électrique d’environ 60 km.



Bon, vous l’aurez compris, rien de bien sexy à se mettre sous la dent pour l’instant. Alors, allons faire un tour dans ses équipements d’aides à la conduite. Elle doit forcement passer un cap dans la conduite autonome… eh bien non. Cette Golf 8 reprend les équipements que l’on trouve déjà sur sa grande sœur Passat. Donc certes, elle reste au milieu de sa file, elle garde ses distances avec le véhicule qui la précède, elle peut freiner toute seule… mais rien de bien marquant. Pour preuve, aujourd’hui Peugeot propose le même niveau d’ADAS (le niveau II) sur sa petite 208.

Conclusion:


Golf 8, une victime ?

La Golf a depuis 7 générations révolutionné son segment, en intégrant les capacités, les équipements, les moteurs, les performances ou les prestations de voitures bien plus statutaires. Cette nouvelle Golf 8 ne le fait tout simplement pas, elle se contente juste d’être dans le coup.

C’est à se demander pourquoi ? À la rédaction, on sait que le Diesel Gate à largement ponctionné le budget de développement de cette nouvelle génération de Golf. Et Volkswagen a mis ses billes dans la production de sa sœur (et première concurrente) électrique, l’ID.3.

Ceci étant dit… Volkswagen nous a toujours habitués à produire une Golf dans le coup. Alors pour le savoir0 nous vous donnons rendez-vous le 6 décembre sur le site, car nous aurons eu entre les mains cette compacte durant les premiers essais de la nouvelle Golf 8.