logo La revue auto

Nouvelle prime à la conversion : L.O.L

À la date du 3 août, le dispositif de primes à la conversion va être modifié… en profondeur.

Mis en place en juin par le gouvernement afin d’aider les constructeurs automobiles à écouler leur stock, ce dernier rencontre un franc succès avec 200 000 primes accordées d’ici fin juillet. Du coup, pour limiter les dépenses publiques déjà hémorragiques, les critères vont être bien plus stricts.

Exterieur_nouvelle-prime-a-la-conversion-l-o-l_0

Auparavant, si votre revenu fiscal de référence (RFR) ne dépassait pas les 18 000 euros, vous pouviez prétendre à une prime de 3 000 euros pour l’achat d’un véhicule thermique et de 5 000 euros pour un véhicule électrique, à partir du 3 août, retour à la situation initiale !

Le RFR devra être inférieur à 6 300 euros ou 13 500 euros si vos déplacements domicile-travail dépassent les 12 000 km/an, ce qui va considérablement réduire la population éligible.

Wait a minute...!

Fait intéressant (comprendre par là paradoxal) : Est-il réellement possible d’acquérir un véhicule hybride ou électrique si votre RFR est inférieur à 6 300 euros ? Est-ce réellement l’achat auquel vous allez penser en priorité ? Vous avez 2 h…

Enfin, au-delà de 13 500 euros, la prime ne sera plus que de 2 500 euros.

Conclusion:


Pour les véhicules à moteur thermique, c’est encore plus drastique ! Modèle Crit’Air 1 ou 2 obligatoire et RFR de 13 500 euros maximum !

Intéressant sur sa 1re version, la nouvelle prime à la conversion devient-elle un simple effet d'annonce pour le gouvernement ?