Mercedes

Mercedes Classe A : une nouvelle compacte qui promet

La nouvelle génération de Classe A vient de faire son show à Amsterdam pour sa présentation à la presse. En attendant de la voir au Salon de l'automobile de Genève, le grand patron moustachu de la marque à l'étoile a voulu nous dévoiler le fruit du travail de ses ingénieurs.

+ de photos Mercedes Classe A 2018

Plus fine de style…

La première chose qui saute aux yeux est évidemment la nouvelle allure de la Mercedes Classe A. Elle semble plus fluide, plus élégante et en même temps plus hargneuse. C’est surtout sa face avant marquée du nouveau regard perçant qui marque les esprits. Le profil est très similaire à la génération actuelle, alors que la poupe change franchement avec ses feux allongés et effilés. Certains diront même un peu japonisant.

La berline compacte gagne également en carrure avec une largeur accrue de14 mm et un empattement allongé de 30 mm. Elle garde évidemment son long capot et ses 5 portes à hayon légèrement incliné. Le coffre, lui, en profite aussi avec un volume de chargement de 370 l (+ 29 l). Par ailleurs, le siège passager avant est doté d’une détection automatique de la présence d’un siège enfant pour désactiver l’airbag. 

Dans l’habitacle, tout est nouveau. Les matériaux semblent faire un bond en avant, qualitativement parlant, et les lignes droites sont contrebalancées par les courbes. L’ensemble est très agréable à l’œil !

Sous le capot moteur ?

Pour son lancement, qui aura lieu en France en mai prochain, Mercedes propose une nouvelle génération de moteur (que cela reste avec nous, la plupart d’entre eux sont réalisés avec l’appui des ingénieurs Renault).

En essence, le 4-cylindres cubant 1,4 litre, qui porte le nom de code « M 282 », proposera 163 chevaux et une boîte automatique à double embrayage 7G-DCT. Il est équipé d’un système de coupure de cylindres et d’un filtre à particules. En attendant les versions AMG ( A35 AMG de 300 ch et A45 AMG de plus de 400 chevaux), le Mercedes propose un 4 cylindres essence avec variation de l’arbre à cames Camtronic d’une puissance de 224 ch pour un couple de 350 Nm.

Pour le mazout, Mercedes propose un turbo diesel de 1,5 litre disposant de 115 ch et 260 Nm. Pour le rendre plus propre, les ingénieurs lui offrent la technologie AdBlue et un filtre à particule.

La voiture autonome… ?

Pour convaincre sa clientèle de passer par cette nouvelle Classe A, Mercedes ne fait pas dans la media-mesure en proposant – soit en série, soit en option – les systèmes de conduite semi-autonome de ses grandes sœurs Classe E et Classe S. On compte par exemple le régulateur de vitesse adaptatif, la direction adaptative et le limiteur de vitesse actif.

La conduite prédictive offre même la possibilité à la compacte de réguler automatiquement sa vitesse à l’approche d’un virage, d’une jonction ou d’un rond point pour éviter de les aborder à une vitesse excessive.

« Mercedes-Benz User Experience » : MBUX 

Sous cette abréviation barbare, il faut comprendre que Mercedes se lance dans une nouvelle expérience de conduite via son système multimédia. Si elle récupère le double écran digital des « Classe » supérieures, elle en offre cependant plus avec un écran devenu tactile, un bouton tactile (option) ou par la voix « de façon naturelle » en activant la reconnaissance avec le mot clé « Hey Mercedes ».

Benoit Alves

Votre avis nous intéresse sur :  Mercedes Classe A : une nouvelle compacte qui promet

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter