Peugeot

Peugeot envisage un rapprochement avec Dongfeng en Chine

Peugeot a été un des précurseurs chez les constructeurs français en ce qui concerne une implantation en Chine. La première tentative du fabricant date de 1985 avec la création de la "Guangzhou Peugeot Automobile Company" sous la forme d\'une join-venture avec le gouvernement chinois. Avortée en 1997, cette première union laissa la place à une autre alliance, avec le constructeur Dongfeng. Pour sortir de la crise, le groupe PSA songe à un rapprochement plus serré avec la firme asiatique.

+ de photos Peugeot 408 DongFeng

Il faut bien l'admettre, l'entrée de General Motors au capital de Peugeot à hauteur de 7% début 2012 n'a pas eu l'effet escompté.PSA comptait davantage sur son partenaire américain pour sortir de la crise mais ce dernier semble plus préoccupé à la collaboration Peugeot/Opel qu'à une relance du groupe tout entier.

PSA prit à la gorge avait même proposé à l'américain de prendre le contrôle du groupe. La famille Peugeot qui détient encore 25,44% des parts de l'entreprise et 38,07% des droits de vote était prête à lâcher prise avant de se raviser, et se tourner à nouveau vers la Chine.

Mais qu'ont-ils de si attrayants ces chinois pour que PSA ait mandaté deux banques internationales afin d'étudier un rapprochement avec son partenaire asiatique ? Ils n'ont pas peur ces chinois, c'est ce qui fait toute la différence avec un General Motors mitigé et timide pour s'engager dans un réel redressement de la marque française. La situation de PSA rend frileux les conseillers financiers les plus pointus, les constructeurs et les banques. Pas Dongfeng qui devient par conséquent un partenaire envisageable.

Mais les actionnaires du fabricant français ne voient pas ce rapprochement du même oeil. L'arrivée de Dongfeng dans le capital de PSA représente pour beaucoup un danger qui viendrait alors de l'intérieur. Le producteur chinois disposerait du savoir faire français et de l'ensemble de ses brevets pour développer lui-même ses propres modèles sur un marché plus que juteux. Compte-tenu de l'isolement économique de Peugeot la marque française peut-elle pour autant se priver d'un vrai partenaire ? Cas difficile en tout cas pour le groupe Peugeot-Citroën qui connaît bien malgré tout son partenaire chinois depuis 1992.

 

 

Philippe Pillon

Votre avis nous intéresse sur :  Peugeot envisage un rapprochement avec Dongfeng en Chine

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter