logo La revue auto

Parking autonomes : Vers la fin des coups de portières ?

Les technologies évoluent pour mieux s’adapter aux consommateurs ou encore créer de nouvelles habitudes. Si hier, conduire sa voiture faisait partie du quotidien, aujourd’hui nous sommes en mesure de réduire notre action au volant jusqu’à son strict minimum, grâce à l’automatisation d’actions (allumage des feux, démarrage…) jusqu’à la conduite qui se veut quasiment autonome.

Introduite par Tesla (dans sa version la plus aboutie), cette avancée tend à se démocratiser peu à peu chez les constructeurs automobiles comme les conducteurs. Dans la prolongation de cette innovation, il se pourrait que demain, vous n’ayez plus à vous encombrer de votre véhicule au moment de vous garer dans un parking.

Exterieur_partenariat-ford-bosch-le-parking-autonome_0 Exterieur_partenariat-ford-bosch-le-parking-autonome_1 Exterieur_partenariat-ford-bosch-le-parking-autonome_2 Exterieur_partenariat-ford-bosch-le-parking-autonome_3
Voir la galerie photo

En partenariat avec Bedrock (spécialiste de l’immobilier aux US) et Bosch, le constructeur américain Ford vient de dévoiler un projet visant à rendre cela possible.

Combinant une technologie développée par Bosch et ses propres véhicules, l’expérience permet de mettre en place un stationnement intégralement automatisé, à l’intérieur d’un parking couvert.

D’un point de vue utilisateur, il suffit de laisser le véhicule dans une zone spécifique puis via une application dédiée sur votre smartphone, d’amorcer le processus.

Une fois de retour au parking, il ne reste plus qu’à faire de même afin que le véhicule vienne de nouveau se garer dans cette même zone.

Si la solution présente de nombreux avantages pour le conducteur, en supprimant le temps passé à rechercher une place ainsi qu’à manœuvrer, Ford et Bosch annoncent également un gain de place permettant de garer jusqu’à 20 % de véhicules supplémentaires.

La clé de cette expérience est la communication véhicule-infrastructure (V2I), passant par une batterie de capteurs qui vont alors identifier et localiser le véhicule afin de le guider jusqu’à la place libre (ou encore la recharge électrique) puis l’assister dans sa manœuvre de parking.

En cas d’obstacle sur la trajectoire, le système est alors capable d’arrêter toute manœuvre.

Mais avant d’en arriver là, il faudra que le parc de véhicules actifs et disposant d’une telle connectique, soit plus développé sans compter la mise à jour des parkings et enfin l’évolution des mentalités à la vue du regard que les politiques portent sur la voiture actuellement.

D’ici à ce que vous n’ayez plus à déplorer les coups de portières et de pare-chocs, il faudra s’armer de patience.