logo La revue auto

Volkswagen e-BULLI : la conversion électrique en grande série pour les BOBOs !

Voilà la nouvelle histoire du petit monde de l’automobile. Cette fable commence par des mythes roulants, plus ou moins bien, fusionnant avec la technologie du 21e siècle. Ce processus de transformation de « vieille horloge » en voiture électrique se nomme le Retrofit. Si jusqu’à présent cette transformation était surtout le résultat de petit artisan, Volkswagen annonce qu’il va lancer un processus industriel pour généraliser la propulsion électrique. Le premier d’entre eux est cette Volkswagen e-BULLI.

Exterieur_volkswagen-e-bulli-la-conversion-electrique-en-grande-serie-pour-les-bobos_0
Voir la galerie photo

Avec le Retrofit, le Combi en a fini avec les erreurs du passé ?

C’est du moins la promesse technique des ingénieurs de ce concept-car. Pour preuve, ce VW Combi qui développait 44 chevaux et 102 Nm de couple en 1966, produit aujourd’hui presque deux la puissance. Le moteur électrique placé sur le train arrière propose 83 canassons pour 212 Nm de couple disponible dès la plus petite pression de la pédale de droite. Le jus pour alimenter ce groupe motopropulseur provient d’une batterie de 45 kWh logée au centre du plancher du Combi.

Le mieux dans tout cela est que ce e-BULLI, en plus d’être plus vertueux en émission de gaz, ne craint plus les cotes de montagne, ni de prendre les autoroutes. Si la version thermique était donnée à une vitesse maximale de 105 km/h avec le vent dans le dos et en descente du Col du Galibier, le Volkswagen e-BULLI est capable de rouler à 130 km/h, et pas plus car sa vitesse est limitée électroniquement, pour éviter la surconsommation.

e-BULLI : il a du jus de Combi !

Rajoutons également que cet e-BULLI est une véritable voiture électrique moderne capable de se régénérer toute seule. Pour ce faire, il suffit de positionner le manche de la transmission automatique (P, R, N, D) en position B. Le système enclenche dès lors la récupération d’énergie au freinage.

La batterie est chargée via une prise de charge combinée (SCC). Elle permet d’effectuer la charge avec du courant alternatif ou continu. Courant alternatif : la batterie est chargée grâce à un chargeur CA avec une puissance de charge de 2,3 à 22 kW, en fonction de la source de l’électricité. Courant continu : grâce à la prise de charge du SCC de l’e-BULLI, la batterie à haute tension peut également être chargée aux points de charge rapide en CC avec une puissance de charge allant jusqu’à 50 kW. Elle peut alors être chargée jusqu’à 80 % en 40 minutes. L’autonomie d’une batterie complètement chargée est de plus de 200 kilomètres.

Un Combi électrique pour les BOBOs

Tous ceux qui voient dans Combi électrique, e-BULLI, une perspective d’achat électrisante peuvent réaliser leur rêve de posséder un T1 zéro émission chez eClassics, qui propose la conversion complète du T1, avec les essieux avant et arrière remaniés, à partir de 64 900 euros. N’oubliez pas que vous devez être en possession de votre Combi « old school » qui vaut en bon état quelque 30 000 €.

Les conversions des T2 et T3 sont également proposées par eClassics. La société propose également aux concessionnaires spécialisés un kit de pièces prêtes à être montées.