Volkswagen

Essai Volkswagen e-Crafter : l'utilitaire du futur ?

« Wow ! » C’est la première réaction que j’ai eue quand j’ai aperçu le Volkswagen e-Crafter garé sur le parking VIP de Hambourg en Allemagne.

+ de photos Volkswagen e Crafter

Le Crafter est un véhicule utilitaire notoire chez Volkswagen. Son nom vient de Craft, Kraft, qui signifie la puissance en allemand. Et le « er » serait soit la terminologie de celui qui l’incarne ou de façon moins poétique, l’astuce pour que cela rime avec la concurrence Master, Sprinter...

Je grimpe à bord de l’utilitaire, effectue mes réglages rétro, l’intérieur est inutile, car pas de vitre sur les portes arrières, sièges, volant.
Je dégaine du bouton la bonne vieille clé. Je l’insère dans le contact, tourne, et « Wow ! »… c’est le silence, le calme complet. On s’attendait à un vieux bruit de cliquetis ou au raffut de ces fameuses charrettes diesel qu’on croise çà et là…, mais non, aucun bruit, aucune vibration, mais rassurez-vous le moteur de 100 kW (136 ch) a pris vie !
Seul bruit notable du e-Crafter, le bip extérieur de recul, qui vous fait réaliser le gabarit du véhicule dans lequel vous vous trouvez.

avec le VW e-Crafter, on ne passe plus à la pompe, mais à la Wall Box électrique

C’est avec un peu d’appréhension que je pars, car la sortie du parking est quelque peu étroite. Je manœuvre en deux fois, heureusement il y a la caméra de recul en couleur... Maintenant vient l’épreuve de la barrière automatique. En effet, à bord du e-Crafter vous êtes plus que surélevé, vous dominez le paysage automobile… « tu veux que je descende pour le ticket ? » me demande mon copilote.
— Je te remercie, pas besoin.
Et pour cause, l’approche étroite au niveau de la barrière s’est faite sans encombre et il suffit de baisser le carreau, le tour est joué ! Ce qui d’apparence pouvait paraître compliqué devient simple.

Petit coup d’œil dans la cellule arrière, je dis bien cellule, car la vitre qui y donne la visu est grillagée. L’intérieur est vaste et peut accueillir jusqu’à 1,72 t de charge utile.

Et me voilà en plein trafic à Hambourg, aux côtés des autres autos, incognito. Les kilomètres s’enchaînent et on en oublie la longueur de l’utilitaire, et il faut reconnaître que la boîte de vitesses automatique y joue pour beaucoup.
La sensation est surréaliste. En effet, déplacer un tel utilitaire sans peine, mais surtout sans bruit… et l’on se dit que si tous les utilitaires pouvaient être de la sorte, ça changerait toute une ville !

Cependant, Volkswagen reste prudent et on n’est pas près de voir ces utilitaires fleurir, car la sortie du e-Crafter n’est pas prévue avant la fin de l’année.

Il s’agit plus d’une avancée prudente pour VW qui s’interroge toujours sur les opportunités d’un tel marché. Et puis, il s’agit également d’une démonstration de technologie en prévision des restrictions futures à venir dans les grandes métropoles.

Volkswagen e-Creafter l'utilitaire electrique

Pourtant, en dépit d’une incroyable pléthore d’équipements de série dont le système de maintien de voie Lane assist, les projecteurs LED et éclairage LED de jour, les phares antibrouillard, le détecteur de fatigue, le système de radionavigation avec Bluetooth et écran tactile 8 pouces,

Même si les consommations ont l’air des plus alléchantes : 21,5 kW/100 km, soit environ 2,1 l diesel, et qu’une autonomie de 175 km est annoncée ; en raison d’un manque d’infrastructures, notamment des prises à recharge rapide, ou bien des habitudes des clients, Volkswagen « lance cette expérimentation et avance prudemment. La transition diesel vers des solutions électriques n’est pas chose aisée » analyse Kerim Bournonville, directeur chez Volkswagen Commercial Vehicles.

Car il faut compter en moyenne 45 minutes pour recharger les batteries à 80 % avec une prise rapide CCS 40 kW. 5 h 20 sur une prise wallbox et 17 h sur une prise électrique standard.

Maintenant, à la question de savoir si les principaux intéressés, c’est-à-dire les coursiers, hommes de chantier, ouvriers, garagistes, ou encore les institutions telles que les transports médicaux et services d’urgence, entre autres, se laisseront séduire par la vague du tout électrique, l’avenir des aléas politiques, avec la pléiade de restrictions concernant la mobilité, et a fortiori les marchés financiers nous le diront très rapidement !

Daniel Latif

Votre avis nous intéresse sur :  Essai Volkswagen e-Crafter : l'utilitaire du futur ?

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter