logo La revue auto

Le prochain mercedes sl devrait abandonner son hardtop

Héritier de la 300 SL des années 50, le roadster Mercedes SL utilise depuis plusieurs génération un toit en dur qui devrait être remplacer par une capote souple lorsqu'il sera renouvelé, d'ici 2021 environ. Sous le capot, c'est un 6 cylindres en ligne qui devrait officier.

Exterieur_Mercedes-SL-2012_1 Exterieur_Mercedes-SL-2012_2 Exterieur_Mercedes-SL-2012_13 Exterieur_Mercedes-SL-2012_14 Interieur_Mercedes-SL-2012_23
Voir la galerie photo

Apparue en 2012 sur le marché, la sixième génération du roadster Mercedes SL dispose comme les deux précédentes d'un hardtop rétractable, mais c'en est peut-être bientôt fini de cette particularité que l'on retrouve aussi sur le SLK. En effet, selon les informations d'AutoBild, la prochaine génération de SL, attendue aux alentours de 2021 -ce n'est pas pour demain-, reviendrait à la capote en toile.

La capote souple est de retour
Mercedes souhaiterait pouvoir gagner du poids avec un toit souple nécessitant moins de mécanisme, tout en améliorant l'esthétique de ce modèle. Il est vrai que le hardtop oblige le plus souvent à une partie arrière un peu lourde. Par contre, le prochain SLK, attendu de son côté aux alentours de 2020, conserverait sa philosophie actuelle.

Ce qui est également nouveau est que ces deux modèles seraient bâtis sur une même plateforme, une toute nouvelle plateforme modulaire MSA (Modulare Sportwagen-Architektur) actuellement en développement. L'idée est d'abaisser les coûts de production grâce à un certain nombre de pièces partagées et d'offrir plus de sportivité, de dynamisme et de rigidité en abaissant le centre de gravité et la disposition de l'ensemble moteur-boite.

6 cylindres en ligne
Autre révolution, cette fois sous le capot, avec l'arrivée d'un 6 cylindres en ligne, une architecture moteur plutôt utilisée par BMW que par Mercedes. Sur le SL, ce bloc pourrait afficher des niveaux de puissance de 365 et 435 chevaux. On le retrouverait aussi sur le SLK avec moins de puissance voire dans une déclinaison... 4 cylindres.

Il s'agira en effet d'un moteur modulaire qui devrait être inauguré sur la prochaine génération de Classe E en 2016.