logo La revue auto

Mercedes classe a hybride pour concurrencer l a3 e tron

Mercedes-Benz se prépare à équiper la Classe A d'un nouveau groupe motopropulseur hybride rechargeable (PHEV) comme alternative aux motorisations améliorées essence, diesel et hybride déjà disponibles pour la nouvelle compacte de 4e génération.

Exterieur_Mercedes-Classe-A-2018_0 Exterieur_Mercedes-Classe-A-2018_6
Voir la galerie photo

Le nouveau groupe motopropulseur EQ Power, qui est développé pour différents modèles Mercedes, apportera une hybridation rechargeable à la Classe A pour la première fois, la plaçant en concurrence directe avec l’Audi A3 e-tron, qui sera bientôt renouvelée.

Cette motorisation hybride, qui se retrouvera également dans d’autres modèles compacts du constructeur tel que le prochain monospace Classe B et le futur SUV GLB, est actuellement en phase finale de développement.

Bien que la discrétion prime chez Mercedes concernant les détails techniques, il est quasiment sûr que la nouvelle A250e 4MATIC combinera le moteur à essence M282, un 4 cylindres de 1,3 litre et 165 ch, avec un moteur électrique de 90 ch. Le moteur thermique sera chargé d’entraîner les roues avant tandis que l’électrique se chargera des roues arrière.

Il semblerait que Mercedes travaille également sur une version plus abordable, probablement une A220e 4MATIC avec une puissance de 138 ch pour le moteur thermique (toujours le 1,3 litre) combiné au même moteur électrique de 90 ch.

Alors que le lancement de ces Classe A hybride devrait intervenir au Mondial de Paris fin septembre, Mercedes affirme que la compacte ne recevra pas de variante entièrement électrique. En effet, la nouvelle plateforme MFA2 fournira la base d’un modèle entièrement électrique spécifique, la EQ A.